Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les Sénateurs doublent les Canucks, au tableau et au classement.

Les Sénateurs doublent les Canucks [VIDÉO + PHOTOS]

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Brady Tkachuk n’a pas trouvé que le combat qu’il a livré à l’ancien Olympique Zack MacEwen mercredi soir était vraiment une bataille digne de mention.

Mais après être passé près de réaliser son premier tour du chapeau à la Gordie Howe en carrière à quelques occasions, notamment dès son deuxième match en tant que recrue, l’attaquant des Sénateurs d’Ottawa était bien content d’avoir écopé d’une majeure pour aller avec son but et sa passe qui ont mené les siens à un gain facile de 6-3 aux dépens des Canucks de Vancouver mercredi soir au Centre Canadian Tire.

«Je ne vais pas vous mentir, c’est pas mal ‘cool’. J’avais eu des chances par le passé et je n’avais juste pas complété le travail. Ce n’était pas vraiment une bataille, mais en tout cas. Je suis plus content de la façon dont nous avons joué pendant toutes les 60 minutes, un excellent match du début à la fin. On montre nos vraies couleurs présentement, nous avons une équipe le ‘fun’ à regarder», a-t-il affirmé avec un troisième gain en quatre matches dans une série aller-retour double contre les Canucks.

C’était aussi un sixième gain lors des huit dernières sorties des siens, une séquence amorcée il y a deux semaines lors d’un gain de 4-0 à Montréal contre le Canadien, endroit où ils vont jouer leur prochain match samedi.

Les Canucks ont été complètement débordés par moments, les locaux contrôlant la rondelle dans leur zone pendant de longues présences, en particulier le trio de Chris Tierney, Connor Brown et Ryan Dzingel encore une fois. Ils ont été récompensés alors que Tierney a compté en début de deuxième, comme Victor Mete l’avait fait en début de match. Josh Norris et Thomas Chabot ont également déjoué le gardien des visiteurs Thatcher Demko, qui a fait face à 32 lancers, Colin White complétant dans un filet désert

Le gardien Marcus Högberg n’a été mis à l’épreuve qu’à 22 reprises devant le filet des Sénateurs, cédant devant Jake Virtanen, Tyler Myers et Brandon Sutter.

«Nous avons obtenu de bons efforts de plusieurs gars, nous avions de bonnes jambes alors qu’ils n’en avaient pas d’aussi bonnes, comparativement aux autres matches contre eux. Le nombre de matches d’affilée combiné au voyage a probablement eu un effet», a noté l’entraîneur-chef D.J. Smith, qui aurait probablement pu ajouter que la récente éclosion de COVID-19 chez les Canucks les a aussi affaiblis.

Tkachuk, qui mène la LNH avec sept combats cette saison, a du chemin à faire pour rattraper son père Keith avec ses 10 «Gordie Howe» en carrière (le record de 18 est détenu par Rick Tocchet), mais Smith aime surtout voir le développement du trio qu’il complète avec Josh Norris et Drake Batherson.

«Cette ligne donne l’impression qu’elle pourrait rester ensemble longtemps. Ils sont gros et forts, ils peuvent jouer dans leur propre zone et ils peuvent compter des buts, donc je suis très excité de voir ce qu’ils vont être capables de continuer à faire ce qu’ils font, a-t-il dit. On aimerait que Brady se batte un peu moins, mais il fait ce qu’il a à faire et il est un vrai joueur de hockey.»

Son coéquipier faisant partie de la fondation de l’équipe, Thomas Chabot, est impressionné de le voir aller. «Il joue bien pour nous depuis le début de l’année et surtout récemment. Je pense que tout le groupe joue très bien, mais de le voir faire ça, c’est quelque chose. On est contents de l’avoir de notre bord, c’est certain», a-t-il commenté.

Pour Nick Paul, qui a lâché les gants lui aussi, les succès des Sénateurs en cette fin de saison sont le résultat d’un esprit d’équipe raffermi.

«On joue les uns pour les autres. Quand nous sommes en zone offensive, nous travaillons et nous effectuons des changements dans la zone pour envoyer des forces fraîches, ce qui donne des chances à nos coéquipiers de compter des buts et nous donner l’avance. Nous ne sommes pas égoïstes, estime-t-il. Nous sommes en train de bâtir quelque chose en vue de la saison prochaine, une chimie qui va nous permettre de commencer sur les chapeaux de roue au début de la prochaine année. On sait que nous avons les morceaux en place, on a montré que nous avons une bonne équipe lorsqu’on joue de la bonne façon.»