Benoît Groulx

La parité dans la LHJMQ impressionne Groulx

Insatisfait du rendement de son club dans une défaite de 1-0 contre les Tigres de Victoriaville vendredi, Benoît Groulx ressentait tout le contraire après une victoire fracassante de 7-2 contre le club de l'heure dans la LHJMQ hier.
«Nous sommes sortis en lions et nous avons réussi à maintenir la cadence pendant presque toute la partie. C'est positif.»
L'entraîneur-chef gatinois n'en revient pas de la parité qui est installée dans le circuit Courteau cette saison. Neuf clubs peuvent encore aspirer au premier rang de la ligue. Les Olympiques font partie du groupe. Seulement cinq points séparent la deuxième de la neuvième position.
«Cette parité est bonne pour tout le monde. C'est excitant pour les partisans qui suivent les activités de la ligue. Ça force les équipes à être compétitives soir après soir. Dans le groupe de tête, tout le monde a connu de longues séquences de victoires. C'était le cas de Rimouski qui en avait une mauvaise dans le système pendant que nous en avions une bonne. On pourrait jouer encore demain avec un résultat bien différent.»
Dans le camp de l'Océanic, l'entraîneur Serge Beausoleil levait son chapeau aux Olympiques.
«Il faut donner le crédit aux Olympiques. Ils sont sortis très forts. Ils ont dominé tous les aspects du jeu incluant les unités spéciales et l'implication physique. C'est une leçon d'humilité pour nous. C'était un mauvais match pour nous, mais si nous perdons un match à tous les 10 ou 11 rencontres, je ne m'en ferai pas trop.»
L'entraîneur n'en voulait pas vraiment à son gardien, Philippe Desrosiers, retiré après quatre buts et 16 tirs. «À part le but de Carrier où il n'a pas livré la marchandise, il a été battu par de bons jeux.»
Chez les Olympiques, Benoît Groulx a aimé la sortie de Robert Steeves. Ce dernier se cherchait depuis quelques semaines.
«Il se demande encore où est passée la rondelle sur leur premier but. Nous autres aussi. Mais il a eu à se signaler par la suite. Il a disputé un bon match.
Jfplante@ledroit.com