Zach Dean enfile le chandail des Olympiques à la suite de sa sélection par l'équipe gatinoise, samedi matin, lors du repêchage de la LHJMQ.

Les Olympiques sélectionnent un attaquant d’impact

QUÉBEC - À la recherche du meilleur joueur disponible au quatrième rang de la séance de sélection de la LHJMQ à Québec, les Olympiques de Gatineau ont choisi Zach Dean samedi matin. L’attaquant natif de Terre-Neuve a été un joueur important des Nats de Toronto, champions de la coupe Telus midget AAA cette saison.

Le jeune homme étudie aussi ses options d’études aux États-Unis, mais il était au Centre Vidéotron samedi. Il est monté sur l’estrade et il a enfilé le chandail des Olympiques. En entrevue, il a indiqué qu’il s’agissait d’un honneur d’être repêché par le club gatinois. «J’ai entendu de bonnes choses à propos de ce club. Ça va être bien.»

Selon l’agence de recrutement HockeyProspect.com, Dean a toutes les qualités requises pour devenir un joueur dominant dans la LHJMQ. Il a inscrit 89 points en 66 matches la saison dernière.

«Il a un très bon potentiel à l’attaque. Aussi bon marqueur que passeur, il possède des habiletés de très haut niveau. Il est doté d’une très bonne éthique de travail. Il a un tir au-dessus de la moyenne qu’il décoche rapidement. C’est un joueur qui excelle dans plusieurs facettes différentes. Alors, s’il ne peut produire offensivement, il peut jouer un style robuste et se rendre utile dans d’autres aspects du jeu. Très agile sur patins, sa vitesse est très bonne et sa force d’accélération fait de lui un joueur très difficile à contenir pour les défenseurs adverses», a écrit l’agence dans son guide du repêchage de la LHJMQ.

Avec leur deuxième choix de première ronde, au 13e rang, les Olympiques ont sélectionné Olivier Boutin, un petit défenseur offensif de 5’9’’ et 152 livres des Chevaliers de Lévis. Avec la meilleure équipe de la Ligue midget AAA du Québec, il a inscrit  30 points en 41 matches de saison régulière.

Toujours selon HockeyProspect.com, il s’agirait d’un défenseur intelligent avec et sans la rondelle.

«Excellent sur le plan offensif en première moitié de saison, ses chiffres ont ralenti en deuxième moitié et pendant les séries. Il nous a démontré de belles qualités pour s’échapper de la pression de l’échec-avant de son adversaire, en transportant la rondelle hors de sa zone ou en la donnant rapidement avec une bonne première passe. Il a un bon jeu de pieds, ce qui lui permet de patiner aussi efficacement de l’avant qu’à reculons. [...] À 5’09”, Boutin n’est pas le plus gros, mais sa mobilité l’aide à récupérer les rondelles libres rapidement dans sa zone, ce qui rend la tâche difficile pour l’équipe adverse d’effectuer un bon échec avant sur lui. Il n’est pas le défenseur le plus physique, mais il fait le boulot défensivement avec son intelligence à la place de son jeu physique.»