Le Canada a signé une victoire face à l'équipe de la Finlande.

Le Canada bat facilement la Finlande 5-0

À une semaine du début du Championnat mondial junior, la formation canadienne a démontré qu'elle était fin prête à faire face à la musique. Face à une jeune équipe finlandaise toujours en évaluation, le Canada a signé une victoire facile de 5-0, lundi, au Centre Bell.
De dire que le Canada a amorcé le match en lion est un pléonasme. Quelques jours après avoir pris la mesure de la République tchèque 8-0, les Canadiens sont sortis des blocs aussi affamés.
On ne sait trop si c'est le décalage horaire, la dimension de la patinoire ou la nervosité, mais les champions en titre semblaient encore être en plein vol quelque part au-dessus de l'Atlantique.
Tyson Jost a parti le bal en trouvant le fond du filet sur un retour de lancer de Julien Gauthier après seulement 11 secondes d'écoulées à la rencontre. Alors que le gardien Vaini Vehvilainen tentait toujours de comprendre ce qui venait de se produire, Taylor Raddysh en a ajouté en lui servant une tasse de café en échappée, 1:28 plus tard.
Mathew Barzal et Jost, avec son deuxième, ont complété la domination canadienne en première période avant que la cloche ne vienne libérer les Finlandais de leur lente agonie.
Les Canadiens n'ont pas levé le pied au deuxième engagement, mais disons simplement que les Finlandais ont dû se faire rappeler à l'ordre lors du premier entracte. La troupe de Jukka Rautakorpi s'est montrée plus incisive, ayant le dessus au chapitre des tirs au but, mais Carter Hart s'est dressé lorsque ce fut nécessaire.
Si des doutes subsistaient quant à la tenue des gardiens de l'équipe, l'espoir des Flyers de Philadelphie a rassuré un peu tout le monde en réservant notamment son plus bel arrêt à Kasper Björkqvist sur un déplacement gauche-droite au deuxième tiers. Hart a signé le jeu blanc en réalisant 25 arrêts.
Les Finlandais, qui alignaient huit joueurs appartenant à des équipes de la Ligue nationale et cinq potentiels choix de première ronde au prochain repêchage, cherchaient cependant le jeu parfait, ce qui a bousillé certaines de leurs meilleures chances de marquer.
Sans trop pousser, le Canada a ajouté son cinquième but du match en milieu de troisième période par l'entremise de Raddysh, déclenchant de timides chants moqueurs dans les hauteurs du Centre Bell. Vehvilainen a lui aussi conclu la rencontre avec 25 arrêts.
Tous les attaquants québécois de l'équipe, à l'exception de Pierre-Luc Dubois, ont récolté au moins un point au cours de cette rencontre. Julien Gauthier a été le meilleur d'entre eux avec une récolte de deux aides, lui qui formait un trio avec Jost et Nicolas Roy.
En défensive, Jérémy Lauzon s'est démarqué en distribuant plusieurs bons coups d'épaules, soulevant notamment la foule du Centre Bell en freinant solidement Aaro Vidgren à la ligne bleue au deuxième engagement.
La troupe de Dominique Ducharme sera de retour à l'action, mercredi, alors qu'elle affrontera la République tchèque à Ottawa.
Thomas Chabot, adjoint au capitaine Strome
Thomas Chabot
Thomas Chabot, des Sea Dogs de Saint-Jean, sera l'un des adjoints au capitaine d'Équipe Canada en vue du Championnat mondial junior.
Chabot partagera le travail avec Mathew Barzal, des Thunderbirds de Seattle. Les deux patineurs assisteront le capitaine Dylan Strome, des Otters d'Erie.
Les trois joueurs ont pris part au tournoi de l'an dernier.
Chabot a été un choix de premier tour, 18e au total, des Sénateurs d'Ottawa en 2015. Strome a quant à lui été repêché au troisième rang au total cette année-là, par les Coyotes de l'Arizona. Barzal s'était inséré entre les deux, au 16e rang, par les Islanders de New York.