Ignacio Piatti fait une tête.

L’Impact démarre bien la saison

SAN JOSE — L’Impact de Montréal a entamé la saison sur une bonne note en s’imposant 2-1 aux dépens des Earthquakes de San Jose, samedi.

Ignacio Piatti et Saphir Taïder ont réussi les buts de l’Impact, qui débute la campagne avec six matches à l’étranger.

Taïder a brisé l’impasse de 1-1 en fin de première demie.

«Nous n’avons pas tout contrôlé, surtout en deuxième mi-temps, mais je pense que c’est une victoire que le groupe est allé chercher au fond de lui, a déclaré l’entraîneur-chef de l’Impact, Rémi Garde. Nous n’avons pas paniqué et sommes parvenus à revenir de l’arrière à l’extérieur, ce qui démontre notre grande force de caractère. Nous avons tenu jusqu’à la fin grâce au formidable état d’esprit dans ce groupe.»

Les Quakes ont pris l’avance 1-0 grâce à la frappe basse de Magnus Eriksson, à la 11e minute. Vako a bien dribblé sous pression immédiate de deux rivaux, avant de faire une courte passe au Suédois de 28 ans. D’un peu plus loin que l’endroit d’un penalty, Eriksson a battu Evan Bush à la gauche du gardien.

L’Impact a riposté à la 29e. Saisissant un corner de Taïder, Piatti a habilement déjoué un adversaire, avant de bénéficier de beaucoup d’espace dans la surface de réparation. Il en a profité pour niveler le score d’une puissante frappe.

En fin de première demie, Bacary Sagna a fait du travail exemplaire en défense, pour contrer rapidement une menace de Vako.

Deux minutes plus tard, peu avant les arrêts de jeu de la première demie, Zakaria Diallo a livré une passe parfaite au deuxième poteau à Taïder, qui a fait 2-1.

«C’était un match difficile, a dit le milieu de terrain Samuel Piette. Il y avait tout le temps un joueur sur nous et c’était un peu difficile de trouver des espaces. On a eu des moments individuels brillants et c’est ça qui a été la clé. C’était un effort collectif, mais les efforts individuels ont fait la différence.»

À la 62e minute, Taïder avait un filet béant, suite à une passe de Piatti, mais il a envoyé le ballon beaucoup trop haut.

Mathieu Choinière a été inséré dans le match à la 70e, remplaçant Orji Okwonkwo. Avec cinq minutes à écouler au temps régulier, Piatti a cédé sa place à Zachary Brault-Guillard.

En deuxième demie, le premier tir cadré de San Jose n’est survenu qu’à la 80e minute – un lob manquant d’altitude, du pied de Danny Hoesen.

Les visiteurs ont dû rester alertes. À la 88e, un centre de Cristian Espinoza a été repoussé de la tête par Diallo. Au début des arrêts de jeu, un corner a été dévié jusque dans les mains de Bush, qui a fait l’arrêt sans trop d’ennuis.

Le club montréalais jouera aussi à Houston, Orlando, Kansas City, New York et Washington, du 9 mars au 9 avril, avant le match inaugural à la maison.

Le premier match à domicile du Bleu-blanc-noir aura lieu le 13 avril face au Crew de Columbus, au Stade Saputo.

Pendant ce temps, deux anciens membres du Fury d’Ottawa, l’entraîneur-chef Marc Dos Santos et le gardien Maxime Crépeau, ont connu la défaite à leurs débuts avec les Whitecaps perdant un match 3-2 face au Minnesota United FC, à Vancouver. Doneil Henry, lui aussi un ancien du Fury, a marqué le deuxième but des Whitecaps.

Avec Le Droit