Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Brady Tkachuk, des Sénateurs, tente de faire dévier une rondelle dirigée vers le gardien des Maple Leafs Michael Hutchinson jeudi soir au Scotiabank Arena, où Toronto a remporté un gain de 7-3.
Brady Tkachuk, des Sénateurs, tente de faire dévier une rondelle dirigée vers le gardien des Maple Leafs Michael Hutchinson jeudi soir au Scotiabank Arena, où Toronto a remporté un gain de 7-3.

Les Sénateurs pas de taille pour les Leafs sans Chabot [VIDÉO]

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Article réservé aux abonnés
D.J. Smith a mentionné plus tôt cette semaine que Thomas Chabot jouait amoché, et ça s’est confirmé quand le meilleur défenseur des Sénateurs d’Ottawa a manqué à l’appel jeudi soir au Scotiabank Arena.

Son absence en raison d’une blessure au haut du corps s’est grandement faite sentir alors que la brigade défensive des visiteurs a été bafouée par les Maple Leafs de Toronto et en particulier leur premier trio pivoté par Auston Matthews dans une défaite de 7-3.

Le tortionnaire des Sénateurs qu’est Matthews depuis son arrivée dans la LNH y est allé de deux buts (ses 18e et 19e en 20 et deux passes, alors que ses ailiers Mitch Marner et Joe Thornton l’ont bien complété avec un but et deux passes chacun pour un total de 10 points.

Le gardien partant des visiteurs Marcus Högberg a alloué le premier but de Matthews et il a dû déclarer forfait après huit minutes de jeu en raison d’une blessure au bas du corps. Matt Murray est venu en relève et il a été débordé pour six buts sur 25 tirs, William Nylander, Ilya Mikheyev et John Tavares étant les autres à le déjouer.

Murray s’attendait à avoir la soirée de congé et ça a paru alors qu’il a alloué quelques mauvais buts, pour lesquels il a pris le blâme, se présentant en visioconférence même si sa présence n’avait pas été demandée.

«Cette défaite est de ma faute en bout de ligne. Marcus se battait pour nous donner une chance de gagner, j’embarque quand c’est 1-0 et si je fais un meilleur travail, on reste dans ce match plus longtemps. Je me sens mal, il n’est pas évident d’embarquer dans ces circonstances, mais ce n’est pas une excuse», a-t-il affirmé.

La recrue Tim Stützle, avec son cinquième de la saison et une passe, Connor Brown et Drake Batherson ont sauvé un tant soit peu l’honneur en déjouant Michael Hutchinson à l’autre bout. Ottawa a au moins eu l’avantage au chapitre des tirs, 37-30, en plus de frapper quatre poteaux.

«On avait des jambes, mais on a été trop ‘sloppy’, ça leur a donné beaucoup d’espace pour manoeuvrer et ils en ont profité, a analysé l’entraîneur-chef D.J. Smith. On avait de la misère à sortir de notre zone. Évidemment que sans Chabot qui joue 27 minutes par match, c’est plus difficile, les autres font de leur mieux mais ils ne sont pas Thomas Chabot. Parfois, on prend pour acquis ce qu’il apporte à notre équipe.»

Sans l’arrière de 8 M $, les Sénateurs ont accordé 15 buts en deux parties, ayant subi un revers de 8-5 le 31 janvier dernier à Edmonton lors de l’autre partie qu’il a ratée. Smith a indiqué que son cas sera réévalué quotidiennement. 

«Il (Chabot) est un gars qu’on ne peut pas vraiment remplacer. Nos paires de défenseurs avaient été assez stables dernièrement, mais des blessures vont arriver et c’est notre travail de produire», a noté le défenseur Mike Reilly, qui estimait que la brigade défensive «aurait dû mieux protéger Murray».

Smith aurait bien aimé le remplacer par le gardien de l’escouade de réserve Joey Daccord, histoire de lui donner de l’expérience, mais pour avoir le droit de le faire, il aurait fallu que Murray se blesse lui aussi. Daccord risque d’être en uniforme lors du prochain match, dimanche lors de la visite du Canadien de Montréal au Centre Canadian Tire, puisque Högberg risque de devoir s’absenter pour un bout de temps.


Peca dans la mêlée

Les Sénateurs ont rétrogradé le vétéran Artem Anisimov sur l’escouade de réserve avant le match de jeudi et ont rappelé l’attaquant Matthew Peca pour le remplacer sur le quatrième trio. C’était son premier match cette saison, son 10e avec Ottawa après son acquisition du Canadien l’an dernier. Peca avait compté un but lors du dernier match de la saison interrompue le 11 mars dernier à Los Angeles. «On veut des jambes fraîches pour un deuxième match en deux soirs, a expliqué D.J. Smith avant le match. Il (Peca) était arrivé blessé l’an passé, donc ce n’était pas juste de l’évaluer là-dessus. Il est arrivé en forme au camp et il prend son conditionnement au sérieux, donc on espère qu’il va nous donner une étincelle sur le quatrième trio.»

Peca a obtenu une passe sur le but de Connor Brown en plus d’obtenir une bonne chance de compter. «Je trouve que j’avais mes jambes, sauf en troisième quand l’inactivité m’a rattrapée, a-t-il indiqué après le match. C’était bien d’obtenir une chance de jouer, après avoir pratiqué avec six gars (sur l’escouade de réserve) pendant longtemps.»


Brampton ferme les livres

Club affilié aux Senators de Belleville dans la ECHL, un niveau sous la Ligue américaine, le Beast de Brampton a annoncé jeudi qu’il mettait fin à ses activités après sept saisons, dont trois comme club-école relié aux Sénateurs d’Ottawa. La pandémie de COVID-19 aura eu raison de cette formation qui avait été incapable de relancer ses activités cette saison en raison de la fermeture de la frontière canado-américaine. Les Senators prêtaient une dizaine de joueurs à cette équipe et les gardiens Marcus Högberg et Chris Driedger, ce dernier rendu avec les Panthers de la Floride, sont les principaux gradués de l’équipe, tout comme les espoirs Joey Daccord et Filip Gustavsson. L’ancien défenseur Maxime Lajoie, maintenant rendu dans l’organisation des Hurricanes de la Caroline, est le seul patineur du Beast à avoir atteint la LNH avec Ottawa, et il n’avait disputé qu’un seul match avec eux, en 2017-2018.