Les retombées du scandale du vol des signaux impliquant les Astros de Houston se font ressentir jusqu’en Outaouais.

Les Astros bannis du baseball en Outaouais

Les retombées du scandale du vol des signaux impliquant les Astros de Houston se font ressentir jusqu’en Outaouais.

L’Association du baseball amateur d’Aylmer (ABAA) a décidé de retirer parmi ses équipes l'utilisation du chandail orange des champions de la Série de mondiale de 2017. Ses formations portent depuis quelques années le nom et les couleurs de divers clubs des ligues majeures, dont les Blue Jays, les Pirates, les Dodgers et les Angels.

En 2019, ce sont quatre équipes de niveau moustique à midget qui étaient appelées les Astros d’Aylmer dans la Ligue de baseball de l’Outaouais (LBO). Elles seront maintenant connues en tant que les Mariners.

«Les joueurs idéalisent les joueurs et les équipes professionnelles. Ils sont extrêmement fiers de porter les uniformes de leurs équipes préférées. Cependant, au cours des dernières semaines, les amateurs de baseball ont été mis au courant que les joueurs des Astros de Houston ont orchestré et profité de cette tricherie. Les dirigeants de la ligue majeure ont décidé qu’aucune sanction ne serait remise directement aux joueurs impliqués», a rappelé l’ABAA dans une communication envoyée à ses membres.

En entrevue au Droit, le président Daniel Caron a rappelé que ces actes vont à l’encontre des valeurs que l’association tente d’inculquer aux jeunes joueurs. Trois des neuf énoncés du code d’éthique auquel adhèrent les enfants avant le début de la saison s’avèrent reliés avec l’intégrité du jeu, dont ne jamais enfreindre délibérément un règlement et refuser de gagner par des moyens illégaux et par tricherie.

«On a décidé cette semaine que ce ne serait pas une bonne idée que nos joueurs se promènent avec un chandail des Astros», a soutenu Caron.

Ses collègues et lui craignaient aussi que ses équipes deviennent la cible de commentaires déplacés durant la prochaine saison. «Même si les enfants n’ont rien à voir avec ce qui s’est passé, ça ne prend pas grand-chose des fois à des parents dans les estrades», a noté le président de l’ABAA.

L’idée de retirer le nom et le chandail en question, a-t-il ajouté, provient initialement d’un joueur. «Il nous a demandé si nous étions pour garder ce nom-là après ce qui s’est passé, a relaté Caron. Les petites ligues de la Pennsylvanie ont déjà banni le nom pour ses équipes mineures. La Californie a aussi suivi. Je ne pense pas que le commissaire du baseball majeur, Rob Manfred, pensait qu’il y aurait un effet boule de neige de la sorte.»

Ce sont 400 joueurs âgés de 18 ans et moins qui défendront encore cet été les couleurs des 25 équipes de baseball amateur d’Aylmer.