Olivier Tremblay a résisté au tir de Will Bitten mais a dû céder sa place à Cedrick Andrée après avoir accordé quatre buts sur 11 lancers.

Les 67’s font face à l’élimination

Pour un deuxième match de suite à domicile, les 67’s d’Ottawa ont dû changer de gardien, mercredi soir, à l’aréna de la Place TD.

Ce n’est jamais bon signe. Encore moins au printemps.

Résultat, l’équipe d’André Tourigny fait face à l’élimination après avoir perdu 5-2 aux mains des Bulldogs de Hamilton qui mènent maintenant 3-1 dans cette série. Si elle veut accéder au prochain tour, elle devra coller trois victoires consécutives contre un club qui a terminé au sommet de la conférence Est en saison régulière.

Surtout, les 67’s devront obtenir des arrêts.

Le vétéran Olivier Tremblay a cédé quatre fois sur seulement 11 tirs avant de céder sa place à la recrue Cedrick Andrée en deuxième période. La veille dans un revers de 8-1, il avait accordé sept buts avant d’être retiré de la partie.

Est-ce que Tourigny misera sur le jeune Andrée, vendredi, lors du match numéro cinq à Hamilton ?

« Non. Olivier Tremblay a été notre gardien numéro un durant toute la saison. Visiblement, il n’a pas joué ce soir de la façon dont il aurait souhaité. Mais nous sommes tous derrière lui », a répété le coach des 67’s, autant en français qu’en anglais.

Ce dernier estime que son équipe avait « disputé son meilleur match des séries ». « Ce soir, les dieux du hockey n’étaient pas de notre bord. Nous avons été malchanceux et ils (Bulldogs) ont été opportunistes », a-t-il ajouté.

Tourigny dit avoir aimé le début de partie des siens. Ottawa dominait 7-2 au chapitre des buts à mi-chemin du premier engagement.

Même qu’il a pris l’avance 1-0 sur le troisième but de la série de la recrue franco-ontarienne Samuel Bitten.

Le hic ?

On annonçait son but dans l’aréna lorsque les Buldogs ont créé l’égalité 48 secondes plus tard. Le défenseur Nicolas Mattinen a battu Tremblay avec un tir de la pointe.

Les visiteurs ont pris l’avance 2-1 avant la fin du premier tiers.

« Nous avons joué une bonne première période. De sortir avec un déficit de 2-1, c’était difficile », a avoué Tourigny.

Les Bulldogs ont marqué deux autres fois en l’espace de 28 secondes lors de la période médiane pour chasser Tremblay. Mattinen l’a notamment surpris à nouveau avec un tir de la ligne bleue pour son second filet de la soirée.

Tourigny a appelé un temps d’arrêt après ce quatrième but dans l’espoir de relancer sa jeune équipe. Les siens ont répondu en réduisant l’écart à 4-2 trois minutes plus tard. Mitchell Hoelscher a effectué une longue passe pour lancer Tye Felhaber sur une échappée. L’ailier a déjoué le gardien Kaden Fulcher entre les jambières.

Hamilton a scellé l’issu du match avec moins de sept minutes à écouler en temps réglementaire sur un tir frappé de Ryan Moore que Cedrick Andrée n’a pu stopper.

« Le pointage n’est pas le reflet de cette partie. Nous méritions un meilleur sort », a plaidé Felhaber.

Si jamais les 67’s trouvent le moyen de gagner vendredi à Hamilton, les deux clubs seront de retour à Ottawa dimanche après-midi pour le match numéro six.