Les Ravens de Carleton affronteront les champions en titre, les Mustangs de Western.

Les Ravens affronteront les champions

Leur saison a commencé avec un match contre les champions en titre de la coupe Vanier. Les Ravens de Carleton espèrent maintenant qu’elle ne finira pas avec une partie contre ces mêmes Mustangs de Western.

Les deux équipes de football universitaire s’affronteront en demi-finale de la conférence ontarienne, samedi prochain, à London.

Ce rendez-vous avec les champions de la coupe Vanier, c’est la récompense des Ravens pour avoir gagné en quart de finale, samedi, contre les Marauders de McMaster au parc MNP. Une victoire de 30-25 durant laquelle le demi offensif Nathan Carter a marqué trois touchés en plus de récolter 172 verges au sol.

« Quand tu joues un match éliminatoire, tu dois être en mesure de bien courir avec le ballon. Nathan a été exceptionnel pour nous, a soutenu l’entraîneur-chef Steve Sumarah.

“Tes meilleurs joueurs doivent être les meilleurs dans ces parties de la sorte”, a-t-il ajouté.

Choix au repêchage du Rouge et Noir, l’ailier défensif Kene Onyeka a réussi deux sacs contre les Marauders, qui ont tout de même fait peur aux Ravens. Tirant de l’arrière 30-5 tôt au troisième quart, les visiteurs ont marqué trois touchés sans réplique pour réduire l’écart à cinq points avec moins de trois minutes à écouler en temps réglementaire.

Carleton devra être plus alerte face à Western, qui n’a perdu aucun match en 2018. La joute la plus serrée des Mustangs a été sa première contre les Ravens, gagnant 26-23 en prolongation.

L’autre demi-finale de la conférence ontarienne opposera les Gryphons de Guelph aux Gee Gees d’Ottawa, qui ont terminé au second rang du classement en saison régulière.

Les Griffons éliminés

Dans les rangs collégiaux québécois, la saison de football des Griffons du Cégep de l’Outaouais a pris fin samedi malgré une victoire de 29-22 contre les Volontaires de Sherbrooke.

L’équipe gatinoise a terminé avec la même fiche (3-5) que trois autres formations, Montmorency, Thetford et Sherbrooke. Elle n’a pu accéder aux éliminatoires, les bris d’égalité favorisant ces trois clubs en question.

Le sort des Griffons s’est décidé sur un différentiel de points pour et points contre face à certains adversaires.

“Nous l’avons appris en fin de trajet en autobus en revenant de notre partie samedi soir. Disons que l’atmosphère a changé. C’est vraiment décevant”, a soutenu l’entraîneur-chef Sébastien Tétreault.

Il s’agissait du dernier match en carrière au football collégial pour 13 joueurs des Griffons.