LNH

Premier entraînement complet pour Nylander

TORONTO — William Nylander récupère une rondelle libre durant un exercice en situation d’avantage numérique et décoche un tir qui rentre dans l’ouverture en effleurant le poteau du côté éloigné.

Ses mains agiles sont mises en évidence une autre fois quelques minutes plus tard, quand il dégaine à la vitesse de l’éclair pour inscrire deux buts.

Hockey

Seattle accueillie dans la LNH

SEA ISLAND, Georgie — Les portes de la LNH se sont grandes ouvertes pour Seattle. La 32e équipe du circuit Bettman commencera ses activités lors de la saison 2021-2022.

«Aujourd’hui, c’est une journée de festivités pour une ville qui raffole et qui adore ses équipes sportives ainsi que pour notre Ligue, qui est âgée de 101 ans», a évoqué le commissaire Gary Bettman après le vote unamine du Bureau des gouverneurs, mardi au complexe de villégiature Sea Island, en Géorgie.

«L’arrivée de Seattle signifie que la Ligue sera plus équilibrée, plus complète et plus dynamique», a ajouté Bettman. «Une équipe à Seattle vient équilibrer le nombre d’équipes dans nos deux Associations, rétablir la symétrie géographique et créer une rivalité dans l’Ouest, particulièrement entre Vancouver et Seattle.»

L’annonce a été faite quelques minutes après que la mairesse Jenny Durkan eut coulé l’information lors d’un rassemblement à Seattle, entraînant les effusions de joie dans la foule : «Je viens de recevoir l’appel d’une taupe dans la salle et le vote est unanime. Nous aurons du hockey.»

Sports

Michel Cormier: «C’est une grande fierté»

TROIS-RIVIÈRES — Même si neuf mois ont passé depuis qu’il a atteint le plateau des 1000 matchs en carrière dans la Ligue nationale de hockey, le juge de lignes Michel Cormier Jr est toujours aussi fier d’avoir atteint ce prestigieux plateau.

L’accomplissement du Trifluvien de 44 ans a d’ailleurs été souligné dimanche soir au Centre Bell, avant le duel opposant le Canadien de Montréal aux Sharks de San Jose, le 1022e à son actif.

LNH

Tavares s’amuse à Toronto avec Matthews

TORONTO — À sa première saison avec les Maple Leafs de Toronto, John Tavares récolte déjà les fruits de sa décision de se joindre à une équipe qui comptait déjà dans ses rangs Auston Matthews et Mitch Marner.

Et le fait de pouvoir fréquenter ces jeunes joueurs talentueux de 21 ans à l’extérieur de la patinoire n’a pas nui, non plus.

LNH

Les Flyers congédient l’adjoint au directeur général et un entraîneur adjoint

PHILADELPHIE — Les Flyers de Philadelphie ont poursuivi leur remue-ménage au sein de leur organisation mercredi, congédiant le directeur général adjoint et un entraîneur adjoint.

Chris Pryor et Gord Murphy ont été licenciés environ 12 heures après que les Flyers eurent laissé filer une avance de deux buts en troisième période dans un revers de 4-3 contre les Sénateurs d’Ottawa.

Par ailleurs, ces décisions surviennent deux jours après que Ron Hextall eut été remercié de ses services après un règne de quatre saisons et demie à titre de directeur général.

Les Flyers affichent un dossier de 10-12-2 et viennent en dernière position au classement général de l’Association Est.

Pryor a été à l’emploi des Flyers pendant 19 saisons, d’abord à titre de recruteur. Il a gagné ses galons et a été promu aux postes de directeur du personnel des joueurs et de directeur général adjoint en 2016.

Murphy, qui a joué pendant quatre saisons avec les Flyers, a été embauché dans le rôle d’entraîneur adjoint en 2014.

Plus tôt cette semaine, le président des Flyers, Paul Holmgren, a déclaré que le prochain directeur général déterminera le statut de l’entraîneur-chef Dave Hakstol.

Mercredi, Holmgren a fait savoir qu’il ne «prévoyait pas d’autres décisions liées au personnel dans un avenir rapproché».

LNH

Les Flyers congédient Ron Hextall

PHILADELPHIE — Les Flyers de Philadelphie ont congédié leur directeur général Ron Hextall au moment où l’équipe traverse une période difficile et se remet d’une défaite de 6-0 face aux Maple Leafs de Toronto.

Hextall a perdu son poste après un séjour de quatre saisons et demie. Les Flyers présentent une fiche de 10-11-2 sous la tutelle de l’entraîneur Dave Hakstol et ont déjà utilisé cinq gardiens cette saison.

Tout en remerciant Hextall pour «ses nombreuses contributions significatives», Paul Holmgren, le président des Flyers, a indiqué qu’il était «devenu évident que nous ne partageons plus la même philosophie sur la direction que doit prendre l’équipe.» Il a ajouté qu’un changement immédiat était dans l’intérêt supérieur de l’équipe et qu’il espère nommer un nouveau directeur général «le plus rapidement possible».

Les Flyers jouent mardi contre les Sénateurs d’Ottawa à domicile, où la foule de partisans autrefois passionnés boude le Wells Fargo Center. Et ceux qui s’y rendent scandent «Renvoyez Hakstol» après chaque nouvelle défaite. Philadelphie n’a pas remporté la Coupe Stanley depuis ses conquêtes de 1974 et de 1975, atteignant la finale à six reprises depuis.

Hextall a joué pendant 13 saisons dans la LNH, dont 11 lors de deux séjours distincts avec les Flyers et une avec les Nordiques de Québec après avoir été impliqué dans le célèbre échange d’Eric Lindros. L’ancien gardien de but a également passé sept saisons comme assistant au dg chez les Kings de Los Angeles.

