Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a déclaré vendredi que les propriétaires «ne cherchent pas à provoquer un conflit»

Bettman: les propriétaires «ne cherchent pas à provoquer un conflit»

SAN JOSE — Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a déclaré vendredi que les propriétaires «ne cherchent pas à provoquer un conflit» lors des prochaines négociations concernant la convention collective avec les joueurs.

La convention collective actuelle arrivera à échéance en 2022, mais la ligue et l’Association des joueurs de la LNH (AJLNH) pourraient se prévaloir d’une clause en septembre prochain pour que l’entente prenne fin le 15 septembre 2020. Lors d’une conférence de presse organisée dans le cadre du match des étoiles, Bettman a déclaré que les propriétaires étaient généralement satisfaits des résultats des deux derniers renouvellements, qui ont mené à la création d’un plafond salarial et un partage égal des revenus liés au hockey entre les joueurs et les propriétaires.

«Il ne fait pas de doute que la ligue est en meilleure santé, a dit Bettman. Nous ne serions pas là où nous en sommes aujourd’hui si nous n’avions pas un système qui a permis de corriger les erreurs du passé. Nous avons de la stabilité, un équilibre compétitif et un sport qui est en pleine croissance. C’est bon pour toutes les parties impliquées avec le sport.»

Adjoint au directeur de l’AJLNH, Mathieu Schneider croit aussi que les rapports se sont améliorés dans un sport qui a connu une grève et trois lock-out depuis 1992. Cependant, les joueurs voudraient récupérer des acquis perdus lors des deux derniers renouvellements, incluant la fin des montants mis en dépôt fiduciaire afin d’assurer un partage 50-50 des revenus.

Cependant, Schneider a réfuté la notion que ce sont les joueurs qui décideront s’il y aura ou non un autre conflit de travail.

«Il ne fait pas de doute que les joueurs ont sacrifié des milliards de dollars lors des deux dernières négociations», a rappelé Schneider.

Déjà des discussions

Les deux parties ont déjà eu des discussions et se sont entendues sur certains éléments, notamment une technologie permettant le suivi en temps réel des déplacements des joueurs et de la rondelle.

Ce système sera employé dès la saison prochaine, alors que des données en direct seront collectées par des antennes installées dans les 31 arénas de la LNH.

Parmi les enjeux à négocier, la question de la participation des joueurs aux Jeux olympiques sera à l’ordre du jour. Les joueurs étaient déçus de ne pas participer aux Jeux de 2018 et voudront des garanties concernant les Jeux de 2022, à Pékin.

Les deux parties ont décidé de ne pas organiser de Coupe du monde de hockey en 2020 en raison de l’incertitude concernant le prolongement de la convention collective. Schneider a mentionné que les joueurs souhaiteraient organiser une Coupe du monde en février 2021 pendant une pause lors de la saison, mais Bettman a calmé le jeu concernant cette possibilité.

Dans les autres nouvelles annoncées par Bettman, notons que la prochaine saison commencera à Prague et que des matchs de saison régulière seront aussi présentés à Stockholm. Des matchs préparatoires seront présentés en Allemagne et en Suisse, tandis que ligue espère aussi retourner en Chine.

La ligue a également annoncé l’organisation de matchs extérieurs au Texas et au Colorado. Les Stars de Dallas accueilleront les Predators de Nashville au Cotton Bowl d’Arlington lors de la Classique hivernale, le 1er janvier 2020, tandis que l’Avalanche du Colorado croisera le fer avec les Kings de Los Angeles au Falcon Stadium de l’Air Force Academy à Colorado Springs, le 15 février 2020.