Mark Stone
Mark Stone

Des équipes à adopter... pour les séries de la LNH

Les partisans des Sénateurs d’Ottawa risquent de s’ennuyer du noir, puisque leur équipe ne jouera pas d’ici le début de l’année 2021. Nous avons trouvé cinq équipes que les amateurs de hockey de la région d’Ottawa-Gatineau pourraient adopter, temporairement, pour oublier la COVID-19 et apprécier, quand même, les séries éliminatoires estivales de la coupe Stanley.

LES ISLANDERS DE NEW YORK

(Pour Jean-Gabriel Pageau et Derick Brassard)

Pageau: Il a récolté seulement deux points à ses sept premiers matches avec sa nouvelle équipe. Les Islanders ont conservé une fiche de 0-3-4 durant cette séquence. Pageau, on s’en souvient, est à son meilleur dans les matches sans lendemain. Voici sa chance...

Jean-Gabriel Pageau

Brassard: En s’impliquant auprès des Olympiques de Gatineau, il commence à préparer son après-carrière. C’est sage. Il a quand même connu ses meilleurs moments en carrière avec «l’autre» équipe new-yorkaise. Dans l’uniforme des Rangers, il a récolté 44 points en 59 matches éliminatoires.

Adversaires et horaire: Les Panthers de la Floride (1er, 4, 5, 7 et 9 août)

***

LES FLYERS DE PHILADELPHIE

(Pour Claude Giroux et Alain Vigneault)

Giroux: Les impitoyables partisans des Flyers s’impatientent. On se demande ce qui est arrivé au jeune centre qui était pourtant si dangereux, en séries, au début de sa carrière. Le jeune père de famille avait le vent dans les voiles avant la pause. Il a inscrit 18 points  ses 15 dernières parties.

Claude Giroux

Vigneault: «Je viens à Philaledphie pour gagner la coupe», a déclaré l’entraîneur hullois au moment de son embauche. On pensait que c’était une déclaration un peu creuse, à l’époque. Puisque les Flyers étaient en voie de connaître leur meilleure saison en 10 ans et qu’ils luttaient pour le championnat de leur division, il faut admettre que ce n’était pas le cas...

Adversaires et horaire: Les Bruins de Boston (2 août), les Capitals de Washington (6 août) et le Lightning de Tampa Bay (9 août)

***

LES GOLDEN KNIGHTS DE VEGAS

(Pour Robin Lehner et Mark Stone)

Stone: Il était prêt à rester à Ottawa. Ses conseillers lui ont fait valoir qu’il était préférable d’offrir ses plus belles années à une équipe compétitive. Il n’a pas déçu, jusqu’ici, à Vegas. Il était le deuxième meilleur marqueur des Knights, cette saison, derrière Max Pacioretty. L’an dernier, il a récolté 12 points en sept matches éliminatoires.

Lehner: Marc-André Fleury demeure le favori de la foule, à Vegas, mais il vieillit. Il n’était pas en voie de connaître la meilleure saison de sa carrière. L’entraîneur-chef Peter DeBoer a envoyé Lehner dans la mêlée à trois reprises, entre le 28 février et le 8 mars. Le Suédois a gagné les trois parties en allouant seulement cinq buts...

Robin Lehner

Adversaires et horaire: Les Stars de Dallas (3 août), les Blues de Saint-Louis (6 août) et l’Avalanche du Colorado (8 août)

***

LES MAPLE LEAFS DE TORONTO

(Pour Jason Spezza et Cody Ceci)

Spezza: L’été dernier, il a sérieusement étudié la possibilité de rentrer à Ottawa. Il a finalement choisi de se joindre aux Leafs, l’équipe de son enfance, pour obtenir une dernière chance de gagner à son dernier tour de piste. À 37 ans, il n’est plus le centre dominant qu’il a déjà été. Il peut quand même dépanner.

Jason Spezza

Ceci: Les choses ne se sont pas replacées pour l’ancien souffre douleur des partisans des Sénateurs. On peut même dire qu’elles vont en s’empirant, puisqu’il subit maintenant les foudres des millions de partisans torontois. Ses entraîneurs croient quand même en lui. Il faisait équipe avec Morgan Rielly, en début de semaine, à l’ouverture des camps d’entraînement.

Adversaires et horaire: Les Blue Jackets de Columbus (2, 4, 6, 7 et 9 août)

***

LES PREDATORS DE NASHVILLE

(Pour Alexandre Carrier et Kyle Turris)

Turris: On disait que les Preds essaieraient de l’échanger, quand ils ont mis sous contrat un autre ancien centre des Sénateurs, Matt Duchene. Finalement, il est resté. Devenu un joueur de soutien, au début de la trentaine, cet ancien espoir de premier plan demeure un fier compétiteur. Et il vit à Ottawa durant la saison morte!

Kyle Turris

Carrier: Il ne fait assurément pas partie du top-6 défensif, à Nashville. Il ne fait probablement pas partie du top-8, non plus. Cet ancien général des Olympiques fait quand même partie de la formation de 30 joueurs. En cette période d’incertitude, il pourrait donc avoir sa chance. Rien n’est impossible.

Adversaires et horaire: Les Coyotes de l’Arizona (2, 4, 5, 7 et 9 août)