Audrey Leduc a les Jeux olympiques de 2024 en tête. Entre-temps, elle souhaite participer à la finale du 100m aux championnats canadiens.

Leduc réussit le deuxième meilleur temps au Canada

Une seule sprinteuse au pays a été plus rapide qu’Audrey Leduc depuis le début de l’hiver.

L’athlète de Gatineau a réussi samedi le deuxième temps le plus rapide chez les femmes canadiennes au 60 m en 2018-2019. Elle a arrêté le chrono à 7,47 secondes lors du Winter National d’Ottawa disputé au Dôme Louis-Riel.

« Je savais que je venais de réussir un record personnel. Mais j’ai quand même été surprise de voir ce temps. »

Leduc a retranché 0,12 seconde à sa marque précédente qui avait été réalisée en qualifications plus tôt dans la journée.

« C’est positif, surtout que je n’ai pas eu l’occasion de courir les deux derniers hivers. J’étais blessée. »

L’an dernier, sa jambe malade l’a tenue loin de l’entraînement entre septembre et mars.

Ça ne l’a pas empêchée de connaître un bel été sur les pistes extérieures.

Leduc, qui fêtera ses 20 ans en mars, a été couronnée championne canadienne junior au 100 m.

« Mon atout, c’était les fins de course. Mais mes départs étaient difficiles parce que je n’avais pas pu courir à l’hiver. Faire les 60 m va m’aider », a-t-elle noté.

Sa récente performance l’encourage, surtout que l’été 2019 marquera son entrée en scène chez les seniors. Elle aimerait participer à la finale du 100 m aux championnats canadiens.

Son objectif à long terme ? Les Jeux olympiques.

« Ceux de 2024, s’est-elle empressée de préciser.

«Je suis loin des standards pour 2020. Mais tout dépendra de ce que je fais cet été», a-t-elle ajouté.

Le but à court terme est de se qualifier en vue des championnats d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes chez les moins de 23 ans à Queretaro, au Mexique.

Audrey Leduc continuera aussi de s’entraîner et concourir au saut en longueur, épreuve dans laquelle elle a gagné le bronze aux championnats canadiens juniors en 2018. Pour l’instant, elle ne veut pas se concentrer uniquement sur une épreuve en athlétisme.

«Je ne sais pas si c’est faisable chez les seniors, mais je vais essayer de faire les deux, a-t-elle dit.

«Je ne suis pas capable pour l’instant de choisir entre le 100 m et le saut. J’aime autant les deux.»