Les Vikings à une victoire d'un balayage

Les Vikings de Casselman sont à un pas de franchir la première étape des séries éliminatoires dans la Ligue de hockey junior B de l'Est ontarien. Une victoire à Akwesasne ce soir leur permettrait de balayer les honneurs de la série qu'ils disputent aux Wolves.
Les Vikings ont pris les commandes de la demi-finale de la division Saint-Laurent (3-0) en l'emportant difficilement 3-2 dimanche soir, à domicile. C'est un but de Nicholas Brazeau, à mi-chemin en troisième période, qui a finalement fait pencher la balance en faveur des locaux. Ces derniers ont dû revenir de l'arrière deux fois pour finalement savourer la victoire. Ils ont comblé des déficits de 1-0 en deuxième période et de 2-1 au troisième tiers.
Cette brillante remontée a été le point tournant de la série jusqu'ici, selon l'entraîneur chef des Vikings, Michel Ruest.
«Les Wolves nous ont offert une très vive opposition lors de ce troisième match. La victoire aurait pu facilement aller d'un bord comme de l'autre, affirme Ruest. Il s'en serait fallu de peu pour que la série prenne une tout autre tournure. Au lieu d'avoir les devants 3-0, nous pourrions nous retrouver avec la lourde tâche de défendre une mince avance de 2-1.
«Heureusement, les gars ont retroussé leurs manches et ils ont disputé une très bonne troisième période, ajoute l'instructeur. Encore une fois, ils ont trouvé une façon de gagner. D'ailleurs, c'est ce qu'ils font de brillante façon depuis six ou sept semaines, c'est-à-dire depuis que nous devons nous débrouiller sans les services de certains de nos meilleurs joueurs.»
Une défensive étanche
Les Vikings ont dû affronter les Wolves sans deux de leurs meilleurs attaquants, Joël Adam et Thierry Gibeault, blessés. Si l'attaque est parvenue tout de même à produire 14 buts en trois matches, c'est la brigade défensive qui a donné le ton en limitant l'adversaire à seulement 4 buts.
Fidèles à leurs habitudes, les gardiens de buts Jean-Philippe Brais et Gianmarco De Meis ont été brillants et le reste de la brigade défensive a été toute aussi solide.
«Parce que nous avons marqué beaucoup de buts cette saison, notre brigade défensive n'a pas eu tout le crédit qui lui revient, souligne Ruest. Nous avons la chance de compter sur deux très bons gardiens de buts. Et nos sept défenseurs sont très efficaces. Ils sont mobiles et ils contrôlent bien le disque. Défensivement, ils sont très fiables.»
S'il n'en tient qu'aux Vikings, il n'y aura pas de cinquième partie. La série prendra fin ce soir.
«Les gars ne veulent pas que la série s'éternise. Premièrement, parce qu'on ne veut pas donner la chance aux Wolves de renverser la vapeur. Puis deuxièmement, parce qu'on veut profiter de la pause supplémentaire pour panser nos bobos et permettre aux absents de revenir au jeu», précise l'entraîneur chef des Vikings.
Si une cinquième joute est nécessaire, elle sera disputée demain soir à Casselman.
Ylegault@ledroit.com