Certaines courses des championnats québécois sur route espoirs se sont déroulées dans la pluie, le week-end dernier, à Contrecoeur.
Certaines courses des championnats québécois sur route espoirs se sont déroulées dans la pluie, le week-end dernier, à Contrecoeur.

Les Cuisses Or brillent aux championnats provinciaux

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
La saison a beau avoir été écourtée par la pandémie, elle aura été fructueuse pour les Cuisses Or de l’Outaouais.

Le club de cyclisme fondé en 2008 revient des championnats québécois sur route espoirs réservés aux athlètes âgés de moins de 17 ans. Trois de ses jeunes membres ont été couronnés champions lors des courses présentées, le week-end dernier, à Contrecoeur.

Dans le lot, Anna Mercier et son frère Jon ont remporté l’or respectivement aux jeux d’habiletés et à la course sur route vers les U11. Leur coéquipier Vincent-Xavier Veilleux est aussi monté sur la plus haute marche du podium dans sa catégorie.

Au total, six médailles ont été raflées par des cyclistes du club. En plus de Veilleux et des Mercier, William Plante et Julien Bélanger ont aussi monté sur le podium durant le dernier week-end.

«Si tu vois certaines photos, il pleuvait et il faisait très froid lors d’une des journées. Tu avais des parents au fil de départ avec des parapluies pour aider les jeunes, relate le président des Cuisses Or, Sylvain Blais.

«Nos cyclistes ont performé dans des conditions dans lesquelles ils n’ont pas eu l’occasion de s’entraîner souvent», précise-t-il.

Ils étaient une douzaine de jeunes à défendre les couleurs des Cuisses Or à Contrecoeur.

«Habituellement, nous avons plus de coureurs aux championnats. Seulement quatre à cinq familles se sont déplacées cette année.»

Car 2020 n’a pas été comme les autres saisons.

Pas que les cyclistes ont boudé le club. Au contraire. Ils étaient 67 jeunes à faire partie des rangs des Cuisses Or depuis la reprise des activités en juin.

«Nous avons dû refuser des inscriptions, car nous avions une limite d’un entraîneur pour cinq cyclistes. Nous aurions pu accepter plus de jeunes si nous avions plus d’entraîneurs», explique Sylvain Blais.

Le groupe a pu rouler souvent. Que ce soit dans le parc de la Gatineau ou même sur les promenades à Ottawa.

Sauf que les compétitions étaient rares.

«Normalement, tu as une cinquantaine de courses dans une saison. Là, je pouvais les compter sur les doigts de mes deux mains, raconte le dirigeant des Cuisses Or. Nous étions chanceux. Le club a organisé trois épreuves, dont deux contre-la-montre.»

Le prochain week-end fera place aux championnats québécois élites à Baie-Comeau.

Les Cuisses Or ne compteront aucun cycliste officiel au départ. Son programme s’arrête à la catégorie cadet.

L’Outaouais sera représentée par une poignée de cyclistes qui s’alignent au sein de différentes équipes, dont Cédric Beaulieu chez l’Ottawa Bicycle Club et Laury Millette dans les couleurs de Quebecor-Stingray.

Beaulieu a déjà participé au Tour de l’Abitibi tandis que Millette s’est retrouvée dans le peloton des championnats du monde juniors, l’automne dernier, au Royaume-Uni.

Quand ils ne pédalent pas, ces deux jeunes adultes campent le rôle d’entraîneur chez les Cuisses Or auprès de la relève cycliste de la région.