Benoit Groulx

Du talent à toutes les positions

Six défenseurs. Cinq attaquants. Deux gardiens.
Treize joueurs ont été ajoutés à la formation des Olympiques de Gatineau lors du repêchage de la LHJMQ samedi. «C'est ce qu'on appelle un repêchage équilibré, souligne Benoît Groulx. J'en suis à mon 10e repêchage avec les Olympiques. Je n'ai jamais senti un groupe de recruteurs fonctionner de façon aussi homogène. Nous avons une jeune équipe de recruteurs qui commence à être habituée à travailler ensemble. Chacun connaît son rôle. Je pense que nous avons fait un travail colossal. Je suis emballé par la qualité des joueurs et des individus que nous sommes allés chercher.»
Avec la rentrée de Gabriel Bourret et Dominic Poulin vendredi, les Olympiques étaient déjà bien nantis à la ligne bleue, mais cela n'a pas empêché Renaud Lemay et son équipe d'ajouter une demi-douzaine de défenseurs à l'équipe.
«Des bons défenseurs, nous n'en avons jamais trop. Tout d'un coup, nous avons une bonne profondeur à la défense autant qu'en attaque», dit Renaud Lemay.
Après les sélections d'Alexandre Carrier, Kameron Kielly et Benjamin Bohémier pendant les deux premiers tours, les Olympiques ont réclamé le défenseur Nicolas Latulippe, un colosse de 6'1', et 183 Livres qui s'alignait avec l'Académie canadienne et internationale de hockey à Rockland.
«Il n'est pas spectaculaire, mais il est très solide. C'est un guerrier qui fait mal le long des rampes.»
En cinquième ronde, ils ont sélectionné Philip Sardinha, un petit attaquant de 5'9 des Cantonniers de Magog qui a fait parti d'Équipe Québec des moins de 16 ans. «C'est un bon patineur. Un joueur offensif intelligent avec de bonnes mains. Il est petit, mais on ne peut pas lui enlever son talent.»
En sixième ronde, les Olympiques ont ajouté William Bélanger, un autre grand défenseur, qui sort du midget espoir de Québec. «On trouvait ça incroyable qu'il ne soit pas sur la liste du CSR. Nous avons ajouté son nom parce qu'il patine bien et parce qu'il a une bonne vision du jeu.»
Plus de détails dans LeDroit du 11 juin 2012 ou sur ledroitsurmonordi.ca