LNH

Les Leafs face à l’élimination

Les Maple Leafs de Toronto n’ont plus de marge de manœuvre, après avoir encaissé deux revers cinglants à l’extérieur au premier tour des séries éliminatoires dans l’Association Est contre les Bruins de Boston.

Puisqu’ils se retrouvent acculés au pied du mur, les Torontois sont conscients qu’ils doivent absolument remporter le match no 5 au TD Garden de Boston.

LNH

Les Jets passent, les Flyers survivent

WINNIPEG — Les Jets ont pris leur envol pour la deuxième ronde des séries dès la 31e seconde de jeu lorsqu’ils ont culbuté le Wild du Minnesota 5-0, vendredi.

Les Jets, qui remportent la série 4-1, participeront aux demi-finales d’association pour une première fois depuis le retour du club à Winnipeg, en 2011. 

Jacob Trouba a amorcé une poussée de quatre buts des siens en première période en touchant la cible après seulement 31 secondes de jeu. Devan Dubnyk a cédé quatre fois sur 10 tirs en 11:59 de jeu. Alex Stalock a pris la relève et a accordé un but sur 16 tirs, mais le mal était fait.

Mark Scheifele a récolté un but et une aide tandis que Bryan Little, Brandon Tanev et Joel Armia ont aussi marqué pour les Jets. Connor Hellebuyck a repoussé 30 tirs et pour inscrire un deuxième blanchissage d’affilée.

Couturier joue les héros

À Pittsburgh, Sean Couturier a joué les héros à son retour au jeu dans une victoire de 4-2 en brisant l’égalité avec 1:15 à faire en troisième période, ce qui a permis aux Flyers de Philadelphie d’éviter l’élimination contre les Penguins, vendredi à Pittsburgh.

Couturier avait raté le quatrième match de la série en raison d’une blessure subie à l’entraînement lors d’une collision avec son coéquipier Radko Gudas. «Je pense que la rondelle a peut-être dévié sur un de leurs joueurs», a dit Couturier au sujet de son long lancer qui a surpris Murray. «C’est un bond chanceux, mais nous allons le prendre.»

Michal Neuvirth a aussi eu son gros mot à dire dans la victoire des Flyers en frustrant Sidney Crosby dans la dernière minute de jeu avant que Matt Read ne marque un but d’assurance dans un filet désert avec 18 secondes à écouler. Auteur de 30 arrêts, le gardien tchèque de 30 ans avait obtenu le départ — son premier en séries en près de deux ans — à la place de Brian Elliott, qui avait concédé 14 buts en quatre rencontres depuis le début de la série.

«J’aime jouer en séries, faire face à cette pression», a dit Neuvirth, dont le dernier départ remontait au 16 février. «Mais ce n’est qu’un match et nous sommes ici pour gagner des matchs de hockey. Nous devons maintenant gagner le suivant.»

Valtteri Filppula, en désavantage numérique, et Claude Giroux ont aussi touché la cible pour les Flyers. Bryan Rust et Jake Guentzel ont fait mouche pour les Penguins, tandis que Murray cédait 3 fois sur 24 tirs.

Les Penguins, qui mènent la série 3-2, auront une deuxième chance de mettre fin à la série dimanche (15h), à Philadelphie. «Nous devons continuer à nous battre et garder la même mentalité», a dit Couturier. «C’était un match à l’étranger. Nous n’avons pas tenté de trop en faire. Nous avons joué du hockey hermétique et nous avons trouvé un moyen de gagner.»

LNH

Les Bruins à un gain d'éliminer les Leafs

TORONTO — Malgré l’absence de Patrice Bergeron, les Bruins de Boston ont fait un pas important vers une qualification au deuxième tour des séries grâce à une victoire de 3-1 contre les Maple Leafs, jeudi à Toronto.

Ce gain des Bruins dans le château fort des Maple Leafs leur permet de prendre une avance de 3-1 dans la série. Ils auront la chance d’éliminer Toronto au TD Garden, samedi (20h).

Environ 30 minutes avant le début de la rencontre, les Bruins ont annoncé que Bergeron souffrait d’une blessure au haut du corps et que son cas allait être réévalué sur une base quotidienne. C’est Riley Nash qui a remplacé Bergeron au centre de Marchand et de Pastrnak.

