Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Michel Tassé
La Voix de l'Est
Michel Tassé
Carey Price ne fait pas le travail devant le filet.
Carey Price ne fait pas le travail devant le filet.

Carey Price: un congédiement sur la conscience?

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / C’est incroyable comment les choses changent vite dans le monde du hockey.

Il y a moins de trois semaines encore, le Canadien accumulaient les victoires et les partisans (et certains journalistes) rêvaient fort, très fort même. L’équipe était plus forte que tout le monde, y compris la COVID.

Mais le temps de le dire, la chaîne a débarqué. Et Claude Julien est dehors. Plus rien ne fonctionne et l’entraîneur, bien sûr, en paye le prix. On connaît la chanson.

Honnêtement, j’avais l’impression que Marc Bergevin allait se montrer un peu plus patient. Ce qu’il faut comprendre, c’est que le DG est convaincu que son club a ce qu’il faut pour aller loin, très loin à part ça, et qu’une mauvaise passe est tout à fait inacceptable.

Mais voilà, est-ce que le Canadien est si bon? Chose certaine, faudra qu’il le prouve sur une période de plus de 10 matchs.

Pour gagner, les meilleurs joueurs du Canadien doivent jouer comme les meilleurs. Et c’est loin d’être le cas présentement. Oui, vous me voyez venir : je veux vous parler de Carey Price.

Non, Price ne joue pas bien. En bon français, il goale tout croche. La défaite de mardi, à Ottawa, c’est la sienne.

Je sais, il n’y a pas seulement Price qui ne fait pas le travail présentement. Vraiment pas. Capitaine Shea, pour un, en arrache pour la peine. Mais qu’on le veuille ou non, le 31 demeure la pierre angulaire du Canadien, il demeure le joueur no 1 de l’équipe et il est loin de se comporter comme tel.

Reste que Price a un gros fan club, notamment dans les médias montréalais, et il faut avoir de très bons arguments pour remettre son travail en question. Mais j’ose quand même poser la question : est-ce que Price a un congédiement sur la conscience aujourd’hui?

Autre question : est-ce que Carey Price vit mal avec un adjoint de qualité à ses côtés? Il y a eu le débat «Price ou Halak?» et voilà qu’on commence à assister à celui «Price ou Allen?»

Dominique Ducharme agira comme entraîneur-chef par intérim du Canadien suite au congédiement de Claude Julien.

Dominique Ducharme? En raison des mesures sanitaires, le Canadien ne peut pas aller chercher un nouvel entraîneur bien loin. La balle est dans son camp. S’il fait le travail d’ici à la fin de la saison, l’équipe sera à lui. Pas plus compliqué que ça.

Reste à savoir quels sont les objectifs de Marc Bergevin. Clairement, rater les séries n’est pas une option. La coupe? Entre vous et moi, est-ce que le Canadien est vraiment rendu là?

Le geste que vient de poser le DG, je le répète, démontre qu’il voit son club aller très loin. Mais quel que soit le nom du coach, il devra compter sur la collaboration de Carey Price. Ça, on ne s'en sortira pas.