Les Mustangs gagnent leur place en séries

Le passeport des séries éliminatoires est maintenant dans la poche des Mustangs de Gatineau.
Une récente série de victoires leur a permis d'écarter les Jets de Metcalfe pour de bon. Avec deux matches à disputer en saison régulière, la troupe de Pierre Grandmaison est destinée à prendre le quatrième rang de la division Métro de la Ligue de hockey junior B de l'Est ontarien. Au premier tour des séries, les Mustangs devraient se frotter aux coriaces Golden Knights d'Ottawa Ouest (26-10-1).
Les Mustangs (19-15-5) ont plutôt bien réagi à une importante commande où ils ont dû disputer 12 parties en seulement 25 jours. Ils ont conservé un dossier de 7-4-1 durant ce segment anormalement chargé de leur circuit. «Nous étions en mode des séries pendant cette séquence. On joue aussi souvent pendant les séries, mais c'est rare pendant la saison. Nous avons été chanceux d'éviter les blessures. Deux joueurs ont été blessés, mais ce n'est rien de grave... Maintenant, nous avons un match vendredi avant de profiter d'une pause de huit jours pour finir notre saison», a expliqué le président du club, Luc Mauzeroll.
Mathématiquement, les Mustangs pourraient toujours accéder au troisième rang de leur division, mais les chances sont très minces. Il ne suffit que d'une victoire des Castors de Clarence ou d'une défaite des Mustangs pour mettre fin à ce scénario. Les deux clubs ont justement rendez-vous au Centre sportif de Buckingham vendredi, mais les Castors ont encore cinq matches à jouer en saison régulière.
Après 39 matches, les Mustangs sont cependant assurés de terminer la campagne avec une fiche supérieure à ,500. Ils ont également eu l'avantage sur les Golden Knights à deux reprises cette saison. «Ce qui est intéressant, c'est que tous les clubs de notre division sont capables de battre n'importe qui», ajoute Mauzeroll.
Giroux écope trois matches
Malgré le beau parcours du club au mois de janvier, les Mustangs seront handicapés quand ils amorceront les séries plus tard en février. Leur gardien numéro un, Jean-Philippe Giroux, a été suspendu trois matches pour avoir «trop voulu se défendre» dans le dernier duel contre les Jets de Metcalfe. «Jean-Philippe a été victime d'une charge. Il a voulu se défendre, mais il l'a fait un peu trop en attaquant le joueur fautif avec son bloqueur», a indiqué Mauzeroll.
Jfplante@ledroit.com