Trop patient?

Le départ d’Hextall pourrait être lié à son soutien indéfectible envers Hakstol, l’entraîneur sans expérience de la LNH qu’il a embauché en 2015. Cette décision a étonné et Hextall a apparemment mis sa carrière en jeu dans un environnement où la pression est omniprésente.

Hextall a voulu minimiser les attentes d’avoir à gagner immédiatement, ce qui avait été le leitmotiv depuis les années 70 sous le règne du propriétaire Ed Snider. Comme dg, il a hérité de son prédécesseur Holmgren des problèmes pour respecter le plafond salarial, ainsi que d’un noyau de joueurs talentueux incluant Claude Giroux, Wayne Simmonds et Jake Voracek.

S’inspirant de ses voisins du Wells Fargo Center, les 76ers (NBA), Hextall a toutefois voulu utiliser la même recette. Cela impliquait faire preuve de patience, rebâtir l’équipe grâce au repêchage et regarnir le système de filiales. Sean Couturier, Shayne Gostisbehere, Travis Konecny, Ivan Provorov et Nolan Patrick, deuxième choix au repêchage de 2017, figurent parmi les jeunes joueurs sur lesquels les Flyers misent pour permettre à Hakstol de former une équipe championne. Et les Flyers disposent maintenant d’un espace sous le plafond salarial d’environ 7 millions $.

Le nouveau dg aura à prendre la décision sur le sort du personnel d’entraîneurs, ce qui placera assurément Hakstol sur la sellette. L’ancien entraîneur des Blackhawks de Chicago, Joel Quenneville, est disponible après son congédiement plus tôt cette saison.  

Sénateurs

Match spécial pour Anderson

Malgré les contrecoups de « l’affaire Uber », les réseaux sociaux n’ont pas que du mauvais pour les Sénateurs d’Ottawa.

Alors qu’il profitait d’une autre journée de congé d’entraînement à la veille de la visite des Red Wings de Detroit jeudi au Centre Canadian Tire, match désigné pour amasser des fonds pour la campagne Le hockey contre le cancer de la LNH, le gardien Craig Anderson racontait à quel point ils sont désormais importants pour son épouse Nicholle. L’épouse du gardien des Sénateurs est en rémission de la rare forme de cancer de la gorge l’ayant attaquée il y a un peu plus de deux ans.

LNH

Lajoie écarté du jeu de puissance des Sénateurs

Après avoir récolté quatre buts et trois passes à ses six premiers matches en carrière dans la LNH, il était inévitable que Maxime Lajoie ralentisse la cadence éventuellement.

C’est effectivement ce qui s’est passé alors que le défenseur recrue de 20 ans a été limité depuis à un but et une passe lors des 12 matches suivants, dont sept de suite où il a été tenu hors de la feuille de pointage.

LNH

Colin Campbell peu ému par les plaintes des gardiens

TORONTO — Colin Campbell demeure de glace devant le mécontentement de certains membres de la confrérie des gardiens à la suite de la réduction de la taille des plastrons, qui offriraient une moins bonne protection.

«Il y a des attaquants et des gardiens qui subissent des ecchymoses en étant atteints par des tirs à 100 milles à l’heure, a souligné Campbell. Nous l’avons rappelé aux directeurs généraux. Ce n’est pas un problème», a indiqué le vice-président et directeur des opérations hockey de la LNH après une réunion avec les 31 directeurs généraux, mardi.

Ce qui est toutefois un problème aux yeux de la LNH, ce sont les gestes de frustration des gardiens envers les arbitres. «Nous avons affirmé que nous n'allions pas tolérer les plaintes des gardiens quand ils sont malheureux avec une décision. Il y a quelques gardiens qui donnent des coups de bâton contre la glace.»

Campbell a aussi affirmé que des gardiens mettaient de la pression sur leurs entraîneurs pour contester des buts quand ils croient avoir été victimes d'obstruction, mais il a ajouté que les responsables des consultations vidéo à Toronto ont noté que la décision prise sur la patinoire était la bonne 80 % du temps.

La Ligue a réduit la taille des jambières et des culottes des gardiens au cours des dernières années, avant de réduire la taille des plastrons cette saison, tout ça dans le but d'augmenter le nombre de buts marqués. «Nous ne sommes pas en guerre contre les gardiens», a assuré Campbell. «Ce que nous allons retenir de la journée d'aujourd'hui, c'est que nous nous inquiétons pour les gardiens. Nous nous sommes penchés sur leurs inquiétudes. Ils sont des pièces importantes de leur équipe.»

«Ne pas devenir comme le soccer»

Les joueurs qui ont tendance à exagérer des contacts pour attirer l'attention des arbitres sont aussi sous la loupe. «Nous ne voulons pas devenir comme le soccer. Nous avons fait du bon travail au cours des années pour limiter les exagérations. Il faut informer les arbitres pour qu'ils sachent quels joueurs avoir à l'œil.»

Par ailleurs, les directeurs généraux aimeraient pouvoir envoyer les joueurs canadiens repêchés en première ronde au sein de leur club-école dans la Ligue américaine dès l'âge de 19 ans plutôt qu'au niveau junior, s'ils n'évoluent pas dans la LNH.

«Nous avons un contrat avec la Ligue canadienne de hockey», a rappelé Campbell. «Nous aurons probablement d'autres discussions avant de rencontrer les dirigeants de la LCH. L'entente est encore valide pour un an. Nous ne pouvons rien faire à ce sujet pour l'instant.»  La Presse canadienne