Vitalii Abramov (11) a donné la victoire aux Olympiques avec son 43e but de la saison dimanche.

Les Olympiques rebondissent

L'Armada de Blainville-Boisbriand a freiné la séquence de sept victoires consécutives des Olympiques de Gatineau en s'imposant 5-1 samedi au Centre d'excellence Sports Rousseau, mais la troupe d'Éric Landry a puisé au fond de ses ressources dimanche pour retrouver le sentier de la victoire face aux Tigres de Victoriaville.
À la fin d'un week-end de trois matches en trois jours, les Olympiques ont effacé quatre déficits  d'un but pour finalement s'imposer 6-5 en prolongation sur le 43e but de la saison de Vitalii Abramov.
« Je suis très content du week-end, a d'abord mentionné l'entraîneur-chef Éric Landry après le quatrième match en cinq jours de ses équipiers. L'Armada a joué tout un match contre nous samedi, mais nos gars se sont retroussé les manches et ils sont allés à la guerre aujourd'hui. Ils ont tout laissé sur la glace avec les résultats escomptés. »
Comme c'est devenu une habitude récemment, les Olympiques ont laissé beaucoup trop d'occasions aux Tigres de prendre le dessus dans le match en écopant de plusieurs pénalités. Les locaux ont notamment compté trois fois sur sept attaques massives.
« Nous travaillons beaucoup plus fort. Nous engageons des batailles et nous les gagnons plus souvent qu'avant. C'est nouveau pour nous. Il nous reste à apprendre jusqu'où nous pouvons aller », a dit Landry.
Quand on lui demande si cette victoire était inespérée à la fin d'une semaine éreintante contre un adversaire qui n'avait pas joué la veille, Landry répond que les joueurs avaient des doutes en première période, mais qu'ils ont compris à partir de la deuxième période qu'ils avaient encore de l'énergie. « Le hockey, ça se joue sur la glace. Quand tu joues avec confiance, le troisième match en trois jours est souvent moins pire que tu le penses. »
Daniel Del Paggio a touché la cible deux fois dans la victoire. Yakov Trenin, Shawn Boudrias et Mitchell Balmas ont aussi déjoué l'ancien gardien de l'Intrépide James Povall, testé à 31 reprises. Le capitaine Marc-Olivier Crevier-Morin a récolté trois passes.
Deux anciens Olympiques, Austin Eastman et Pascal Laberge ont compté pour les Tigres, tout comme Alexandre Goulet, deux fois, et Bradley Lalonde. Mathieu Bellemare a affronté 33 tirs.
La veille, il avait été retiré à la 28e minute de jeu après avoir alloué cinq buts sur 27 tirs à l'Armada. Tristan Bérubé a été parfait devant 19 tirs en relève. Vitalii Abramov avait été le seul marqueur des Olympiques à Boisbriand.
En bref
Les 67's en position précaire
En perdant un sixième match de suite à Hamilton samedi, les 67's d'Ottawa ont maintenant de la compagnie en huitième position de la conférence de l'Est de la Ligue de l'Ontario. Cette huitième place est la dernière qui donne accès aux séries éliminatoires. Les 67's (20-29-6) partagent dorénavant ce rang avec le Battalion de North Bay.
Après avoir tenu tête aux Generals d'Oshawa dans une défaite en prolongation vendredi, les hommes de Jeff Brown ont subi un autre revers serré par la marque de 4-3 à Hamilton samedi, mais trois buts rapides des Bulldogs (27-23-5) dans les quatre premières minutes de jeu avaient donné le ton au match. Les 67's ont graduellement remonté le pointage, mais c'était trop peu trop tard. Marian Studenic avait chassé Leo Lazarev de son filet avec deux buts rapides. Nick Petti a été l'auteur du but vainqueur en début de la troisième période. Il a été le seul à déjouer Olivier Lafrenière dans les 56 dernières minutes de jeu.
Le joueur affilié Mitchell Hoelscher a compté son premier but en carrière dans la défaite. Mathieu Foget et Patrick White, son 20e, ont été les autres marqueurs des Ottaviens qui recevront les redoutables Knights de London lundi après-midi à la Place TD pour la Journée de la famille en Ontario.
Hockey universitaire : Gee Gees/Ravens éliminés
L'impressionnant parcours des Gee Gees d'Ottawa à leur retour au hockey universitaire a pris fin samedi dans une défaite de 2-0 à Kingston contre les Gaels de l'Univerisité Queen's. Les favoris ont ainsi gagné la série 2-1 pour passer au prochain tour éliminatoire. Le gardien Kevin Bailie a arrêté les 24 tirs des Gee Gees dans le match décisif. De son côté, Graham Hunt a battu deux fois sur 27 lancers.
« Notre merveilleuse saison est terminée. Merci à tous ceux qui ont été impliqués dans cette relance. Surtout, merci à mes joueurs de redéfinir le hockey à l'Université d'Ottawa », a gazouillé l'entraîneur-chef Patrick Grandmaître après la défaite des siens.
Le même soir, l'autre université de la capitale nationale, les Ravens de Carleton, ont vu les Patriotes de l'UQTR niveler la série 1-1 avec une victoire de 4-2 au Colisée de Trois-Rivières. Dimanche, les Patriotes ont complété leur remontée de la série avec un gain de 3-2 au Ice House de l'Université Carleton pour passer au prochain tour. Guillaume Asselin a brisé l'égalité de 2-2 en troisième période en déjouant François Brassard, qui avait terminé sa carrière junior avec les Olympiques. L'UQTR élimine ainsi les Ravens pour la sixième fois au cours des sept dernières saisons.