Les Huskies de Rouyn-Noranda ont profité de leur passage en Outaouais pour rappeler le Gatinois Mathieu Gagnon de l’Intrépide de Gatineau. Les visiteurs ont quitté le centre Robert-Guertin avec une victoire de 4-1 même si Gagnon a été tenu en échec.

Les buts sont rares sans Abramov

Deux matches. Deux défaites par des pointages combinés de 10-1.

Un joueur ne fait pas une équipe. N’empêche, depuis qu’ils ont échangé Vitalii Abramov aux Tigres de Victoriaville vendredi dernier, les Olympiques de Gatineau ont peiné à marquer un but.

Il aura fallu 117 minutes de jeu avant que Mitchell Balmas ne mette fin au supplice de la panne offensive en fin de troisième période dans un revers de 4-1 contre les Huskies de Rouyn-Noranda au centre Robert-Guertin dimanche. Pendant ce temps, à Victoriaville, Abramov a amassé deux points à son premier match avec les Tigres, une victoire de 2 à 0 contre l’Océanic de Rimouski.

S’ils avaient le moral dans les talons après avoir perdu leur meilleur joueur avant une défaite de 6-0 à Sherbrooke vendredi, les joueurs des Olympiques pouvaient difficilement attribuer leur défaite à son absence dimanche. Les Huskies ont profité de cinq avantages numériques pendant le match et ils ont marqué quatre fois en évoluant à cinq contre quatre.

Vitalii Abramov n’a rien à voir avec cette facette du jeu qui a couru à la perte des Gatinois. Il n’évoluait pas sur cette unité spéciale.

« C’est facile de pointer un échange ou l’absence d’un joueur pour expliquer une défaite, mais le départ de Vitalii n’a pas rapport avec le match d’aujourd’hui. Le PK, ce n’était pas pour lui. Nos gars peuvent se donner des excuses. Moi, je n’y crois pas une seconde. Il faudra se trouver une façon de fabriquer nos propres buts. Vitalii a déjà connu une séquence de trois matches sans point cette saison. D’autres avaient pris le relais et nous avions gagné des matches », a signalé l’entraîneur-chef Éric Landry.

Match terne

Dans un match soporifique où ils ont créé bien peu d’étincelles pour leurs partisans avant la troisième période, les Olympiques semblaient encore sur le « lendemain de veille » en début de match contre les Huskies. Ceux-ci ont dicté le jeu de la première période. Pendant un moment, il était permis de se demander si Vitalii Abramov ne rendait pas tous ses coéquipiers meilleurs, simplement par sa prestance. Son départ a semblé changer la dynamique au sein du club.

En troisième période, les Olympiques ont bénéficié d’un avantage numérique double pendant 77 secondes, mais leur inertie offensive s’est poursuivie. Pendant ce temps, les visiteurs avaient trouvé le moyen de marquer chaque fois que les locaux étaient en punition.

« Les Huskies ont été bien plus opportunistes que nous sur l’attaque massive. Ils ont notamment compté sur un jeu à partir de l’arrière du filet et sur une déviation. Je ne parlerai pas de leur quatrième but alors que nous étions plus en mode d’attaque en fin de match. Nous avons également eu nos chances, mais plutôt que d’avoir le bond favorable, la rondelle allait vers l’extérieur du but. Samuel Harvey a aussi été très solide. Quand il a arrêté Alex Breton en échappée, il nous a empêchés d’amorcer une remontée », a ajouté Éric Landry.

Mathieu Boucher, Félix Bibeau, Justin Bergeron et William Cyr (avec six secondes à faire) ont déjoué Mathieu Bellemare, testé à 28 reprises contre 27 pour Samuel Harvey. Ce dernier a été étincelant avant de se faire battre par Balmas sur une échappée avec trois minutes à écouler.

Auteur de 10 buts cette saison, Balmas admet qu’il était facile de jouer aux côtés du magicien russe, mais qu’il est temps d’aller de l’avant sans lui.

« Nous n’étions pas prêts pour notre match à Sherbrooke et nous ne l’étions plus pour notre première période contre les Huskies. Nous avons trouvé nos jambes en deuxième moitié de match. Nous avons appliqué de la pression, mais nous n’avons pas obtenu les bonds. Vitalii est le joueur le plus utile en titre de la ligue. Avec son départ, il faudra que chacun élève son jeu d’un cran. Un club ne peut pas dépendre d’un seul joueur. Ce n’était pas lui qui nous faisait gagner chaque match. Notre éthique de travail a représenté notre force cette saison. Nous avions quatre trios difficiles à affronter. Il ne faut pas que ça change. »

HOCKEY JUNIOR EN BREF

Lapierre mène l’Intrépide à la victoire

Devant se débrouiller sans son capitaine rappelé par les Huskies de Rouyn-Noranda pour affronter les Olympiques au centre Robert-Guertin dimanche, l’Intrépide de Gatineau a vu Hendrix Lapierre prendre le relais à Trois-Rivières.

Le jeune espoir de 15 ans a préparé trois buts, dont celui de Conor Frenette en prolongation dans un gain de 4-3 contre les Estacades au Centre Sportif Alphonse-Desjardins. Sébastien Pilon, Cédric Chénier (joueur affilié) et Nathan Martel ont marqué les autres buts des Gatinois (13-9-1) en temps réglementaire.

Devant la cage de l’Intrépide, Alexandre Groleau a repoussé 23 rondelles pour obtenir la troisième étoile. Seul Mavrik Bourque a eu du succès à ses dépens en marquant deux fois tout en participant au but de Tommy Luneau chez les Estacades (10-5-6).

L’Intrépide pouvait savourer pleinement cette victoire parce qu’en plus du capitaine Gagnon qui manquait à l’appel, les protégés de Martin Lafleur ont dû se débrouiller sans quatre autres joueurs réguliers. Michael Stegmann, Mikaël Martel et Zachary Madore-Sanscartier sont blessés et Étienne Champagne était malade.

La série victorieuse gatinoise a fait grimper l’équipe jusqu’au quatrième rang de la Ligue midget AAA du Québec.

Triomphe des 67’s à saveur d’Orléans à Kingston

À son deuxième départ en carrière dans la Ligue de l’Ontario, Cédrick Andrée a effectué 28 arrêts pour signer sa première victoire dimanche après-midi dans un gain de 4-2 contre les Frontenacs de Kingston au Rogers K-Rock Center.

Le gardien natif d’Orléans a aussi hérité de la troisième étoile après ses prouesses devant la cage des 67’s (13-9-1). Il n’a été déjoué que par des tirs de Tyler Burnie et Nathan Dunkley.

Lui aussi originaire d’Orléans, le vétéran Mathieu Foget a récolté une passe sur le but gagnant de Nikita Okhotyuk en fin de troisième période et il a ajouté le but d’assurance dans un filet désert. L’attaquant de 20 ans a été choisi la première étoile du match à Kingston (12-7-3). Sasha Chmelevski et Travis Barron ont fourni un but et une passe chacun dans la victoire, qui suivait une défaite de 5-2 aux mains des Bulldogs de Hamilton à la Place TD samedi.

Natif de Gloucester et espoir du Canadien de Montréal, William Bitten s’est illustré dans cette victoire des Bulldogs (12-6-4) avec un but et deux mentions d’aide.

Le défenseur Kevin Bahl avait marqué son premier but de la saison dans la défaite.

Kody Clark a aussi atteint le plateau des 10 buts samedi.

Olivier Lafrenière gardait les buts. Il a arrêté 24 rondelles.