Les joueurs des Argonauts ont transporté la Coupe Grey à travers une foule de partisans enthousiastes, dont plusieurs réclamaient une photo du trophée emblématique.

Les Argonauts fêtent à Toronto

TORONTO — Les Argonauts ont célébré leur victoire à la Coupe Grey lors d’un rassemblement au Nathan Phillips Square de Toronto.

Le vétéran quart-arrière Ricky Ray a transporté la coupe à travers une foule de partisans enthousiastes, dont plusieurs réclamaient une photo du trophée emblématique.

L’athlète de 36 ans, qui a remporté un quatrième championnat comme quart-arrière partant, un record de la LCF, est toujours indécis quant à son avenir au football, mais il a été accueilli par des chants «une autre année» de la part des amateurs et de ses coéquipiers pendant ce rassemblement.

«Seulement une? Pourquoi pas deux, hein?» a répliqué Ray sous les applaudissements.

Après avoir raté les éliminatoires en 2016, les Argonauts n’étaient pas censés connaître ce succès au début de la saison. Mais ils ont couronné tout un redressement avec une spectaculaire victoire sous la neige de 27-24 aux dépens des Stampeders de Calgary, dimanche soir. Il s’agit d’une 17e conquête de la coupe Grey, un sommet dans la LCF.

Le directeur général Jim Popp, qui a embauché l’entraîneur-chef Marc Trestman avant la saison pour l’aider à relancer l’équipe, a déclaré que remporter la Coupe Grey n’était «pas un hasard» malgré les faibles attentes à l’approche de la campagne 2017.

«Au final, nous avons obtenu les meilleurs résultats, a déclaré Popp à la foule. Nous avons battu les quatre équipes de l’Ouest, nous avons battu tout le monde.

«Ça prend un peu de chance, mais je vais vous le dire, la confiance dans ce vestiaire est la principale raison pour laquelle nous avons gagné.»

Parmi les autres intervenants à prendre la parole à ce rassemblement, il y a eu Trestman, le copropriétaire Larry Tanenbaum, DeVier Posey, le joueur par excellence de la Coupe Grey, et le maire de Toronto John Tory, qui n’a pu s’empêcher de se payer la tête du maire de Calgary, Naheed Nenshi.

Les deux maires avaient pris un pari sur le match de la Coupe Grey et, après l’avoir perdu, Nenshi a dû porter un chandail des Argonauts lors d’une réunion du conseil municipal de Calgary, lundi, tout en récitant un poème vantant les mérites des champions de la LCF.

«Le maire Nenshi n’avait-il pas fière allure dans ce chandail des Argos, hier? a mentionné Tory. Je lui ai dit de le garder, et nous allons en envoyer un à tous les autres maires qui ont une équipe de la LCF, parce que l’année prochaine, l’un d’entre eux va porter ce chandail de nouveau.»