Trois joueurs du Lightning de Tampa Bay ont subi un test positif à la COVID-19 et l'organisation a décidé jeudi de fermer ses installations.
Trois joueurs du Lightning de Tampa Bay ont subi un test positif à la COVID-19 et l'organisation a décidé jeudi de fermer ses installations.

Au tour du Lightning de rapporter des joueurs positifs au coronavirus

Trois joueurs du Lightning de Tampa Bay ont subi un test positif à la COVID-19 et l'organisation a décidé jeudi de fermer ses installations.

Cette fermeture survient quelque deux semaines après que les joueurs eurent reçu la permission de reprendre l'entraînement dans les installations du club de façon volontaire. Les joueurs avaient le droit de patiner en groupe de six.

Le directeur général du Lightning, Julien BriseBois, a déclaré par communiqué que les joueurs concernés se sont volontairement mis en isolement et ne présentent aucun symptômes autre «qu'une fièvre légère».

BriseBois a ajouté que les installations demeureront fermées jusqu'à ce que l'équipe puisse assurer un environnement de travail sécuritaire.

«Le Lightning est inébranlable dans sa volonté de s'assurer de la santé et la sécurité de ses joueurs, membres du personnel, partisans et la communauté, a déclaré BriseBois. Avec le nombre de cas en hausse importante dans la ville de Tampa, le comté de Hillsborough et l'État de la Floride, nous implorons tout le monde dans la région de la baie de Tampa, surtout les jeunes, d'aider à stopper la propagation de la pandémie en suivant les recommandations des autorités gouvernementales en portant un masque, en pratiquant la distanciation sociale et en continuant de laver leurs mains de façon régulière.

«Nous avons besoin de travailler ensemble pour ralentir la propagation.»

Le Lightning est la quatrième organisation de la LNH connue avec des cas de joueurs positifs, et la première depuis le début de la phase 2.

Les Sénateurs d'Ottawa ont rapporté les cas de cinq joueurs et un membre du personnel pendant la phase d'auto-isolement. L'Avalanche du Colorado en a eu quatre et les Penguins de Pittsburgh un. Les Bruins ont annoncé qu'un joueur avait été testé positif lors du test initial de la phase 2, mais ce joueur a ensuite été testé négatif deux fois.

Ce pourrait être la même chose pour le Lightning, où les tests de suivi pourraient revenir négatifs pour les joueurs qui, à l'origine, étaient positifs. L'organisation doit obtenir des résultats de tests supplémentaires pour déterminer son étendue et comment procéder.

Dans son protocole de la phase 2, la LNH a créé deux groupes, «personnel d'accès aux joueurs» et «personnel sans accès aux joueurs». Seuls certains membres du personnel pouvaient entrer en contact avec les joueurs (un entraîneur sportif, un responsable de l'équipement, un entraîneur de conditionnement et un préposé au vestiaire par groupe de six patineurs et le médecin de l'équipe).

Le Lightning a entrepris la phase 2, en rendant la patinoire disponible à des groupes de six joueurs, le 9 juin. La participation est facultative, mais plus de 12 joueurs ont pris part aux séances au cours de la dernière semaine. Chaque jour, les joueurs et les membres du personnel ont passé des contrôles de température et de symptômes. Ils sont testés pour le virus deux fois par semaine.

L'annonce du Lightning survient le même jour où les Phillies de Philadelphie ont annoncé que cinq de leurs joueurs ont subi un test positif à la COVID-19 à leur complexe printanier, situé dans la même région. Le complexe a été fermé.