Le quart Cam Newton a été victime de quatre sacs, dimanche.

Les Saints toujours vivants!

LA NOUVELLE-ORLÉANS — Drew Brees a amassé des gains aériens de 376 verges en plus de lancer deux passes de touché et les Saints de La Nouvelle-Orléans ont tenu le fort pour vaincre les Panthers de la Caroline 31-26, dimanche, au premier tour éliminatoire de l’Association nationale.

Les Panthers, qui tentaient de couronner leur remontée alors qu’il ne restait que 58 secondes au quatrième quart alors qu’ils étaient à la ligne de 26 des Saints, ont écopé d’une pénalité lorsque Cam Newton s’est débarrassé du ballon dans la pochette protectrice. Cette pénalité a forcé l’unité offensive à reculer de 10 verges, alors qu’il ne restait que 22 secondes au tableau indicateur.

Après une passe incomplète dans la zone des buts lors du troisième essai, Vonn Bell a réussi un sac du quart aux dépens de Newton, assurant la victoire aux Saints (12-5). Il s’agissait de leur première victoire en séries depuis les quatre dernières saisons.

«Nous voulions davantage remporter ce match, a avoué l’ailier défensif des Saints Cameron Jordan. Je veux dire, ils se sont rendus jusqu’au Super Bowl, laissez les y retourner plus tard. Nous voulons notre chance en séries nous aussi.»

Brees a repéré Ted Ginn et Josh Hill pour des majeurs sur des distances de 80 et de neuf verges respectivement. Zach Line a inscrit le troisième touché grâce à une course d’une seule verge. Alvin Kamara a complété le quatrième touché des Saints avec une course de deux verges.

Thomas a capté huit passes pour des gains de 131 verges, dans un match où les Saints ont dû compenser avec des gains aériens pour leurs erreurs au sol.

Bel effort de Newton

Aidé par la présence de Greg Olsen — qui n’a pas disputé les deux dernières rencontres de l’équipe —, Newton a mené à plusieurs reprises les Panthers dans le territoire des Saints. Les hommes de Ron Rivera ont cependant stagné à quatre reprises à l’intérieur de la ligne de 25 et ont dû se contenter de bottés de placement sur ces séquences, dont un a étonnamment été raté par Graham Gano.

Gano a inscrit les seuls points des Panthers en première demie, permettant aux Saints de prendre les devants 21-9.

Newton a complété 24 de ses 40 passes pour des gains de 349 verges par la passe et a réalisé deux passes de touché au quatrième quart, redonnant espoir à son équipe.

Le quart des Panthers a d’abord décoché une passe de 14 verges vers Olsen, qui a réalisé 107 verges de gains en huit attrapées. Il a ensuite repéré Christian McCaffrey, qui a couru sur une distance de 56 verges pour atteindre la zone des buts, afin de réduire l’écart 25-31.

Newton a cependant été victime de quatre sacs du quart. David Onyemata a d’ailleurs plaqué violemment le quart-arrière, qui a dû se retirer sur les lignes de côtés afin de reprendre ses esprits. «Nous devions terminer le match et nous avons mis la pression sur notre défensive, a soutenu Jordan. Je veux dire, tout le monde a fait ce qu’il devait faire.»

La Caroline a tenté le tout pour le tout en fin de rencontre, mais sans succès.

«Cette victoire est spéciale, a ajouté Jordan. Ils sont venus de l’arrière au quatrième quart, pour mettre un peu de piquant.»

+

BILLS 3/JAGUARS 10: UN MATCH QUI NE PASSERA PAS À L'HISTOIRE

L’ailier rapproché des Jaguars de Jacksonville, Ben Koyack, a été l’auteur du seul touché du match, captant une passe d’une verge du quart Blake Bortles.

JACKSONVILLE — Blake Bortles a orchestré une seule bonne séquence offensive dans tout le match et la défensive des Jaguars de Jacksonville a permis à l’équipe de vaincre les Bills de Buffalo 10-3, dimanche, au premier tour éliminatoire de l’Association Américaine.

À leur première apparition en séries depuis janvier 2008, les Jaguars auront maintenant rendez-vous avec les Steelers à Pittsburgh, la semaine prochaine. Il s’agira d’une reprise de la cinquième semaine d’activités. Le quart des Steelers Ben Roethlisberger avait lancé cinq interceptions et les Jaguars avaient triomphé 30-9.

Les Bills rentreront à domicile après avoir mis fin à la plus longue disette sans faire les séries des sports professionnels nord-américains. Ils n’avaient pas pris part aux éliminatoires depuis 1999.

