Jérémie Fraser, de Cantley, connaît une saison de rêve avec les Foreurs de Val-d'Or.

Le défenseur Jérémie Fraser connaît ses meilleurs moments en carrière

Les Foreurs de Val-d'Or n'ont jamais connu autant de succès sur la patinoire depuis leur dernière conquête de la coupe du Président en 2001.
Menée par Anthony Mantha, un compteur de 50 buts et de 105 points, l'équipe de l'Abitibi mène largement la LHJMQ au chapitre des buts marqués cette saison. Dans ce contexte, il est un peu normal que Jérémie Fraser traverse aussi sa meilleure saison en carrière dans le circuit Courteau.
Il reste encore huit matches à disputer en saison régulière, mais le défenseur de Cantley a déjà doublé sa production offensive de la dernière saison. L'arrière-garde de 19 ans a inscrit quatre buts et totalise 30 points, ce qui le place parmi les 20 meilleurs marqueurs chez les défenseurs du circuit Courteau.
Les Foreurs seront les prochains visiteurs au centre Robert-Guertin demain et Jérémie Fraser affirmait qu'il n'avait jamais eu autant de plaisir qu'à sa quatrième saison dans la LHJMQ.
«Je suis comblé à Val-d'Or. Ce n'est pas la plus grosse ville, mais j'aime ça ici. Quand le hockey va bien, ça va bien partout! Collectivement, nous avons du succès. Individuellement, je participe aux succès de l'équipe. L'un ne va pas sans l'autre. Nous avons de gros joueurs offensifs qui peuvent marquer des buts. Moi, j'essaie d'empêcher l'adversaire de le faire», a-t-il indiqué au Droit dans une entrevue mardi soir.
Chez les Foreurs, Fraser patine dans les deux premières paires défensives. Il évolue régulièrement avec Guillaume Gélinas, le meilleur compteur parmi les défenseurs de la ligue avec 82 points.
Fraser, un colosse de 6'2» et 210livres, n'avait jamais récolté plus de 14 points dans une saison à ses trois premières campagnes dans la LHJMQ. Cette saison, les points viennent naturellement.
«Nous avons tellement de bons joueurs offensifs. Anthony Mantha, Louick Marcotte, Samuel Henley et j'en passe. J'ai beaucoup de temps de glace. Je continue d'amener mon jeu physique et je me concentre à faire une bonne première passe, ce qui m'a rapporté quelques points cette saison. J'ai travaillé fort pour mériter ma place dans le top-4. J'ai prouvé que ma place était là. En jouant davantage, j'ai acquis de la confiance et je continue de m'améliorer.»
Un match excitant en perspective
Avant leur défaite aux mains des Voltigeurs au Centre Air Creebec hier, les Foreurs avaient remporté leurs huit derniers matches. Le match à Gatineau demain soir promet d'être excitant. Les Olympiques n'ont que deux points de retard sur Val-d'Or. La saison régulière achève et Fraser admet que les siens devront se mettre en «mode séries». Doués offensivement, les Foreurs devront peaufiner leur jeu défensif selon lui.
«Nous sommes conscients qu'en séries, ce sont les défensives qui font gagner des championnats. Nous ne pourrons pas toujours ouvrir le jeu comme en saison régulière. Il faudra faire des sacrifices pour éviter les revirements qui peuvent nous faire perdre.»
L'ancien de l'Intrépide de Gatineau a notamment hâte de renouer avec sa famille et ses amis au centre Robert-Guertin demain. Parmi ceux-ci, il y aura Vincent Dunn dans l'uniforme de l'équipe ennemie.
«C'est toujours le fun de jouer contre mon bon chum Vincent. Il va vouloir finir sa mise en échec contre moi, mais je vais faire la même chose! Un match à Guertin, c'est toujours un peu stressant parce que dans les estrades, il y a plein de monde qui m'a vu grandir, mais c'est un bon stress.»
Et comment? Le «p'tit» Fraser s'est fait connaître en s'alignant avec l'Intrépide de Gatineau à l'âge exceptionnel de 14 ans.