Les 5 et 6 janvier, les sœurs Maxime, Chloé et Justine Dufour-Lapointe disputeront pour la septième fois « en trio » la Coupe du monde de ski acrobatique de Calgary.

L’équipe des sœurs Dufour-Lapointe

CALGARY — Les 5 et 6 janvier, les sœurs Maxime, Chloé et Justine Dufour-Lapointe disputeront pour la septième fois « en trio » la Coupe du monde de ski acrobatique de Calgary. En au moins six occasions, l’une des trois est grimpée sur le podium et au cours des cinq dernières éditions, deux des trois sœurs se sont retrouvées avec une médaille autour du cou.

Même si les bosses sont un sport individuel, les sœurs Dufour-Lapointe l’abordent en équipe.

« Nous avons des personnalités complètement différentes, mais nous nous complétons bien », indique Maxime.

« D’être séparées ne nous semble pas normal, ajoute-t-elle. Depuis le temps, nous avons une routine bien huilée où nous savons quand nous donner chacune de l’espace, mais aussi quand il s’agit d’un moment d’équipe. »

Selon le Comité olympique canadien, Maxime, 28 ans, Chloé, 26, et Justine, 23, sont devenues seulement le troisième trio de sœurs à participer aux Jeux olympiques. C’était à Sotchi, en 2014. Justin avait remporté l’or devant Chloé, tandis que Maxime avait pris la 12e place.

« Je pense que ce ne serait pas la même chose si je n’avais pas mes sœurs avec moi aux JO, affirme Justine. Juste de participer aux Jeux est une chose difficile et intense. Tu te sens perdue. Tu as peur. De vivre cet intense moment de ma vie avec mes deux sœurs, c’était vraiment bien. Je savais que j’allais être correcte. »

Si Justine est assurée de défendre son titre olympique à compter du 9 février au Parc de neige Phoenix de PyeongChang, en Corée du Sud, Chloé et Maxime ne sont pas encore assurées d’être de l’aventure. Justine s’est qualifiée en remportant une médaille aux derniers Mondiaux, tandis qu’Andi Naude a assuré la sienne en montant deux fois sur le podium en 2016-17.

Les bosseuses canadiennes sont si talentueuses que le reste de la composition de l’équipe ne se décidera pas immédiatement. Audrey Robichaud, qui a pris part aux JO de Turin et Sotchi, fait aussi partie de l’équation. D’où l’importance de bien faire dans les trois prochaines étapes nord-américaines, à Calgary, Deer Valley (10-11 janvier) et Mont-Tremblant (20 janvier).

L’équipe canadienne des bosses devrait être annoncée le 22 janvier.

L’an dernier à Calgary, l’épreuve avait été remportée par l’Australienne Britteny Cox, suivie de Justine et Chloé. Maxime avait pris la 13e place et Robichaud, la 15e.

Chez les hommes, Mikaël Kingsbury avait terminé deuxième, derrière l’Australien Matt Graham et devant le Français Benjamin Calvet. Philippe Marquis avait pris le sixième rang et Laurent Dumais avait terminé 10e.