Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les Québécoises Jennifer Abel et Mélissa Citrini-Beaulieu ont décroché la médaille d'argent au tremplin de 3 mètres synchro féminin.
Les Québécoises Jennifer Abel et Mélissa Citrini-Beaulieu ont décroché la médaille d'argent au tremplin de 3 mètres synchro féminin.

Les plongeurs canadiens décrochent deux médailles à la Coupe du monde de Tokyo

La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
Les plongeurs canadiens ont récolté deux médailles en lever de rideau de la Coupe du monde de plongeon de Tokyo, samedi, ainsi qu'un billet pour les Jeux olympiques cet été.

Les Québécoises Jennifer Abel et Mélissa Citrini-Beaulieu ont décroché la médaille d'argent au tremplin de 3 mètres synchro féminin au Centre aquatique Tatsumi, tandis que leurs compatriotes Vincent Riendeau et Nathan Zsombor-Murray ont obtenu le bronze au 10 mètres synchro masculin.

Riendeau, de Beaconsfield, et Zsombor-Murray, de Pointe-Claire, ont du même coup obtenu leur laissez-passer pour les Jeux olympiques de Tokyo. Riendeau participera à ses deuxièmes JO, après avoir fini 14e à la tour masculine à Rio de Janeiro en 2016, tandis que Zsombor-Murray en sera à une première expérience en carrière.

«C'était très stressant, c'est sûr; c'est notre première compétition depuis plus d'un an, en plus d'être très importante, a noté Riendeau. Heureusement, on a participé à quelques compétitions virtuelles avant celle-ci et je pense que ça nous a aidés.»

Abel, de Laval, et Citrini-Beaulieu, de Saint-Constant, ont récolté 289,98 points pour les cinq rondes de l'épreuve, qui est une épreuve-test en vue des Jeux olympiques de Tokyo cet été.

«On aurait voulu avoir plus de temps pour vraiment profiter de la piscine et apprendre à gérer les tremplins. À cause de la COVID-19, nos sessions en piscine ne duraient qu'une heure, donc, c'était limité», a expliqué Abel par voie de communiqué.

Vincent Riendeau et Nathan Zsombor-Murray

Les Québécoises sont passées progressivement de la quatrième à la deuxième place du classement de la compétition après quatre rondes, et elles ont consolidé leur emprise sur la deuxième marche du podium en réussissant un double saut périlleux et demi retourné en position carpée.

«Mélissa et moi n'avons pas manqué un seul podium depuis la formation de notre partenariat en 2017. De se retrouver deuxièmes après un an et demi sans compétitionner, c'est un excellent résultat, et nous avons très hâte de nous retrouver de nouveau ici pour les Jeux olympiques», a ajouté Abel.

Sans surprise, les Chinoises Yani Chang et Yiwen Chen ont triomphé en vertu d'une récolte de 317,16 points, tandis que les Italiennes Chiara Pellacani et Elena Bertocchi ont obtenu le bronze avec un pointage de 283,77.

Du côté masculin, Riendeau et Zsombor-Murray ont effectué un impressionnant bond au classement de la compétition en passant du 11e échelon après la première ronde à la quatrième place, avec une ronde à négocier. Ils ont ensuite réussi leur triple saut périlleux et demi retourné en position groupée pour se hisser sur la troisième marche du podium.

«J'ai été constant avec tous mes plongeons en ronde préliminaire et en finale et si j'ai une chose à travailler, ce serait mes entrées pour les plongeons arrière et renversés. Si je les réussis aussi bien que pour mes plongeons avant, ça serait excellent», a évoqué Zsombor-Murray, qui vient tout juste de célébrer son 18e anniversaire de naissance.

Les Britanniques Thomas Daley et Matthew Lee ont gagné l'or après avoir récolté un total de 453,60 points, tandis que les Mexicains Randal Willars Valdez et Ivan Garcia Navarro terminaient en deuxième place avec 405,69 points.

La Coupe du monde de Tokyo se poursuivra dimanche avec la présentation du 10 m synchro féminin — la Québécoise Meaghan Benfeito et l'Albertaine Caeli McKay tenteront alors d'obtenir leur billet pour les JO — et du 3 m synchro masculin.