Gabriel Landeskog a amorcé la remontée de l'Avalanche en remettant les compteurs à zéro à 8:21 de la deuxième période.

Barrie et Landeskog ramènent l’Avalanche sur le chemin de la victoire

SAN JOSE — Alors que son club tirait de l’arrière en deuxième période et face au danger de se faire mener par deux matchs dans la série, l’entraîneur-chef de l’Avalanche du Colorado Jared Bednar a rassemblé trois de ses meilleurs marqueurs au sein d’un trio et a obtenu les résultats escomptés.

Tyson Barrie et Gabriel Landeskog ont récolté un but et une aide pour remettre l’Avalanche sur le droit chemin en deuxième période et la formation du Colorado a défait les Sharks de San Jose 4-3, dimanche, pour niveler les chances dans la série demi-finale de l’Association de l’Ouest.

Landeskog a amorcé la remontée des visiteurs en remettant les compteurs à zéro à 8:21 de la deuxième période. Il a par la suite mis la table pour le but égalisateur de Barrie après avoir effectué un premier tir vers la cage des Sharks à la suite de la superbe passe de Mikko Rantanen.

«Nous n’avons pas créé beaucoup de choses intéressantes en première période, alors Jared (Bednar) a voulu changer les choses un peu pour donner une étincelle, a raconté Rantanen. Landeskog nous a permis d’inscrire le premier but et il n’y avait pas de retour en arrière possible.»

Matt Nieto a creusé l’écart en enfilant l’aiguille à mi-chemin au troisième engagement et Nathan MacKinnon a complété la marque dans un filet désert, avec un peu plus d’une à faire. Barrie a ajouté une aide à sa fiche sur le troisième but des siens.

«C’est énorme pour notre confiance, a souligné Barrie. C’est un amphithéâtre difficile. Nous n’avons pas connu beaucoup de succès ici. Nous voulions au moins égaler la marque dans la série et c’est ce que nous avons fait.»

Philipp Grubauer a stoppé 31 des 34 tirs dirigés vers lui, après avoir accordé quatre buts lors du premier duel de la série. Il a récolté une mention d’assistance sur le but de MacKinnon.

Après avoir été limité à six tirs au but lors des 20 premières minutes de jeu, l’Avalanche a répliqué en dirigeant 13 lancers vers Martin Jones lors de la deuxième et de la troisième période.

Evander Kane a inscrit les Sharks au pointage au premier engagement. Brent Burns, qui avait amassé quatre points - dont un but - lors du match no 1, a joué les trouble-fête et a réduit l’écart à deux reprises au troisième tiers, notamment avec 11 secondes à écouler en fin de rencontre. Le défenseur vedette a également récolté une mention d’aide.

À l’autre bout de la patinoire, Jones a bloqué 28 rondelles.

Les Sharks ont bousillé plusieurs opportunités au premier vingt, incapables de déjouer Grubauer plus d’une fois.

«Nous aurions dû prendre une avance de deux ou trois buts en première, a noté Logan Couture. Nous avons eu de trop bonnes chances pour ne pas marquer un deuxième but et nous donner un coussin plus confortable et ils ont trouvé le moyen de nous rattraper en deuxième.»

Le match no 3 sera présenté mardi soir, à Denver.

L’Avalanche avait aussi encaissé un revers lors du premier match de sa série de premier tour contre les Flames de Calgary avant de remporter les quatre suivants.

La formation du Colorado a réussi l’improbable au «Shark Tank», après avoir gagné que deux de ses 23 dernières visites à San Jose depuis la saison 2008-2009, en incluant les séries (2-16-5).