Fred VanVleet, Pascal Siakam et Kyle Lowry
Fred VanVleet, Pascal Siakam et Kyle Lowry

Les Raptors feront face aux Nets au premier tour éliminatoire

La Presse Canadienne
LAKE BUENA VISTA — Les Raptors de Toronto feront face à un adversaire qu'ils connaissent bien au premier tour des séries éliminatoires, les Nets de Brooklyn.

Les Nets ont mérité leur billet pour affronter les champions en titre de la NBA grâce à une victoire de 129-120, dimanche soir, contre les Clippers de Los Angeles.

Les Raptors ont perdu contre les Nets en sept matchs au premier tour des séries éliminatoires en 2014, une série passionnante qui a mené à la création de la zone des partisans de Jurassic Park à l'extérieur de l'ancien Air Canada Centre.

Les Raptors (50-19) ont assuré leur deuxième place dans l'Association Est en vertu d'une victoire de 108-99 contre les Grizzlies de Memphis, dimanche, et ils ont remporté 50 victoires cette saison pour la cinquième année consécutive.

Les Nets sont en confiance avec une fiche de 6-2 sous la direction de l'entraîneur par intérim Jacque Vaughn.

«En ce qui concerne les Raptors, vous savez à quoi vous attendre, a analysé Tyler Johnson après avoir marqué 21 points contre les Clippers. Mais là encore, il n'y a pas d'avantage du terrain. Vous affrontez une équipe de basketball au même endroit avec le nombre de matchs qu'il faut pour avancer au tour suivant.

«Pour nous, il s'agit donc de continuer à jouer notre style de jeu et à ce stade, nous comprenons que si nous continuons à le faire, nous sommes capables de battre n'importe qui et nous l'avons montré.»

Le garde-attaquant Caris LeVert a expliqué aux journalistes que Toronto fait bien circuler le ballon et forme une «très bonne équipe défensive».

«Mais nous avons le sentiment que c'est également notre cas, a déclaré LeVert. Si nous faisons bien circuler le ballon, si nous offrons une bonne défensive, si nous nous en tenons au plan de match, nous pouvons gagner cette série. Nous y croyons vraiment.»

Bien qu'il n'y ait pas le traditionnel avantage du terrain dans la bulle de la NBA au complexe ESPN Wide World of Sports Complex, l'entraîneur Nick Nurse des Raptors a récemment dit qu'il ne l'écartait pas entièrement. La ligue tente de créer une ambiance, selon Nurse.

Ça comprend 300 partisans de l'équipe apparaissant de façon virtuelle sur les écrans vidéo autour du court et le bruit de foule enregistré diffusé dans l'amphithéâtre. Pendant les matchs préparatoires dans la bulle de Walt Disney World, c'était si silencieux que Nurse a noté que les équipes adverses pouvaient l'entendre appeler les jeux.

«Il y a maintenant le bruit de la foule, vous pouvez voir les membres de la famille des entraîneurs et des joueurs [sur les écrans vidéo géants], il y a une touche personnelle, a mentionné Nurse. On dirait qu'ils peaufinent un peu plus les choses au fur et à mesure.

«Nous voyons des visages familiers sur ces écrans, et qui sait vers quoi cela va évoluer d'ici deux mois. Je ne veux donc pas encore écarter l'avantage du terrain à domicile.»

La série éliminatoire des Raptors contre les Nets était leur première présence en six ans. Brooklyn avait remporté le septième match 104-103 Toronto lorsque Paul Pierce a bloqué le tir de Kyle Lowry à la dernière seconde du match.