«Avec Bergeron qui ne jouait pas ce soir, ça s’annonçait bien pour nous», a déclaré au Globe and Mail l’entraîneur-chef des Maple Leafs, Mike Babcock.«Nous devions trouver une manière de gagner. Nous étions dans notre aréna, nous devions gagner.»

Malgré tout, Pastrnak s’est de nouveau imposé en récoltant deux mentions d’aide pour porter son total de points à 11, un sommet dans la LNH depuis le début des éliminatoires. Il a d’abord participé au premier but des séries de Torey Krug, inscrit après seulement 28 secondes de jeu. Il a ensuite contribué à l’éventuel but victorieux, marqué par Brad Marchand à 16:55 de la période médiane.

Jake DeBrusk a enfilé le but d’assurance à 4:17 du troisième vingt. Tomas Plekanec, en première période, a réussi l’unique but des Leafs qui ont dirigé 32 rondelles vers Tuukka Rask. Pendant ce temps, les Bruins ont été limités à 21 tirs vers Frederik Andersen.

«Je pense qu’on a fait de bonnes choses dans ce match», a dit l’attaquant des Leafs James van Riemsdyk. «Mais il n’y avait pas beaucoup de chances de marquer. C’était un match très serré, le genre de match auquel tu t’attends de disputer dans les séries. Au final, ils ont fait les choses juste un petit mieux que nous.»

Même s’ils pourront compter sur le retour du joueur de centre Nazem Kadri — il vient de terminer une suspension de trois rencontres — pour le cinquième match, la tâche s’annonce très ardue pour la troupe torontoise.

«C’est une bonne chose, car il ajoute de l’habileté à notre alignement», a souligné Mitch Marner. «Il va avoir hâte de jouer. Quant à nous, on doit s’assurer de faire les choses comme il faut et de lancer davantage vers le filet.»

Les Caps ramènent tout le monde à zéro

Battus deux fois à la maison, les Capitals ont redressé la situation en jouant le même tour au Blue Jackets. Inspirée par une soirée de trois points d’Evgeny Kuznetsov (1 but, 2 aides), jeudi, la bande à Alex Ovechkin a créé l’égalité dans la série en signant une deuxième victoire de suite à Columbus, cette fois au pointage de 4-1.

Tom Wilson et Ovechkin ont récolté chacun un but et une aide. Ovi a récolté six points (3 buts, 3 aides) en quatre matchs. Seul Bonne Jenner a pu déjouer Braden Holtby, auteur de 23 arrêts. À l’autre bout, Sergei Bobrovsky a été mis à l’épreuve 32 fois.

La série retourne maintenant à Washington, où le cinquième aura lieu samedi (15h).

LNH

Le Hamburglar est de retour

DENVER — L’Avalanche du Colorado fera confiance au gardien réserviste Andrew Hammond pour le match numéro 5 de la série de premier tour dans l’Association Ouest contre les Predators de Nashville. Le gardien numéro 1, le Lavallois Jonathan Bernier, a subi une blessure au « bas du corps ».

L’Avalanche accuse un déficit de 3-1 contre les Predators à l’approche du match de vendredi soir.

Hockey

Des Leafs plus hargneux

TORONTO — Le défenseur Morgan Rielly a été l’un des joueurs des Maple Leafs qui ont montré plus de hargne, lundi, aidant Toronto à s’imposer 4-2 pour réduire l’avance des Bruins de Boston à 2-1, dans cette série de premier tour dans l’Est.

« Nous devions faire mieux et nous étions plus motivés, a dit Rielly, qui a mal digéré les défaites de 5-1 et 7-3 à Boston. Il faut jouer avec plus de mordant en séries. »

Reconnu davantage pour son coup de patin et ses passes, Rielly a montré un côté plus rugueux au Air Canada Centre, où la série va se poursuivre jeudi soir.

Hockey

Hellebuyck donne une troisième victoire aux Jets

ST. PAUL, Minn. — Connor Hellebuyck a réalisé 30 arrêts, en route vers le premier blanchissage de sa carrière en matchs éliminatoires, et Mark Scheifele a marqué deux fois pour guider les Jets de Winnipeg vers une victoire de 2-0 contre le Wild du Minnesota mardi soir.

Ce gain permet aux Jets de se donner une avance de 3-1 dans leur série de premier tour.

La troupe de Paul Maurice aura l’occasion de passer au deuxième tour devant ses partisans vendredi soir.

