Les Hawks à Hawkesbury pour y rester

Foi de Sylvain Landers, les Hawks de Hawkesbury ne sont pas à vendre et l'équipe est à Hawkesbury pour y rester. Le propriétaire majoritaire des Hawks a tenu à souligner aussi que le poste de l'entraîneur gérant Shawn Anderson n'est pas en danger et que ce dernier devrait être de retour à la barre de l'équipe la saison prochaine.
Landers a tenu à faire taire les nombreuses rumeurs qui persistent dans l'entourage de l'équipe depuis que celle-ci a mis fin à sa saison dimanche. Une saison décevante au cours de laquelle les Hawks ont fini bons derniers au classement de la Ligue centrale de hockey junior A du Canada avec une fiche de 18 victoires et de 41 points en 62 matches.
«Les amateurs de hockey de Hawkesbury peuvent dormir en paix, l'équipe n'est pas à vendre et il n'est pas question qu'elle déménage, assure Landers. C'est sûr qu'il y a des gens qui m'ont approché et qui m'ont fait des offres, mais je n'y ai pas vraiment porté attention.
«J'ai un certain sentiment de loyauté envers les gens de Hawkesbury qui nous ont supporté au cours des cinq dernières années. Nous avons la chance d'avoir de très bons partisans, ajoute le propriétaire des Hawks. C'est sûr que si les foules aux matches locaux diminuaient considérablement, ça pourrait me porter à reconsidérer mes options, mais je ne vois pas le jour où ça pourrait arriver.»
Shawn Anderson
Les rumeurs voulant que le poste de Shawn Anderson soit en danger circulent depuis déjà un bon bout de temps à Hawkesbury. L'instructeur ne fait pas nécessairement l'unanimité auprès de ses joueurs. Certains d'entre eux n'apprécient pas toujours son bouillant tempérament.
«Nous n'avons pas connu le genre de saison que nous espérions. C'est sûr que nous sommes déçus des résultats et le personnel d'instructeurs doit assumer une partie du blâme, déclare Landers. Par contre, les joueurs aussi doivent se poser de sérieuses questions. Trop souvent cette saison, le plan de match n'a pas été suivi à la lettre. C'est souvent ce qui arrive avec une très jeune équipe.»
Landers prévoit rencontrer Anderson au cours des prochains jours pour faire le bilan de la saison.
«C'est certain qu'il y a des choses que Shawn doit améliorer. Il est le premier à le reconnaître d'ailleurs, souligne Landers. De là à dire que son poste est en jeu, je ne pense pas. À moins qu'il décide le contraire, je m'attends à ce qu'il soit de retour avec l'équipe la saison prochaine.
«Vous savez, ce n'est pas facile de diriger une équipe de hockey de nos jours, surtout lorsqu'on doit composer avec 22 ou 23 caractères différents», de poursuivre le propriétaire des Hawks.
Des 44 défaites subies par l'équipe cette saison, 22 se sont soldées par la marge d'un seul but.
«Nous étions probablement à un ou deux joueurs d'impact de participer aux séries, soutient Landers. Un autre joueur clef en attaque nous aurait possiblement permis de remporter plusieurs de ces matches. Sans oublier que nous avons dû nous débrouiller sans les services de certains de nos meilleurs vétérans à plusieurs occasions pendant la saison. »