Les Flames de Gatineau débordent d’enthousiasme à la veille du lancement de leur quatrième saison dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec.

Les Flames miseront sur la jeunesse

Surfant sur la vague de la première saison victorieuse de leur jeune histoire, les Flames de Gatineau débordent d’enthousiasme à la veille du lancement de leur quatrième saison dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec.

La troupe de l’entraîneur-chef Jean-François Lavergne ouvrira sa saison 2018-19 au Centre sportif de Buckingham vendredi soir en accueillant le Titan de Princeville dont la cage sera protégée par Mathieu Bellemare, recrue défensive par excellence de la LHJMQ avec les Olympiques de Gatineau il y a trois ans.

« La machine est partie ! Notre première saison victorieuse a apporté de la crédibilité à l’organisation. Nous ne sommes plus juste l’équipe régionale de Gatineau. Les joueurs d’ailleurs en province tendent maintenant l’oreille quand nous les approchons pour jouer chez nous. Nous aurons sept ou huit joueurs de l’extérieur cette année », a raconté le directeur général des Flames, Luc-André Mauzeroll jeudi. Menés par les vétérans de 20 ans Joey Brennan, Philippe Pelletier-Leblanc, Marc-André Gauvreau et William Blackburn, les Flames ont compilé un dossier de 28-16-5 l’an dernier. Pour combler ces départs, l’équipe du secteur Buckingham va miser sur la jeunesse.

« Des 25 joueurs que nous avons conservés à l’issue de notre camp d’entraînement, 12 sont des recrues. Nous comptons 16 joueurs de 18 ans ou moins. Nous formerons l’équipe la plus jeune de la ligue. Sans aucun doute. Mais nous aimons le talent de nos jeunes et nous sommes persuadés qu’après une période d’ajustement, nous pourrons jouer pour ,500 ou même connaître une autre saison victorieuse », a ajouté Mauzeroll.

Les départs de Brennan et Pelletier-Leblanc, de véritables machines à compter qui ont fait le saut chez les pros en France, laisseront un vide, mais la direction du club pense avoir un meilleur équilibre dans ses trios cette saison.

« Nous avons une bonne relève. L’an dernier, nous étions assez prévisibles parce que nous misions beaucoup sur nos vétérans des deux premiers trios. Cette année, JF (Lavergne) va avoir du plaisir à jongler avec ses quatre trios. Nous avons beaucoup plus de profondeur. Il pourra réunir ceux qui vont mieux un soir donné. Nous pourrions avoir un monstre à deux têtes. »

Malgré son étiquette d’équipe jeune, les Flames aligneront le maximum permis de six joueurs de 20 ans : le gardien Alexandre Labrèche, les défenseurs Nicolas Patry-Gingras, Félix Cloutier ainsi que les attaquants Jacob Trempe, Dominik Blain et Mathieu Jones. Tyler Paradis, Vincent Roy et Jacob Dumouchel seront les trois seuls joueurs de 19 ans du club. Dans une ligue construite autour des joueurs de 19 et 20 ans, les Flames ont choisi d’utiliser la voie de développement de leurs joueurs en prévision de grosses saisons d’ici deux ans.

Deux gardiens de 18 ans, Sébastien Lemaire et Vincent Rivest, feront la lutte à Alexandre Labrèche pour le poste de gardien titulaire. Nicolas Sauvé et Mathieu Cloutier mèneront le groupe des joueurs de 18 ans à l’attaque. Tobias Commmanda-Odjick (de Kititan Zibi), Connor Romain et David Marcotte seront les autres attaquants de 18 ans.

Jacob Roy-Lauzon, Éric Nadon, William Grenier, Zakary Phaneuf et Andy McPhee feront partie de la brigade défensive à 18 ans. Les Flames aligneront même un nombre record de quatre joueurs de 17 ans : Michael Stegmann, Jesse Dalibert, Mikaël Martel et Jakob Fortier, un choix des Olympiques de Gatineau en provenance de Québec.

L’Intrépide aussi
Une dizaine de joueurs des Flames sont passés par l’Intrépide midget AAA. L’équipe gatinoise amorcera aussi sa saison locale vendredi soir au Complexe Branchaud-Brière.