L’arrivée du nouvel entraîneur-chef Rémi Garde chez l’Impact pourrait créer un climat de compétition à l’interne au sein de la formation montréalaise.

Les joueurs de l’Impact doivent faire leurs preuves

MONTRÉAL — L’arrivée du nouvel entraîneur-chef Rémi Garde chez l’Impact pourrait créer un climat de compétition à l’interne au sein de la formation montréalaise, ce qui n’est pas une mauvaise chose aux yeux de l’arrière latéral droit Chris Duvall.

«C’est la compétition qui nous pousse à nous améliorer», a-t-il affirmé, mardi, lors de l’ouverture du camp d’entraînement. «C’est ce dont nous avons besoin en tant qu’équipe.»

Duvall, qui a profité des problèmes de santé de Hassoun Camara la saison dernière pour s’imposer, devra lutter avec l’international canadien Michael Petrasso pour conserver son poste de partant. Petrasso, qui appartenait au club de deuxième division anglaise Queens Park Rangers, a été acquis la semaine dernière.

«J’espère que nous voulons tous les deux faire nos preuves», a déclaré Duvall quand il a été questionné à savoir s’il croyait que le poste de latéral droit lui appartenait. «Nous avons un nouveau personnel d’entraîneurs, et ce désir représente la seule façon de nous améliorer.»

«Je pense que ça doit être la mentalité de tout le monde. On repart à zéro, a renchéri le milieu de terrain défensif Samuel Piette. À l’exception de “Nacho” (Ignacio Piatti) et Saphir (Taïder), qui ont des statuts (de joueurs désignés), on doit faire nos preuves, démontrer notre désir de jouer.»

L’Impact accueille non seulement un nouveau groupe d’entraîneurs cette saison, mais aussi de nombreux nouveaux joueurs. L’équipe a présenté ses prises lundi, soulignant les arrivées de Taïder, Jeisson Vargas, Zakaria Diallo, Raheem Edwards, Jukka Raitala et Petrasso. Ils viennent remplacer notamment Laurent Ciman, Blerim Dzemaili, Andrés Romero, Hassoun Camara et Ambroise Oyongo.

Questionné sur la qualité globale de l’équipe à la suite de ces changements, le directeur technique Adam Braz est demeuré prudent.

«Ce sont des joueurs que Rémi voulait. On essaie toujours d’améliorer l’effectif. Mais ce n’est pas notre objectif de comparer l’effectif avec celui de l’an passé, a-t-il répondu. Notre objectif est d’avoir un bon effectif cette année, dans le but de gagner des trophées, mais d’abord de faire les séries.»

Les changements dans le style de jeu de l’équipe représentent aussi un point d’interrogation. Même les joueurs étaient encore incertains, alors qu’ils s’apprêtaient à participer à un premier entraînement au Stade olympique. Ils devaient ensuite s’envoler vers Miami en fin d’après-midi, mardi, pour la première portion du camp.

«Je ne connais pas sa façon de jouer», a répondu Piette quand il a été questionné sur le style de jeu que présenterait l’Impact sous Garde. «Je pense que c’est un entraîneur qui aime jouer avec le ballon, qui est plus posé. En Europe, quand le jeu arrive dans le camp adverse, on a tendance à ralentir le jeu et garder le contrôle à la place de foncer au filet pour espérer marquer. On sera peut-être une équipe qui contrôle plus le jeu.»

Une chose est certaine par contre, Duvall s’attend à ce que les joueurs suent au cours du camp-. «Je crois que les entraîneurs ont donné le ton, a raconté Duvall. Le calendrier préparatoire devrait être dur et je m’attends à ce que nous en sortions en grande forme et plus unis que l’an dernier. Quand nous arrivons dans le gymnase, le préparateur physique a hâte de nous faire travailler. C’est un signe que nous allons courir pas mal!»

D’autres renforts?

Par ailleurs, Braz a mentionné que l’équipe était toujours à la recherche de renforts à certaines positions. Il a rappelé que la fenêtre de transferts ne se fermait qu’en mai en MLS et qu’il était possible que l’équipe greffe d’autres éléments à sa formation d’ici le début de la saison, ou tôt dans la saison.

Il y a notamment des questions autour de la défense centrale. Diallo et Victor Cabrera sont les deux seuls joueurs d’expérience disponibles pour l’instant à cette position. Braz a dévoilé mardi que Kyle Fisher était toujours ennuyé par une fracture de stress à un tibia. Thomas Meilleur-Giguère est la seule autre option pour Garde présentement.

«On ne dévoilera pas les montants, mais il nous reste des montants d’allocation générale et ciblée. On a de la flexibilité par rapport au plafond salarial, oui», a noté Braz, qui n’a pas fermé la porte non plus à l’idée de mettre la main sur un troisième joueur désigné.

+

BALLOU NE SERA PAS DE RETOUR AVEC L'IMPACT

MONTRÉAL — Le milieu de terrain Ballou Tabla ne portera plus les couleurs de l’Impact de Montréal, lui qui sera transféré à un club européen au cours des prochains jours.

Le directeur technique de l’Impact, Adam Braz, a confirmé que le souhait du Montréalais d’origine ivoirienne allait être exaucé bientôt. Tabla espérait depuis un certain temps déjà pouvoir poursuivre sa carrière en Europe.

Braz n’a pas voulu dévoiler l’équipe, ou le championnat dans laquelle elle joue, avec laquelle il a eu des «discussions avancées» pour transférer la jeune sensation de 18 ans. Il a noté que plusieurs équipes avaient manifesté leur intérêt, mais qu’il ne négociait plus qu’avec une seule formation.

En août dernier, Tabla avait raté deux séances d’entraînement après que l’équipe eut refusé une offre de transfert d’un club européen de deuxième division.

«Il n’y a pas eu de fracture l’an dernier, a insisté Braz. On savait qu’il voulait aller en Europe. C’était son objectif, son rêve. On le savait. Rémi (Garde, le nouvel entraîneur-chef de l’Impact) lui a parlé pour essayer de le convaincre de rester. Mais à la fin, c’est une bonne nouvelle pour tout le monde.»

Tabla deviendra le premier produit de l’académie de l’équipe à être transféré en Europe. «Son rêve était d’évoluer dans l’académie et de jouer avec la première équipe avant de faire le transfert vers l’Europe pour atteindre son rêve, a rappelé Braz. Je suis content pour lui. Il le mérite par ses performances et son travail.

«Ça montre aussi aux jeunes de l’académie et à ceux qui veulent venir dans l’académie qu’il y a un avenir non seulement avec la première équipe, mais aussi en Europe.»

Puisque les contrats appartiennent à la MLS, l’Impact ne touchera que les trois quarts du montant de la vente de Tabla. Un maximum de 650 000 $ peut être utilisé en montant d’allocation générale. Braz n’a pas voulu dévoiler les détails financiers de l’entente à venir.

En 21 matchs de MLS la saison dernière, dont 11 comme partant, Tabla a récolté deux buts et deux aides. Il a ajouté un but en trois matchs en Championnat canadien.  La Presse canadienne