Le Centre Robert-Guertin servira de site d’hébergement d’urgence pour les personnes en situation d’itinérance pour les 12 prochains mois.
Le Centre Robert-Guertin servira de site d’hébergement d’urgence pour les personnes en situation d’itinérance pour les 12 prochains mois.

Les Olympiques de Gatineau n'ont plus de domicile

Sylvain St-Laurent
Sylvain St-Laurent
Le Droit
Catherine Morasse
Catherine Morasse
Le Droit
L’équipe qui a remporté le plus de championnats dans l’histoire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) n’a officiellement plus de domicile. 

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) a pris la décision de maintenir la nouvelle vocation du Centre Robert-Guertin. L’amphithéâtre sportif de l’Île-de-Hull servira de site d’hébergement d’urgence pour les personnes en situation d’itinérance pour les 12 prochains mois, a-t-on appris dans un communiqué. 

Normalement, les Olympiques de Gatineau devaient retrouver leur patinoire au début du mois d’octobre. Ils devaient y disputer une dernière saison, en attendant la fin de la construction de leur nouveau domicile. 

On leur a fait comprendre que ce ne sera pas possible. Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, l’a expliqué au Gouverneur de l’équipe, Norm MacMillan, vendredi matin. 

«Nous sommes très déçus. Nous n’avons pas été consultés. On vient de nous prévenir», a commenté M. MacMillan, sous le choc, vendredi en début d’après-midi.


« Nous avons accepté de déplacer notre camp d’entraînement. Nous avons décidé de faire ça du côté de l’aréna Baribeau, avec des roulottes dans le stationnement. Mais on ne peut pas continuer comme ça durant l’hiver. »
Norm MacMillan, gouverneur des Olympiques de Gatineau

L’ancien politicien a demandé une rencontre avec les élus municipaux le plus rapidement possible. La LHJMQ abonde dans le même sens. « L’organisation va demander à rencontrer la ville la semaine prochaine », a-t-on indiqué par courriel. 

«Il ne sert à rien de se fâcher et de crier, mais il faut absolument se rencontrer pour se parler, a insisté M. MacMillan. Ça presse. Nous avons une responsabilité envers nos partisans, envers les autres équipes, envers notre ligue.» 

Le camp d’entraînement doit débuter le 26 août. 

À LIRE AUSSI: Robert-Guertin continuera d’accueillir les sans-abri pour un an

> «Les Olympiques ne méritaient pas ça», la chronique de Sylvain St-Laurent

La saison régulière de la LHJMQ doit prendre son envol au début du mois d’octobre. 

«Nous avons accepté de déplacer notre camp d’entraînement. Nous avons décidé de faire ça du côté de l’aréna Baribeau, avec des roulottes dans le stationnement. Mais on ne peut pas continuer comme ça durant l’hiver», souligne M. MacMillan. 

«Robert-Guertin, c’est les Olympiques. C’est comme ça depuis 47 ans. Un peu de respect, ce serait le fun.» 

Du côté du CISSSO, aucun échange direct n’a eu lieu avec les Olympiques. « On a pris cette décision à la suite d’une recommandation de la santé publique, et on a eu la collaboration de la ville pour accepter cette décision-là », a détaillé l’agente d’information Marie-Pier Després. 

Liée aux Olympiques par une entente sur ses heures de glace, la Ville a affirmé en fin de journée que des discussions ont été entreprises pour relocaliser son équipe de hockey. 

Dans le communiqué, la Ville de Gatineau précise qu’« elle se range derrière la recommandation de la santé publique et travaillera avec ses partenaires pour identifier les solutions concernant les activités ayant normalement lieu à l’Aréna Robert-Guertin. »