Après deux semaines de repos forcé, Martin Lafleur va accueillir les joueurs de l’édition 2020-21 de l’Intrépide de Gatineau à l’entraînement mardi après-midi.
Après deux semaines de repos forcé, Martin Lafleur va accueillir les joueurs de l’édition 2020-21 de l’Intrépide de Gatineau à l’entraînement mardi après-midi.

L’Intrépide de retour sur glace

Jean-François Plante
Jean-François Plante
Le Droit
La pause obligatoire de 14 jours imposée par le gouvernement du Québec à l’occasion de la rentrée scolaire est terminée pour les athlètes des programmes sport-études de la province.

Mardi, l’Intrépide de Gatineau sera de retour sur la glace afin de peaufiner sa préparation en fonction de son éventuel début de saison dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec. En attente de la phase 6 du retour au jeu de Hockey Québec, l’Intrépide sera contraint à une série de matches hors-concours qui vont reprendre vendredi selon la même formule des matches préparatoires.

On parle de matches de trois périodes de 10 minutes, sans contact, avec des formations de 11 joueurs de chaque côté. Dans les coulisses de la ligue, on vise un début de saison le 16 octobre avec l’autorisation de la Santé publique.

L’entraîneur-chef Martin Lafleur avait hâte de retrouver son équipe après la pause forcée. Celle-ci a été complétée le 6 septembre avec l’ajout de deux joueurs de l’extérieur de la région. Le défenseur Xavier Delage arrive du Blizzard du Séminaire St-François, là où il avait été une recrue l’an dernier. Le gardien Michael D’Orazio arrive quant à lui du territoire des Lions du Lac St-Louis. Le colosse de 6’5’’ a passé les deux dernières saisons dans le réputé programme de hockey de l’école Shattuck St. Mary’s au Minnesota.

«J’ai hâte de le voir sur la patinoire pour la première fois. Il a été victime d’un surplus de gardiens au Lac St-Louis et nous l’avons réclamé au ballottage», a expliqué Martin Lafleur.

D’Orazio a été un choix de troisième ronde des Sea Dogs de Saint-Jean cet été. Delage a quant à lui été repêché en septième ronde par les Islanders de Charlottetown. Les deux joueurs ont 16 ans.

Ce qui saute aux yeux dans l’édition 2020-21 de l’Intrépide, ce sont les neuf joueurs de 15 ans.

Dylan Reynolds, Justin Julien, Francis Woods, Christopher Talbot et Alexis Bourque ont percé l’alignement à l’attaque. Anthony Clutchey, Émile Perron et Nicolas Bilodeau en ont fait de même à la défense. Olivier Brideau a réussi le même exploit devant le filet.

«On me parle souvent de notre cuvée de joueurs de 15 ans, mais ce n’est plus important maintenant. Nous formons une équipe de 20 joueurs. Nous allons utiliser les prochaines semaines pour apprendre à nous connaître davantage. Il faudra encore patienter un peu avant de pouvoir jouer des matches normaux, mais j’aime ce que j’ai vu de ce club depuis le début du camp d’entraînement», a signalé Martin Lafleur.

L’Intrépide va compter sur les retours de cinq vétérans: Nicola Lacourse-Dion, Jérémy Fortin et Xavier Martine en attaque de même que Samuel Kimmerly et Xavier Delage en défensive. Le club sera complété par les attaquants Jonathan Presseau-Pieschke, Tristan Reid, Julien Arruda et Jacob Charron ainsi que par Loik Plouffe en défensive.

Martin Lafleur dirigera l’une des plus jeunes équipes de la Ligue midget AAA en 2020-21 et s’attend donc à vivre quelques montagnes russes quand l’action pourra reprendre.

«On s’attend de connaître des hauts et des bas en début de saison. Des fois, il faudra faire notre apprentissage à la dure, mais quand ces joueurs auront eu l’occasion d’assimiler le rythme du jeu de la ligue et de faire les ajustements nécessaires, nous devrions prendre notre envol. Ça va prendre quelques semaines.»

Même s’il n’a pas eu l’occasion d’évaluer les joueurs en situations réelles de jeu (avec contacts), Martin Lafleur assure avoir une bonne idée du club qu’il a entre les mains.

«Nous avons été capables de voir les forces des joueurs dans les mini-matches hors-concours. Il y avait beaucoup d’intensité. Nous avons vu les batailles pour les rondelles et les espaces libres ainsi que les jeux au filet. Nous avons vu le côté compétitif des joueurs. Il a fallu travailler avec les règles en place, mais j’ai beaucoup aimé l’enthousiasme, l’attitude et l’éthique de travail de nos joueurs.»

La ligue midget AAA vise toujours un calendrier régulier de 40 matches si la situation de la Covid-19 le permet.