Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Lewis Hamilton s'est dit «chanceux» de décrocher cette 99e pole position.
Lewis Hamilton s'est dit «chanceux» de décrocher cette 99e pole position.

Lewis Hamilton obtient la 99e pole de sa carrière

Olivier Levrault
Agence France-Presse
Associated Press
Article réservé aux abonnés
IMOLA — Seul contre deux : le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), qui a pris la 99e pole position de sa carrière, devra résister dimanche aux Red Bull de Sergio Pérez et de Max Verstappen lors du Grand Prix d’Émilie-Romagne à Imola.

Il partira pour la 99e fois aux avant-postes lors d’un dimanche de Formule 1, mais peut encore en être surpris : «personne dans l’équipe n’attendait une pole position aujourd’hui» a souri le pilote Mercedes samedi en conférence de presse.

«On est toujours les poursuivants, on est toujours en chasse, aujourd’hui j’ai été chanceux», a indiqué Hamilton, alors qu’en terme de pure performance, la monoplace Mercedes est depuis le début de l’année un peu moins dans le rythme que celle développée par Red Bull.

Preuve s’il en fallait que la F1 n’est pas uniquement une histoire de performance et que l’identité de l’homme dans le baquet, derrière le volant, compte au moins tout autant.

«J'adore relever les défis. D'avoir deux Red Bull [derrière] fera en sorte que les choses seront résolument plus difficiles», a ajouté Hamilton

Bottas 8e

Alors que les Red Bull se suivent, l’autre pilote Mercedes Valtteri Bottas n’a réussi à prendre que le 8e temps. Le Finlandais n’a jamais battu Hamilton en championnat du monde alors qu’ils sont coéquipiers depuis 2017, et est 3e du championnat après la première manche de l’année à Bahreïn le 28 mars.

Lors du GP inaugural, c’est Verstappen qui avait pris la pole, avant de s’incliner en course derrière Hamilton, septuple champion du monde et donc déjà leader du championnat.

Cette fois, le Britannique de 36 ans, en bouclant les 4,909 km du circuit d’Imola en 1 min 14 sec et 411/1000e, a soufflé la pole aux Red Bull, 2e et 3e temps dans le même dixième.

Et bien que le duel Hamilton-Verstappen pourrait à nouveau se dessiner au fil des tours dimanche, le Mexicain Sergio Pérez s’invite cette fois dans la bataille. La recrue de Red Bull, parti 20e depuis les stands après un problème technique à Bahreïn, avait effectué une belle remontée pour prendre la 5e place.

«Nous ne sommes pas des robots, ça arrive parfois de faire des erreurs, c’est comme ça», a relativisé Verstappen, qui tenait la corde pour la pole après son meilleur temps des essais libres samedi matin.

Pour le Néerlandais, «la course sera intéressante, d’autant plus s’il y a de la pluie», attendue dimanche à 11h (heure du Québec) pour le départ.

«Mais tout ne se jouera pas demain [dimanche], c’est une longue saison», a-t-il rappelé, alors que 23 GP sont prévus.

Ferrari et AlphaTauri tiraillées

Verstappen sera suivi par le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari) et le Français Pierre Gasly (AlphaTauri), qui poursuivent leur bon week-end à domicile pour leurs écuries italiennes, privées néanmoins de leur public, huis clos oblige.

En revanche, Ferrari a vu son deuxième pilote Carlos Sainz Jr prendre seulement la 11e place et le débutant Yuki Tsunoda a planté contre un mur l’arrière de son AlphaTauri et partira dernier.

Stroll 10e

Enfin, le Québécois Lance Stroll (Aston Martin) partira 10e. Son coéquipier, Sebastian Vettel, a de son côté réussi le 13e temps.

Stroll et Vettel ne se sont pas qualifiés pour Q3.

Le Québécois Lance Stroll en action samedi

«C'est décevant de ne pas avoir participé à la troisième séance, a admis Stroll. C'est ce qui nous a fait perdre la neuvième place sur la grille.

«Tout peut arriver demain: il y a des risques d'averses, ça pourrait rendre les choses intéressantes.»

Le champion du monde espagnol 2005 et 2006 Fernando Alonso, de retour en F1 à 39 ans chez Alpine, partira seulement 15e, une contre-performance alors que son coéquipier français Esteban Ocon débutera 9e.

Plus tôt, la dernière séance d'entraînement, dominée par Verstappen, avait été brièvement interrompue après que le Canadien Nicholas Latifi eut perdu le contrôle de sa monoplace dans la chicane Villeneuve, avant de traverser le bac à graviers pour terminer sa course dans la barrière de protection. Il partira 14e dimanche.