Les Gee Gees de l'Université d'Ottawa se sont qualifiés en vue des séries éliminatoires.

Les Gee Gees en séries

C’est fin d’un cycle pour la majorité des joueurs qui composent la formation masculine de hockey des Gee Gees de l’Université d’Ottawa.

L’entraîneur-chef Patrick Grandmaître a identifié 20 joueurs dont la carrière universitaire prendra fin après quatre ans d’études à l’institution bilingue. Trois ou quatre joueurs pourraient disputer une cinquième saison en complétant une maîtrise, mais pour la plupart de ses protégés, les séries éliminatoires 2020 seront leurs dernières avec les Gee Gees (17-7-4).

En quatre ans, ce groupe n’a jamais atteint la troisième ronde éliminatoire. C’est donc le dernier essai pour les Domenic Graham, Kevin Domingue, Anthony Brodeur, James Hunt, Cody Drover, Jacob Sweeney, Brendan Jacome, Jacob Hanlon, Quinn O’Brien, Marc Beckstead et compagnie.

Ce groupe a bien entamé son premier tour des séries mercredi en enregistrant un gain de 2-1 en prolongation sur un but de Kyle Ward contre Ontaria Tech (13-12-3). Le deuxième match sera présenté au complexe Minto samedi à 15 h. Si un troisième duel est nécessaire, il aura lieu au même endroit dimanche, même heure.

«Ce groupe est ensemble depuis quatre ans et doit avoir tiré des leçons en cours de route. À notre deuxième année, contre McGill, nous avions gagné le premier match à l’étranger et nous n’avions pas fourni notre meilleur effort à notre retour à la maison. Nous avions perdu. Les séries sont courtes. Il faudra puiser dans notre mémoire pour ne pas répéter nos erreurs», a expliqué Grandmaître.

Grandmaître se croise les doigts. Son équipe est relativement en santé. L’année dernière, les choses s’étaient compliquées pour son club champion de la saison régulière quand Yvan Mongo et Jacob Hanlon avaient été blessés dès le premier tour des séries.

«Notre élimination en deuxième ronde a été une grande déception, mais nous avions perdu nos deux premiers centres et nous n’avions pas pu nous en remettre.»