Hellebuyck, qui avait été nommé finaliste au trophée Vézina plus tôt en journée, s’est ressaisi après avoir concédé six buts au Wild lors du troisième match, qu’il n’avait d’ailleurs pas complété.

Mardi soir, il a livré une solide performance qui lui a permis de signer un septième jeu blanc cette saison.

Scheifele a marqué ce qui allait s’avérer le but gagnant alors qu’il restait 28 secondes au premier vingt. Il a ajouté un but dans une cage déserte avec 11 secondes à écouler au temps réglementaire.

Kyle Connor, Josh Morrissey, Andrew Copp et Blake Wheeler ont récolté des mentions d’aide.

Après le premier but de Scheifele, le Wild a eu une belle occasion d’égaler le score lors d’une poussée à trois contre un, mais Hellebuyck a effectué un beau déplacement latéral pour repousser de sa mitaine le tir de Matt Dumba.

Dans la défaite, Devan Dubnyk a bloqué 26 rondelles.

Hockey

Le rôle clé de Plekanec

TORONTO — L’attaquant Tomas Plekanec a attendu patiemment d’avoir sa chance de prouver à l’entraîneur-chef des Maple Leafs de Toronto Mike Babcock qu’il était plus qu’un simple joueur de soutien. Lorsque le moment s’est présenté, il l’a saisi sans hésiter.

Tandis que les Leafs luttaient pour éviter de se retrouver avec un déficit de 0-3 contre les Bruins de Boston, Plekanec a connu lundi sa meilleure performance depuis son arrivée à Toronto – à la grande satisfaction de Babcock. Il a joué en compagnie de Mitch Marner et Patrick Marleau pendant 17:58, soit son plus haut temps d’utilisation en 20 parties depuis qu’il a quitté le Canadien à la date limite des transactions.

Il a aussi amassé une mention d’aide sur le filet de Marleau en troisième période qui portait la marque à 4-2, et s’est illustré notamment en privant le premier trio des Bruins de points pour la première fois de la série.

« Ouais, je me sentais mieux. Tous les joueurs disent que plus tu joues, plus tu te sens à l’aise sur la patinoire, car tu gagnes en confiance, et je crois que tout a débloqué après quelques bonnes présences en début de rencontre, car nous avons trouvé notre rythme et avons pu enlever la rouille des derniers matches », a dit Plekanec.

« Et personnellement, je me sentais très bien physiquement, un aspect sur lequel j’avais mes doutes après avoir été très peu utilisé pendant plusieurs matches. Je me sentais très bien. »

Plekanec a joué un rôle clé au sein de l’attaque du Canadien pendant la majeure partie de sa carrière de 11 saisons, et il a dû s’ajuster à son rôle plus effacé au sein de la formation torontoise.

Le vétéran âgé de 35 ans affichait une moyenne de temps de jeu de près de 20 minutes par match en 87 rencontres éliminatoires avec le CH, mais n’avait passé que 21:25 sur la patinoire lors des deux premiers affrontements contre les Bruins. En raison de la suspension imposée à Nazem Kadri, Babcock a ressenti la nécessité d’offrir une promotion à Plekanec, dans l’espoir de relancer son vétéran joueur de centre.

« Il a joué son meilleur match depuis qu’il est arrivé ici, et peut-être que son jeu a été affecté parce qu’il avait l’impression d’avoir un rôle moins important ici (à Toronto), mais je crois qu’il a très bien joué et qu’il a été un élément clé dans notre victoire », a noté Babcock.

Même son de cloche chez ses partenaires de jeu, qui ont donné le crédit à Plekanec pour leurs nombreuses occasions de marquer lors du match no 3 – Marleau a inscrit deux buts et Marner a amassé deux mentions d’assistance.

« Pleky est tout un joueur, a confié Marner. Il est très bon pour museler les meilleurs éléments de l’autre équipe. Il l’a fait pendant longtemps à Montréal. Nous sommes maintenant aux premières loges, et il a toujours aimé ses coéquipiers, a toujours aimé manier la rondelle, et lorsqu’il l’a, il effectue des jeux intelligents.

«C’est amusant de jouer avec lui. Il est très responsable avec la rondelle.»

