Julien Pelletier (27), de Thurso, a complété le match avec deux points pour aider les Screaming Eagles à l'emporter 5-4 contre les Olympiques.

Voyage interminable, défaite crève-coeur

Il y a des revers plus difficiles à encaisser que d'autres.
C'est ce qui est arrivé aux Olympiques de Gatineau samedi soir au Cap-Breton quand ils ont vu les Screaming Eagles gagner 5-4 sur un but controversé alors qu'il ne restait que onze secondes à faire au match.
Selon l'entraîneur-chef Benoît Groulx, il y avait une infraction sur son gardien de but quand Cameron Darcy a privé les Olympiques d'un point en marquant avec des poussières à écouler au tableau.
«C'est très décevant de perdre comme ça parce qu'il y avait de l'obstruction sur notre gardien.»
La défaite a été d'autant plus difficile à digérer puisque l'autobus des Gatinois a été coincé dans une tempête en Nouvelle-Écosse. À un certain moment, l'autobus a dû s'immobiliser sur le bord de la route parce qu'elle était fermée.
«Nous avons dormi quelques heures sur le bord de la route. Ça va nous faire un voyage de 24 heures. Ce n'est pas l'idéal surtout que nous avons trois matches en cinq jours cette semaine. Nous avions essayé de changer cet horaire au début de l'année, mais ce n'était plus possible», a indiqué Groulx, qui était toujours à Edmunston, au Nouveau-Brunswick, au moment de son entretien avec LeDroit vers 14 heures hier.
Benoît Groulx avait donc eu beaucoup de temps pour disséquer la défaite sur le chemin du retour. Il n'a pu s'empêcher de revenir sur le travail des officiels, jugeant que ceux-ci avaient erré sur un autre but des Screaming Eagles.
Erreurs des arbitres
«Sur le troisième but, un juge de ligne s'est placé dans le chemin de notre joueur pour l'empêcher d'aller chercher la rondelle. Puis, le but a été marqué avec un bâton élevé, mais c'est l'arbitre le moins bien placé qui a pris la décision d'allouer le but. À mon avis, il y a eu deux erreurs de suite des officiels sur ce but. Ce sont des choses que nous allons partager avec la ligue.»
Bradley Lalonde, Raphaël Corriveau et le Thursolien Julien Pelletier avaient procuré une avance de 3-1 aux Screaming Eagles. Après 16:13 de jeu, Robert Steeves avait déjà remplacé Anthony Brodeur. Les Gatinois sont revenus dans le match, mais Cameron Darcy a brisé l'égalité de 4-4 à 11 secondes de la fin.
Charles-Éric Légaré a été l'autre marqueur des locaux. Julien Pelletier a complété le match avec deux points.
Martin Reway, Taylor Burke, Alexis Pépin et Vincent Dunn ont répliqué pour les Olympiques qui ont dominé le match 40-28 au chapitre des tirs.
«Nous avons contrôlé les 50 premières minutes du match. Nous avons touché quatre poteaux. Nous avons eu plusieurs chances de marquer, mais depuis deux matches, quand l'adversaire entre dans notre zone, nous faisons des erreurs qui coûtent cher», a conclu Groulx.
Jfplante@ledroit.com