Bortles est une des raisons pourquoi les Jaguars ont gagné cet affrontement, mais aussi une des raisons pourquoi la rencontre a été aussi serrée.

Bortles a été imprécis pendant la majorité de la journée, lançant des passes trop courtes et trop longues, mais il a récolté 88 verges au sol. Il s’est défait de la pression des Bills et est allé chercher un long premier essai après avoir échappé le ballon.

«Nous n’avons pas été à notre mieux. Nous avons effectué quelques mauvais jeux et des gestes stupides, mais nous avons trouvé une façon de l’emporter et c’est tout ce qui compte», a indiqué Bortles.

Bortles chancelant

Le quart des Jaguars a complété 12 de ses 23 passes pour des gains aériens de 87 verges et un touché. Sa passe de touché au demi inséré Ben Koyack, tard au troisième quart, s’est avérée sa meilleure tentative de la partie. Il s’agissait aussi d’un jeu risqué, en quatrième essai et les buts à la ligne de un.

Bortles a fait le reste du travail au sol, allant chercher des premiers jeux pour aider les Jaguars à remporter un premier match éliminatoire à domicile depuis la saison 1997.

«Quand nous avons perdu contre les Titans du Tennessee, la semaine passée, je n’ai pas du tout couru avec le ballon. Je trouvais que nous avions perdu sans vraiment tout tenter alors ça nous avait compliqué la tâche. Je me suis dit qu’il fallait trouver de nouvelles façons de faire avancer le ballon et d’essayer différentes choses», a expliqué Bortles.

Les Bills ont eu plusieurs occasions d’inscrire des points au quatrième quart, mais une mauvaise pénalité à Charles Clay ainsi qu’un violent plaqué qui a forcé le quart Tyrod Taylor à quitter l’affrontement ont mis fin à la tentative de remontée.

Taylor a été durement rabattu au sol par Dante Fowler fils. Il a dû être escorté hors du terrain. Le quart numéro deux Nathan Peterman s’est amené dans le match alors qu’il ne restait que 1:27 à écouler et sa troisième tentative de passe a été interceptée par le demi de coin étoile Jalen Ramsey. Les Jaguars ont pu laisser filer les dernières secondes pour confirmer leur victoire.

Les Bills ont récolté un total de 263 verges, dont 119 provenant du porteur de ballon LeSean McCoy, qui était embêté par une blessure à la cheville.

Les Jaguars ont amassé 230 verges. Le porteur Leonard Fournette a réalisé 21 courses pour des gains de 57 verges.  AP

+

LES TIGER-CATS ONT PRÉSENTÉ UNE OFFRE À MANZIEL

Johnny Manziel avait été sélectionné au premier tour, 22e au total, par les Browns de Cleveland au repêchage de 2014.

HAMILTON — Les Tiger-Cats de Hamilton ont confirmé dimanche qu’ils avaient présenté une offre au quart-arrière américain Johnny Manziel.

Les Tiger-Cats avaient jusqu’à dimanche pour faire une offre à Manziel et son agent, après avoir ouvert leur fenêtre d’opportunité pour le mettre sous contrat il y a 10 jours.

«Nous pouvons confirmer que nous avons présenté une offre à Manziel, et que ses droits de négociations demeurent les nôtres tandis que les pourparlers se poursuivent avec son agent et lui», pouvait-on lire dans un communiqué des Tiger-Cats disponible sur leur compte Twitter officiel.

À la fin du mois de décembre, la Ligue canadienne de football avait confirmé que le commissaire Randy Ambrosie approuverait une éventuelle entente entre les Tiger-Cats et Manziel, à condition que le joueur autonome se soumette à «une évaluation continue relative à la violence conjugale par un expert indépendant, une analyse juridique et un entretien en personne».

Manziel s’est fait remarquer sur les réseaux sociaux cette fin de semaine en publiant un premier message en plusieurs mois sur Instagram assorti d’un drapeau canadien.

En août, l’ex-gagnant du trophée Heisman s’était entraîné pour les Ti-Cats.

Âgé de 25 ans, Manziel a remporté le trophée Heisman en 2012, alors qu’il portait les couleurs de l’Université Texas A&M. Il avait ensuite été sélectionné au premier tour, 22e au total, par les Browns de Cleveland au repêchage de 2014.

Le natif de Tyler, au Texas, a toutefois été libéré après deux saisons seulement et n’a pas joué au football depuis.  La Presse canadienne