Travis Konecny a explosé samedi pour conduire les 67's d'Ottawa vers une victoire de 7-4 contre les Frontenacs de Kingston.

Konecny, capitaine à 17 ans

Jeff Brown se décrit souvent comme un entraîneur traditionnel dans plusieurs aspects du hockey, mais il a dévié un peu de sa trajectoire hier avec la nomination de son premier capitaine.
L'ancien défenseur de la LNH n'a pas eu peur de sortir des sentiers battus en donnant le titre à un attaquant de 17 ans. Mais pas n'importe lequel. Travis Konecny a été le meilleur joueur des 67's l'an dernier.
« C'est rare qu'un joueur de 17 ans porte le titre de capitaine. Je voulais me donner quelques semaines pour connaître la dynamique dans notre vestiaire avant de nommer un capitaine. Je me suis vite rendu compte que Travis était un leader à tous les niveaux. Il a été la recrue de l'année dans notre ligue. C'est un joueur de caractère qui mène par l'exemple. Il nous amène de l'énergie et c'est une très bonne personne. »
Jeff Brown s'est montré impressionné par le jeune homme qui sera assurément un choix de première ronde dans la LNH l'été prochain. « Il veut devenir un joueur professionnel. Tout ce qu'il fait est en fonction de ce but. »
Pas un affront
En donnant le « C » à Konecny, Brown a dû retirer celui qui était cousu sur le chandail de Brendan Bell l'an dernier. L'entraîneur a rapidement signalé qu'il ne s'agissait pas d'un affront envers son attaquant de 20 ans. D'ailleurs, Bell est le seul assistant de Konecny pour l'instant.
« Cette nomination n'a rien à voir avec le leadership de Brendan. Travis mènera notre club jusqu'à ce qu'il nous quitte pour la LNH. Il représente notre avenir et je veux que ce club devienne le sien tout de suite. Brendan pourra l'aider à le faire cette saison. D'ici peu, je nommerai un deuxième assistant. »
Un rôle familier
Konecny est jeune, mais le rôle de leader ne lui est pas étranger. Il a été capitaine de plusieurs équipes pendant son hockey mineur en plus d'avoir été capitaine d'Équipe Ontario au Défi mondial des moins de 17 ans et de l'équipe canadienne des moins de 18 ans l'été dernier.
« Je suis un peu surpris, mais c'est un grand honneur d'être le capitaine d'une équipe avec une histoire aussi riche que celle des 67's. Je ne changerai rien. Je vais continuer à faire ce que je fais de mieux. Je ne sens aucune pression supplémentaire », a expliqué celui qui a marqué 70 points en 63 parties à l'âge de 16 ans.