Le quart des Chiefs Patrick Mahomes a atteint le plateau des 4000 verges de gains par la voie aérienne en dépit d’une blessure à un genou qui l’a contraint à rater trois affrontements cette saison.

Les Chiefs en santé et en confiance

KANSAS CITY — Laurent Duvernay-Tardif et les Chiefs de Kansas City ont accédé au match de championnat de l’Association américaine l’an dernier en misant fortement sur leur attaque, étant propulsés par le bras puissant et précis du quart Patrick Mahomes et un groupe d’ailiers espacés très fiable.

Puis, leur défensive a mis le genou au sol.

Aujourd’hui, tandis que les Chiefs savourent une semaine de congé avant de se préparer pour leur match éliminatoire de sections, ils débordent de confiance puisque leur effectif est pratiquement complet. L’attaque est toujours aussi menaçante, mais leur défensive a été complètement remodelée sous l’égide du coordonnateur Steve Spagnuolo. Les Chiefs ont d’ailleurs muselé tous leurs adversaires au cours d’une série de six victoires qui a permis de devancer les Patriots de la Nouvelle-Angleterre à titre de deuxième tête de série en éliminatoires.

«Nouvelles façons» de gagner

«Nous pouvons gagner de toutes les façons, a reconnu Mahomes. Nous avons de toute évidence gagné des matchs en ajoutant des points au tableau cette saison, mais nous l’avons aussi fait lorsque la défensive a haussé son niveau de jeu d’un cran pour s’assurer d’étouffer l’attaque adverse. Nous sommes conscients qu’en éliminatoires, tous les matchs ne se jouent pas de la même manière, et nous avons trouvé de nouvelles façons de l’emporter.»

Les Chiefs (12-4) ont marqué au moins 30 points à sept reprises, et même 40 en deux occasions — de plus, ils ont inscrit moins de 20 points une seule fois. Mahomes a atteint le plateau des 4000 verges de gains par la voie aérienne en dépit d’une blessure à un genou qui l’a contraint à rater trois affrontements, et il a lancé un total de 26 passes de touché contre seulement cinq interceptions.

Travis Kelce est devenu le premier ailier rapproché de la NFL à récolter au moins 1200 verges de gains par la passe pendant deux saisons consécutives, tandis que Tyreek Hill a capté sept passes de touché et que la recrue Mecole Hardman en acceptait six.

Les Chiefs ont vaincu les Ravens de Baltimore, les favoris dans l’Américaine, et les Lions de Detroit successivement ces dernières semaines. Et ils ont marqué si rapidement et si souvent contre les Broncos de Denver et les Raiders d’Oakland qu’ils n’ont jamais été préoccupés par l’issue de ces rencontres.

Patriots ou Bills

Les Chiefs se sont donc réunis lundi avant que l’entraîneur-chef Andy Reid leur offre deux journées de congé. Ils devraient participer à des entraînements légers avec leurs épaulettes jeudi et vendredi, selon la formule partants contre partants, avant de souffler un peu ce week-end.

C’est à ce moment qu’ils apprendront qui, des Patriots, des Texans de Houston ou des Bills de Buffalo, seront les visiteurs au stade Arrowhead pour leur match éliminatoire de sections.

«Il faut rester concentrés, a admis Mahomes, qui prévoit regarder les matchs éliminatoires du week-end chez lui avec ses coéquipiers. Coach Reid fait du bon travail pour nous préparer en nous offrant quelques jours de congé, tout en s’assurant qu’on ne s’éloigne pas trop du terrain et qu’on soit prêts pour affronter n’importe quelle équipe.»

+

TEMPLE DE LA RENOMMÉE: WAYNE ET POLAMALU PARMI LES FINALISTES

Reggie Wayne et Troy Polamalu font partie des 15 finalistes qui tenteront d’être intronisés au Temple de la renommée du football en 2020.

Wayne, un ancien receveur des Colts d’Indianapolis, et Polamalu, un ancien demi de sûreté des Steelers de Pittsburgh, seront notamment joints par cinq autres joueurs qui seront finalistes pour une première fois : le demi de sûreté des Packers de Green Bay LeRoy Butler, le receveur des Rams de St. Louis Torry Holt, le secondeur des Panthers de la Caroline Sam Mills, le secondeur des Dolphins de Miami Zach Thomas et le plaqueur défensif des 49ers de San Francisco Bryant Young.

Les autres finalistes seront le demi de sûreté Steve Atwater, le bloqueur Tony Boselli, le receveur Isaac Bruce, le garde Alan Faneca, le garde Steve Hutchinson, le porteur de ballon Edgerrin James, le demi de sûreté John Lynch et le joueur de ligne défensive Richard Seymour.

La candidature des 15 finalistes sera étudiée le 1er février, à Miami. Un joueur doit recevoir au moins 80 % des votes du comité de sélection et pas plus de cinq joueurs de l’ère moderne peuvent être intronisés.

Pour une première fois cette année, le Temple de la renommée du football ajoutera 10 candidats seniors, trois contributeurs et deux entraîneurs à sa cérémonie d’intronisation à Canton, en Ohio, en août. Ce sont des sélections spéciales dans le cadre des festivités entourant la 100e saison de la NFL.

Lynch, qui agit maintenant à titre de directeur général des 49ers, est finaliste pour une septième fois. Faneca est finaliste pour une cinquième fois alors que Boselli, Bruce et James en sont à une quatrième tentative.

Les intronisés de 2020 seront présentés durant la remise des trophées individuels de la NFL, le 1er février. AP