Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L'attaquant des Sénateurs Connor Brown déjoue le gardien des Flames Jakob Markstrom en désavantage numérique en fin de deuxième période pour lancer son club en avant 2-1, un match remporté 4-2 par Ottawa lundi soir au Saddledome.
L'attaquant des Sénateurs Connor Brown déjoue le gardien des Flames Jakob Markstrom en désavantage numérique en fin de deuxième période pour lancer son club en avant 2-1, un match remporté 4-2 par Ottawa lundi soir au Saddledome.

Les Sénateurs poursuivent leur domination des Flames [VIDÉO]

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Darryl Sutter estimait avant d’affronter les Sénateurs d’Ottawa que ses Flames de Calgary n’avaient plus aucune marge de manoeuvre.

«On doit gagner les 12 matches qu’il nous reste, huit à la maison et quatre à l’étranger, pour participer aux séries», a lancé l’entraîneur-chef des Flames.

Les minces chances de son club ont été réduites probablement à néant lundi alors que les hommes de D.J. Smith ont continué leur domination de la «Bataille des Tkachuk» en cette saison où ils s’affrontent plus souvent que normalement, un gain de 4-2 au Saddledome étant leur sixième en huit confrontations en 2021.

Josh Norris a réussi le but gagnant en avantage numérique au troisième tiers en plus de récolter une passe sur un but de Brady Tkachuk, tandis que Connor Brown y est allé d’un doublé, le premier en désavantage numérique et le second dans un filet déserté par le gardien Jakob Markstrom, qui a fait face à 19 lancers.

Après un blanchissage samedi à Montréal, Matt Murray a repoussé 26 tirs à l’autre bout, cédant devant Michael Stone et Elias Lindholm.

L’entraineur-chef D.J. Smith lui a d’ailleurs donné le crédit pour ce deuxième gain de suite et troisième en quatre matches.

«Notre gardien a été excellent, quand ton gardien joue comme ça, tu as une chance de gagner n’importe quel match dans cette ligue. On dirait que ‘Murr’ (Murray) est en train de trouver son ‘groove’... Il a l’air d’un gardien complètement différent, en confiance et en contrôle... Et plusieurs autres gars ont offert de bons efforts», analysait-il en visioconférence après le match.

Les unités spéciales des Sénateurs ont fait le travail, écoulant trois punitions en fin de deuxième (avec le but de Brown en prime) et début de troisième, avant que Norris ne compte lors d’une attaque à cinq, atteignant la lucarne de la même façon qu’il l’avait fait contre le Canadien samedi.

«Si ce n’est pas cassé, pourquoi tenter de changer les choses ? Je vais probablement continuer à lancer dans la partie supérieure côté mitaine si la chance se présente à nouveau, a lancé Norris, dont c’était le 13e but cette saison, un sixième en avantage numérique. On dirait qu’on a une équipe taillée sur mesure pour jouer contre eux (les Flames), des gars qui jouent sur toute la glace et qui patinent à vive allure. Nous avons eu de bonnes performances de nos gardiens contre eux aussi... Comme équipe, c’est bon de battre des clubs qui se battent pour une place en séries comme eux, ça nous fait grandir ensemble, les jeunes joueurs et toute l’équipe. On a beaucoup de plaisir présentement.»

Son compagnon de trio Brady Tkachuk ne cesse d’être impressionné par la puissance de son tir du poignet. «Depuis le U-17 de l’équipe américaine que je le connais et il a le tir le plus foudroyant que j’ai jamais vu. Et présentement, il est ‘en feu’, c’est beau à voir», a-t-il souligné.

Brady Tkachuk, des Sénateurs, est bousculé par le défenseur des Flames Michael Stone devant le gardien Jakob Markstrom. Tkachuk a compté le premier but des siens dans un gain de 4-2 lundi au Saddledome de Calgary.

Brown, qui s’est emparé de la tête des buteurs avec ses 15e et 16e buts, abondait dans le même sens. «Nous jouons avec confiance, on fait des jeux en sortant de la zone. On a pris les devants et on savait comment la protéger, on ne fait pas juste donner la rondelle. C’est pas mal plus plaisant présentement, a-t-il dit. C’est une question de maturité, de confiance et d’être patient. On ne force rien et on ne fait rien de dangereux à la ligne bleue adverse, on s’améliore et on doit continuer comme ça.»

Alors que le défenseur vedette Thomas Chabot a été secoué à une couple de reprises en bloquant des tirs, le jeune Erik Brännström a obtenu un peu plus de glace et il a préparé le but de Norris en avantage numérique après avoir pris la place de Chabot à la pointe. Il compensait ainsi amplement pour les deux punitions écopées en deuxième période.

«J’avais eu une bonne première période, mais j’ai été très mauvais en deuxième. On s’en est bien sorti et c’était bien de gagner ce match. Je joue plus depuis quelques matches et c’est plaisant, je dois continuer à m’améliorer chaque jour. Apprendre de ce match et être meilleur lors du prochain», a-t-il laissé entendre.

Les Sénateurs vont poursuivre ce voyage en disputant deux matches à Vancouver à compter de jeudi, obtenant une journée de congé d’entraînement mardi.