Les Olympiques de Gatineau ont affronté les Saguenéens de Chicoutimi, samedi soir, au Centre Robert-Guertin.

Les Olympiques balayés à domicile

Le week-end de rentrée des Olympiques de Gatineau au centre Robert-Guertin ne se sera pas déroulé tout à fait comme prévu.

Après deux victoires impressionnantes en Abitibi pour lancer leur saison, les Gatinois ont subi deux revers consécutifs devant leurs partisans. Le Drakkar de Baie-Comeau s’est imposé par la marque de 3-2 vendredi. Samedi soir, devant plus de 2500 spectateurs, les Saguenéens de Chicoutimi leur ont soutiré une victoire de 3-1. Le Gatinois Hendrix Lapierre, premier choix du dernier encan de la LHJMQ, a récolté la deuxième étoile du match en récoltant une passe sur le but vainqueur de Justin Ducharme.

«J’étais fébrile. Ça faisait longtemps que j’attendais ce moment-là. Je me sentais bien dans le réchauffement. Habituellement, je regardais les Olympiques à partir des gradins. Là, c’est moi qui étais là. On aurait pu penser que j’aurais eu des distractions pendant ce match-ci avec tout le monde qui était venu me voir, mais dans le feu de l’action, je suis resté concentré», a dit le #92, qui totalise maintenant quatre points à ses quatre premiers matches dans la LHJMQ.

Le match de samedi a été une copie conforme du match de vendredi. Les locaux sont sortis en force. Le gardien adverse s’est dressé. Zachary Bouthillier a été fumant. Après une période, c’était 0-0, mais les visiteurs ont ouvert la machine en deuxième période en marquant trois buts. Comme dans le match contre le Drakkar, les Olympiques ont finalement pu s’inscrire à la marque en troisième période.

Pier-Olivier Lacombe a été le seul à déjouer Bouthillier sur un tir de la pointe qui a été dévié au passage avant d’aboutir dans le filet.

Chez les Saguenéens, Justin Ducharme a inscrit deux buts. Il a raté son tour du chapeau de près en tirant directement sur le poteau alors que le filet des Olympiques était désert en fin de match. Vladislav Kotkov avait ouvert la marque pour les Saguenéens à mi-chemin dans le match.

«C’est la même affaire qu’hier, a lancé l’entraîneur-chef Éric Landry. On aurait pu mener 3-0 après une période, mais leur gardien a fait des arrêts miraculeux pour les garder dans le match. Ils ont fait des ajustements en deuxième, puis notre but est survenu trop tard, comme la veille. Nous avons mis beaucoup de pression sur eux dans les première et troisième périodes, mais nous n’avons pu marquer qu’un seul but.»

Les deux gardiens ont reçu 33 lancers chacun. Tristan Bérubé a été victime d’un bond capricieux dans un deuxième match de suite. Contre les Saguenéens un dégagement par la bande a dévié sur une tige pour changer de trajectoire jusque dans son filet abandonné.

Les Olympiques laisseront leur domicile cette semaine alors qu’ils effectueront leur premier voyage dans les Maritimes avec des arrêts à Bathurst, Saint-Jean et au Cap-Breton.