Sports

Les Maple Leafs rebondissent contre les Bruins

Auston Matthews a marqué le but vainqueur en deuxième période et les Maple Leafs de Toronto ont défait les Bruins de Boston 4-2, lundi soir, pour réduire l'écart dans la série à 2-1.

Patrick Marleau, à deux reprises, et James van Riemsdyk ont aussi enfilé l'aiguille pour les Maple Leafs. Mitchell Marner et Morgan Rielly ont quant à eux obtenu deux mentions d'aide chacun.

LNH

Artemi Panarin, moteur des Blue Jackets

COLUMBUS — Artemi Panarin répond merveilleusement aux attentes depuis son acquisition par Columbus, l’été dernier. Franc-tireur redoutable et habile passeur, il est un marqueur des grandes occasions, qui élève le niveau de jeu de ses coéquipiers. Et qui peut amener son club loin en séries, espèrent les Jackets.

Panarin a épaté avec un but et quatre passes lors des deux gains à Washington, aidant Columbus à rentrer à la maison en avance 2-0, au premier tour. La série se poursuit mardi (19h30), au Nationwide Arena.

Panarin a fait mouche en prolongation en lever de rideau, jeudi. Il a échappé au défenseur Dimitry Orlov et, grâce à ses poignets rapides comme l’éclair, il a battu Philipp Grubauer avec un tir sec, au-dessus de l’épaule gauche.

«Très peu de joueurs peuvent marquer comme il l’a fait sur ce jeu-là», a dit l’entraîneur-chef des Capitals, Barry Trotz. «Il peut se créer une occasion à partir de rien», ajoute Orlov. «Il est fluide à ce point-là.»

Dimanche, Panarin a été complice d’un but égalisateur et de celui plaçant Columbus en avance 4-3, avant le but tardif de T.J. Oshie, des Capitals. Matt Calvert a toutefois fait gagner les Blue Jackets en prolongation.

Panarin a beaucoup aidé les Blue Jackets à se qualifier en séries, menant le club, et de loin, avec 27 buts et 82 points. Il s’agit de la saison la plus productive de l’histoire de l’équipe, pour les points. Il a aussi montré le meilleur différentiel de sa carrière (+ 23).

Sortir de l’ombre

Il a passé ses deux premières saisons dans la LNH avec les Blackhawks, jouant dans l’ombre de Patrick Kane. «Il m’a souvent aidé à marquer avec ses passes. Mais en même temps, j’en voulais plus. Je voulais avoir plus d’impact sur le résultat d’un match. Ici, j’ai trouvé ce que je cherchais», raconte le Russe de 26 ans. 

Recrue de l’année en 2015-2016, Panarin a été acquis des Blackhawks en juin dernier avec l’attaquant Tyler Motte, en retour de l’attaquant Brandon Saad et du gardien Anton Forsberg. «Je me suis inquiété pendant quelques jours», reconnaît Panarin. «Mais je me suis calmé en réalisant que c’était une bonne chose. J’ai compris que j’allais m’épanouir ici. Le plus important pour moi n’est pas l’argent, c’est tout l’aspect hockey.»

Et son jeu déteint sur ses compagnons de trio, Pierre-Luc Dubois et Cam Atkinson. Dubois a récolté 20 buts et 48 points en saison régulière, devenant la recrue la plus productive dans l’histoire de l’équipe. Atkinson a marqué deux fois dimanche, après 11 buts et 17 points à ses 12 matchs précédents.

Panarin empoche 6 millions $ par année et son contrat se termine après la saison 2018-2019. Il encaisserait beaucoup plus si les Jackets décidaient de le garder.

«Artemi peut vous donner la victoire avec un jeu exceptionnel, a dit son entraîneur-chef John Tortorella. «Pour aller au-delà d’un certain point en séries, vous devez avoir des gars qui se démarquent avec leur dynamisme. Ce n’est pas quelque chose que l’on enseigne : ils voient une opportunité et la convertissent.» 

LNH

Des Leafs secoués rentrent chez eux

Les joueurs des Maple Leafs de Toronto se préparaient pour de longues séries éliminatoires lorsqu’ils sont montés à bord de l’avion qui allait les transporter vers Boston mercredi, confiants face à une série de premier tour contre les Bruins après une saison régulière qui leur a permis d’établir des records.

Maintenant, ils cherchent simplement des solutions – ou du moins une solution – pour freiner le rouleau compresseur qui les a écrasés lors des deux premières parties de cette série.