Daniel Audette et Alexis Pepin

Alexis Pépin s'amène chez les Olympiques

Les Olympiques de Gatineau n'ont pas ajouté de vétéran de premier plan à leur alignement à la date limite des transactions. Benoît Groulx a choisi de faire confiance à Robert Steeves pour amener les siens en séries éliminatoires.
Il a cependant fait l'acquisition d'un solide espoir de 17 ans en attaque. Alexis Pépin s'amène à Gatineau en retour de choix de premières rondes en 2014 et 2015 et de l'attaquant de 16 ans, Curtis Scales. Ce dernier avait été un choix de 8e ronde des Olympiques l'été dernier. Il évoluait avec les Hawks de Hawkesbury dans la Ligue centrale junior A.
Quant à Pépin, il avait été la deuxième sélection du repêchage 2012 de la LHJMQ après Daniel Audette. Costaud à 6'2'' et 224 livres, il avait connu une excellente première saison avec le Rocket de l'Île-du-Prince-Édouard avec 18 buts et 30 points en 64 parties. Il s'est toutefois rapporté au camp des siens en mauvaise forme cette saison et il connaissait un lent départ. Après 37 matches cette année, il a inscrit 8 buts et il totalise 17 points.
Benoît Groulx a bon espoir de pouvoir le relancer à Gatineau. «Nous pensons qu'il est un des meilleurs joueurs de la ligue dans son groupe d'âge. C'est un bon jeune joueur d'impact de 17 ans qui  a un très bon gabarit et qui possède un excellent tir. C'était un joueur que nous avions ciblé depuis longtemps. Nous sommes très contents de l'amener dans notre équipe. Les prix sur le marché étaient élevés. Nous étions prêts à sacrifier un choix de première ronde pourvu que le joueur reste chez nous pendant plus qu'une saison.»
Groulx a ajouté que la transaction finale avec les Islanders de Charlottetown sera différente de ce qu'elle a été annoncée. Le choix de première ronde en 2015 devrait notamment revenir aux Olympiques, mais le directeur général n'a pas voulu s'expliquer davantage. «C'est un peu compliqué», s'est-il contenté de dire.
Les Olympiques ont tenté d'obtenir de l'aide supplémentaire en attaque, mais en bout de ligne, ils ont décidé de garder leurs deux autres choix de première ronde 2014 (ceux de Chicoutimi et de Charlottetown). «On ne peut pas prévoir le classement final, mais on pense que nous pourrons repêcher deux très bons joueurs avec ces sélections. Le premier choix que nous avons de Charlottetown risque d'être très intéressant.»
Quant à la position de gardien, Benoît Groulx assure ne pas avoir vraiment parlé de la possibilité de remplacer Robert Steeves. «Robert est la raison principale de notre présence en deuxième ronde des séries l'an dernier. Sans lui, on ne gagnait pas contre Rimouski. Il traverse une période difficile en ce moment. Il a offert des performances inquiétantes, mais Ryan Mior, Maxime Clermont, Éric Lafrance et David Tremblay ont connu le même genre de séquences par le passé. Robert était notre homme de confiance l'an dernier. Nous avons toujours confiance en lui. Il va s'en sortir.»