«L'or, je n'y croyais pas, a avoué Megahan Benfeito, mais notre dernier plongeon est un de nos bons et c'est pour ça que nous le gardons pour la fin.»

Les Canadiennes démontrent leur ténacité

Les plongeuses canadiennes ont démontré leur ténacité à la piscine, hier, en comblant un déficit pour finalement l'emporter aux Jeux du Commonwealth.
Le plus bel exemple fut Meaghan Benfeito, qui n'arrivait pas à cacher sa déception après une erreur critique lors du quatrième plongeon de sa partenaire Roseline Filion et elle lors en finale de la tour de 10 mètres synchro - une erreur qui remettait en jeu leurs espoirs de médaille.
Mais à la place de se décourager après un triple périlleux et demi arrière raté, Benfeito a retrouvé sa concentration afin d'espérer monter sur le podium.
«Il reste un autre saut. Je sais comment réussir tous mes plongeons sans erreur, a déclaré la jeune femme de 25 ans. Je pense que notre dernier plongeon est notre meilleur et je savais que si on arrivait à le réussir, c'était possible de monter sur le podium.»
Et elles l'ont réussi.
Benfeito et Filion ont exécuté parfaitement un double périlleux et demi arrière avec une vrille et demie afin de non seulement monter sur le podium, mais monter sur la plus haute marche, ce qui semblait impossible quelques minutes plus tôt.
«Je ne m'attendais pas à repartir avec l'or, a admis Benfeito. Je savais que nous étions toujours dans la course pour une médaille. L'or, je n'y croyais pas, mais notre dernier plongeon est un de nos bons et c'est pour ça que nous le gardons pour la fin.
«Nous l'avons bien réussi et nous sommes heureuses du résultat.»
En fin de journée, Jennifer Abel et Pamela Ware ont décroché la médaille d'argent à l'épreuve synchronisée du tremplin de trois mètres.
Les Anglaises Alicia Blagg et Rebecca Gallantree ont toutefois accédé à la plus haute marche du podium grâce à une note cumulative de 300,24 points. Abel et Ware (295,65 points) ont tout juste devancé les Australiennes Maddison Keeney et Anabelle Smith, qui ont fini troisièmes avec une récolte de 294,72 points.
«Nous sommes un peu déçues de notre performance, a dit Abel, de Laval. Surtout que ça se passait très bien à l'entraînement et que nous avions terminé deuxièmes à Shanghai il y a deux semaines avec un bien meilleur score.»
«Ce n'est pas tant notre rang qui nous déçoit, mais plutôt le pointage et la façon dont nous avons plongé. Personnellement, j'ai manqué deux de mes plongeons», a poursuivi Ware, de Beloeil.
En lutte, les Canadiens ont ajouté trois médailles d'or de plus à leur récolte. La Québécoise Dorothy Yeats, l'Ontarien David Tremblay et le Britanno-Colombien Arjun Gill sont tous montés sur la plus haute marche du podium.
L'Ontarienne Braxton Stone-Papadopoulos et la Saskatchewanaise Jillian Gallays ont aussi participé à la fête, obtenant chacune des médailles de bronze.
Yeats s'est imposée en première période de la finale dans la catégorie des moins de 69 kilos face à la Camerounaise Angele Tomo.
En athlétisme, les Canadiens Derek Drouin et Brianne Theisen-Eaton ont ajouté deux autres médailles à la récolte canadienne. La Québécoise Julie Labonté, de Ste-Justine, y a aussi contribué en s'adjugeant la médaille de bronze au lancer du poids, portant à cinq la récolte de médailles du Canada au stade d'athlétisme hier.