Le gardien Evan Fitzpatrick a réalisé 33 arrêts pour donner une chance au Titan d’Acadie-Bathurst de s’approcher à une victoire de la coupe du Président, vendredi soir, à Boisbriand.

Le Titan s’approche de la coupe

BOISBRIAND — La coupe du Président sera à Bathurst dimanche.

Sortira-t-elle de son coffret ? Ce qui est sûr, c’est qu’il s’agira du dernier match de l’année dans la péninsule acadienne parce que le Titan a pris l’avance 3-2 dans la série finale de la LHJMQ vendredi soir grâce une victoire de 5-3 contre l’Armada de Blainville-Boisbriand devant une salle comble au Centre d’excellence Sports Rousseau.

Dans le match le plus important de sa carrière, l’ancien des Olympiques de Gatineau, Mitchell Balmas, a contribué deux mentions d’aide sur les buts de Samuel L’Italien et d’Ethan Crossman.

« À ce temps-ci de l’année, le match actuel est toujours le plus important. Maintenant, le prochain le sera encore plus. C’est plaisant de participer au pointage quand une série est 2-2 et qu’on joue sur la route. J’étais nerveux avant le match, mais une fois que la rondelle a été déposée, c’est redevenu une partie de plaisir. C’est pour ça qu’on joue au hockey. Je m’amuse beaucoup en ce moment », a dit celui qui a récolté quatre points en cinq matches de la série finale.

L’ambiance était survoltée dans les gradins de l’amphithéâtre de l’Armada pendant tout le cinquième match, particulièrement en troisième période alors que les locaux n’avaient qu’un but de retard.

L’Armada s’était assurée de ranger la foule de son côté en marquant le premier but pendant un avantage numérique. Drake Batherson, un espoir des Sénateurs d’Ottawa, a préparé le but de Joël Teasdale, mais le Titan est revenu à la charge pour prendre l’avance 3-1 au début de la deuxième période.

À 3-2, les visiteurs auraient pu prendre le large en fin de deuxième période, mais un but du Titan qui semblait bon a été refusé après une révision vidéo controversée.

« Vitesse, robustesse, controverse », disait Benoît Groulx à l’époque où il dirigeait les Olympiques de Gatineau pour décrire une bonne série éliminatoire.

On a eu droit aux trois vendredi à Boisbriand. « Ça aurait été bien que ça compte, a dit Balmas, mais une fois la décision rendue, ça faisait partie du passé. Il fallait aller de l’avant et continuer à travailler. »

Heureusement, la décision n’a pas bousillé le match du Titan qui aura la chance de gagner la coupe devant ses partisans dimanche.

Chez l’Armada, Drake Batherson ne baissait pas les bras. Meneur des séries de la LHJMQ avec 32 points, il échangerait volontiers son championnat des marqueurs pour la coupe du Président.

« J’échangerais n’importe quoi pour gagner la coupe. J’ai vécu une superbe saison jusqu’à maintenant (avec une médaille d’or au championnat mondial junior) et ce n’est pas encore terminé. Nous tirions de l’arrière 2-1 dans la série et nous avons gagné le quatrième match là-bas. Il faut juste gagner un autre match pour forcer un match ultime dans la série. »

Son entraîneur, Joël Bouchard, était convaincu qu’il y aurait du hockey à Boisbriand mardi.

« Vous allez dire que je suis fou. Honnêtement, je ne changerais pas d’équipe ou de position avec eux. J’ai un bon sentiment. Nous avons joué notre meilleur match de la série. Ça s’est joué sur quelques erreurs, mais il y en a eu des deux côtés. Nous n’avons pas été aussi opportunistes qu’eux. L’année dernière, nous avions éliminé le Titan après avoir tiré de l’arrière 3-1. Nous avons vécu l’expérience de remonter une série contre eux. Nous venons de jouer une série de sept matches. Je ne changerais pas ma situation avec la sienne (celle de Mario Pouliot, l’entraîneur du Titan). »

Hamilton en avance
En Ontario, les Bulldogs de Hamilton du Franco-Ontarien William Bitten sont aussi à un match de surprendre les Greyhounds de Sault-Ste-Marie. Ils ont pris les devants 3-2 dans la finale contre le meilleur club au pays vendredi.