Le premier match des Olympiques se disputera à Val-d’Or dans le cadre d’un programme double qui se poursuivra le lendemain au même endroit.
Le premier match des Olympiques se disputera à Val-d’Or dans le cadre d’un programme double qui se poursuivra le lendemain au même endroit.

Les Olympiques ont leur calendrier de saison régulière

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Les Olympiques de Gatineau ne savent pas où ils vont jouer tous leurs matches locaux, mais depuis jeudi, ils savent au moins quand ils vont les disputer.

La Ligue de hockey junior majeur du Québec a rendu public son calendrier pour la saison 2019-2020, une 52e campagne qui va débuter le 2 octobre avec huit parties, incluant une visite des Olympiques à Val-d’Or dans le cadre d’un programme double qui se poursuivra le lendemain au même endroit.

En raison de la non-disponibilité de leur domicile habituel, le Centre Robert-Guertin, les Gatinois vont inaugurer leur saison locale à l’aréna Baribeau le 9 octobre avec une visite de l’Armada de Blainville-Boisbriand, un club qu’ils affronteront à 12 reprises — comme les quatre autres clubs, Val-d’Or, Rouyn-Noranda, Sherbrooke et Drummondville — et au fil de la saison de 60 matches intra-division seulement en raison de la pandémie de la COVID-19.

L'aréna Baribeau

Les Olympiques ont toujours espoir que le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) relocalisera son refuge pour les itinérants à un autre endroit que le «vieux Bob», mais leur calendrier ne changera pas s’ils peuvent réintégrer leur vieil amphithéâtre le 1er décembre, ou après.

«On est à Baribeau jusqu’au 1er décembre au moins et si on peut retourner à Guertin, il ne devrait pas y avoir de problèmes avec les dates (des matches locaux) puisqu’on devrait avoir priorité, en principe», a laissé entendre le président des Olympiques Norm MacMillan.

Le président des Olympiques de Gatineau, Norm MacMillan

À noter que la Ligue nationale de hockey espère tenir son repêchage amateur les 9 et 10 octobre prochains, sur son site internet probablement. C’est donc dire que des joueurs de la LHJMQ pourraient être repêchés alors qu’ils sont sur la glace, à moins qu’ils ne se désistent pour assister à ce qui est normalement un grand jour dans leurs vies.

À LIRE AUSSI: Les Olympiques prêts à faire leurs premières coupes

Les Olympiques n’ont qu’un espoir en vue de cet encan, le gardien Rémi Poirier, classé 13e parmi les gardiens en Amérique du Nord. Gatineau ne joue cependant pas le samedi 10, qui devrait être l’occasion pour la LNH de tenir les rondes deux à sept du repêchage.

Rémi Poirier

La saison régulière des Olympiques prendra fin le 3 avril avec une visite des Voltigeurs de Drummondville. Pour ce qui est des séries éliminatoires, leur format ne sera déterminé par le Bureau des gouverneurs de la LHJMQ qu’en décembre.

«On doit lever notre chapeau au commissaire Gilles Courteau qui a fait tout un travail pour qu’on puisse avoir du hockey cette saison, avec l’aide d’une subvention devant aider jusqu’à la fin décembre dont le montant reste à être déterminé, ajoute MacMillan. Il y a aussi nos actionnaires qui se préoccupent de hockey avant de penser aux affaires.»

En principe, cette saison 2019-2020 jouée en temps de pandémie devrait être la dernière des Olympiques avant qu’ils ne fassent leur entrée au nouveau complexe qui est construit par VSMO dans le quartier de place de la Cité à l’automne 2021. Le projet a pris du retard en raison de la pandémie et d’une augmentation des coûts de construction qui a nécessité un refinancement. Un prêt supplémentaire de 21 millions $ accordé par Investissement Québec doit être entériné incessamment par le conseil des ministres du gouvernement Legault à Québec.