Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le gardien des Sénateurs Matt Murray fait un jeu derrière son filet, bloquant le chemin en même temps à l'attaquant des Maple Leafs Ilya Mikheyev. Toronto l'a emporté 2-1 mercredi soir au Scotiabank Arena. 
Le gardien des Sénateurs Matt Murray fait un jeu derrière son filet, bloquant le chemin en même temps à l'attaquant des Maple Leafs Ilya Mikheyev. Toronto l'a emporté 2-1 mercredi soir au Scotiabank Arena. 

Les Leafs arrachent une victoire aux Sénateurs [VIDÉO]

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Il n’y a pas eu de remontée spectaculaire cette fois.

Dans un match beaucoup plus défensif que le précédent, les Sénateurs d’Ottawa ont perdu un duel de gardiens 2-1 face aux Maple Leafs de Toronto alors que Frederik Andersen a été juste supérieur à Matt Murray.

À son retour au jeu après une absence d’une semaine, ce dernier a fait face à 28 lancers tout comme son vis-à-vis. 

Il a concédé le but gagnant à Alex Kerfoot à mi-chemin du troisième engagement sur un retour de lancer un peu gras, tout juste après qu’une punition à Nikita Zaitsev ait pris fin.

«Je me sentais bien, je n’ai pas raté tant de temps (une semaine) que ça. J’ai trouvé que l’équipe a joué tout un match, ça aurait pu aller dans un sens ou dans l’autre, a analysé Murray après coup. On n’a pas triché, on n’a juste pas pu acheter un but... Sur le but gagnant, ils nous ont gardés longtemps dans notre zone et on a fait du bon travail pour les garder à l’extérieur pendant la punition, on n’a jamais eu la rondelle et les gars étaient fatigués, puis ils ont obtenu un bond favorable. C’est décevant, il y a eu de la malchance, mais on a fait beaucoup de bonnes choses sur lesquelles on peut bâtir.»

Encore Matthews

Après un premier tiers sans but, Auston Matthews a compté le premier but des Leafs, comme il le fait presque tout le temps contre Ottawa. Il totalise maintenant 17 buts et 28 points en 19 matches en carrière contre les Sénateurs.

Brady Tkachuk a répliqué en fin de période médiane, récoltant du même coup son 100e point en carrière dans la LNH. À 21 ans et 154 jours, il est le troisième plus jeune Sénateur à atteindre le plateau, après Alexandre Daigle (20 ans, 323 jours) et Alexeï Yashin (21-133).

«Le crédit pour ça va à beaucoup de monde qui m’ont aidé, c’est ‘cool’, mais l’accent était sur les deux points (de classement), donc c’est un bon moment qui survient dans une soirée décevante pour moi... Mais on affrontait une excellente équipe et c’est bon signe qu’on soit capable de leur tenir tête comme ça», a-t-il indiqué.

Tkachuk ne savait trop quoi dire pour expliquer les déboires d’un jeu de puissance qui n’a pas compté en trois chances, ce qui fait qu’il est zéro en 13 lors des six derniers matches. «La structure est là et les jeux sont là, il faut juste qu’on s’applique pour finir les jeux», a-t-il mentionné.

Probablement qu’utiliser Derek Stepan et Artem Anisimov sur la deuxième vague n’est pas une solution aux problèmes de l’attaque à cinq, mais l’entraîneur-chef D.J. Smith n’en est pas à une première décision douteuse cette saison.

«Nous avons mieux joué que l’autre soir (le gain de 6-5 en prolongation après avoir tiré de l’arrière 5-1), alors que nous avions été plus opportunistes. Notre jeu d’ensemble était meilleur. Nous avons eu des problèmes de punitions en troisième et ils en ont profité pour nous embouteiller, a noté Smith. Murray nous a donné une chance, mais on doit trouver le moyen de lui donner plus qu’un but. Quoiqu’il faut donner du crédit à Andersen à l’autre bout.»

Deux buts refusés

Le vétéran Joe Thornton s’est vu refuser deux buts, un pour un bâton très élevé et l’autre quand il a poussé la jambière de Murray et la rondelle dans le filet à deux secondes de la fin du premier tiers. «J’ai blagué avec Joe, lui disant qu’il est dans la ligue depuis assez longtemps qu’il devrait savoir qu’il ne peut pas faire ça», a lancé Murray en riant.

Les deux équipes vont finir cette série de trois parties en quatre soirs jeudi. Ils se sont partagés les honneurs des quatre premiers duels de la Bataille de l’Ontario.

«La série est maintenant égale 2-2 et les deux clubs vont revenir avec leur meilleure performance. C’est une excellente rivalité. Toute cette division canadienne cette saison est une formule amusante, il y a tellement de talent que ça demande que vous portiez attention à tous les détails», a dit le vétéran Derek Stepan.