Julien Pelletier (27), de Thurso, a complété le match avec deux points pour aider les Screaming Eagles à l'emporter 5-4 contre les Olympiques.

Les Olympiques s'imposeront en cinq parties

Sur papier, il n'y a que huit points d'écart entre Olympiques de Gatineau et les Screaming Eagles du Cap-Breton.
On parle d'un duel entre les équipes de huitième et neuvième positions au classement général. Techniquement, ça devrait être le plus serré de la première ronde des séries éliminatoires, mais je crois que celui entre les Voltigeurs de Drummondville et les Tigres de Victoriaville risque d'être plus corsé.
Les Screaming Eagles s'amènent à Gatineau avec une équipe fortement améliorée par rapport à l'an dernier. Leur attaque est variée. Darcy Cameron, Charles-Éric Légaré et Kyle Farrell ont tous marqué plus de 30 buts cette saison, mais comme le faisait valoir Marc-André Dumont, ils n'ont pratiquement pas d'expérience des séries de la LHJMQ.
Ils sont capables de remplir le filet. Seulement deux autres formations ont fait mieux que leurs 260 buts, mais les Olympiques ont aussi compté 254 buts. Le hic, c'est que le Cap-Breton a accordé autant de buts qu'il en a marqués. Seulement une équipe a fait pire dans la LHJMQ.
Division faible
Aussi, il faut tenir compte de la faible division dans laquelle ils évoluaient. Les «Aigles» ont amassé la moitié de leurs points contre trois équipes cette saison: Bathurst, Charlottetown et Saint-Jean. Ils ont maintenu une fiche de 19-6-1 contre ces trois équipes de bas de classement. Contre le reste de la LHJMQ, leur fiche est de 18-21-3. À l'extérieur de la division des Maritimes, ils ont maintenu un pourcentage de victoire de ,458.
Dans les circonstances, on peut conclure que le classement des Screaming Eagles a été gonflé par rapport aux équipes du Québec. Les Olympiques ont aussi gagné leurs six matches contre le pauvre Phoenix de Sherbrooke cette saison, mais ils ont dû affronter Val-d'Or, Drummondville, Blainville-Boisbriand et Rouyn-Noranda à 26 reprises! C'est plus difficile de mettre des points en banque contre ces équipes qui occupent le haut du classement du circuit Courteau.
On dit que les Screaming Eagles sont jeunes et que le meilleur est devant eux. C'est vrai. L'an prochain, ils feront partie de l'élite de la LHJMQ. La moyenne d'âge de leur équipe est de 18,0 ans. Les Olympiques ne sont pas tellement plus vieux avec une moyenne de 18,12 ans.
Les Gatinois devraient aussi faire partie des puissances de la ligue la saison prochaine, mais en mars 2014, les Gatinois vont s'imposer, et ce, en cinq parties.
Ailleurs, je prévois des balayages pour Baie-Comeau, Halifax, Val-d'Or et Rimouski. Blainville-Boisbriand va s'imposer en six matches contre Moncton. Québec va éliminer Rouyn-Noranda en six parties et Victoriaville va surprendre Drummondville en sept parties.