Les Argonauts de Toronto ont gagné, samedi contre les Blue Bombers de Winnipeg. Ils récupèrent donc, temporairement, le premier rang de la division Est de la LCF.

Le Rouge et Noir s’est reposé

Fini le congé. Le Rouge et Noir a repris le travail durant le week-end après une pause d’une semaine.

Les joueurs ont participé à de légers exercices samedi à la Place TD. Puis dimanche, ils ont été conviés à des réunions.

Lundi, ce sera place à une première séance d’entraînement en vue du dernier match du calendrier régulier. Les Tiger-Cats de Hamilton seront les visiteurs, vendredi, à Ottawa.

« Tu ne peux pas t’imaginer comment ce congé a fait du bien non seulement physiquement, mais psychologiquement », a soutenu le vétéran centre-arrière et capitaine des unités spéciales, Patrick Lavoie.

Le Rouge et Noir était le seul des neuf clubs de la LCF qui n’avait pas eu droit à une semaine de relâche depuis le mois de juin. Certains de ses adversaires avaient déjà profité de deux semaines.

« La dernière partie avait été tellement intense en plus. Il fallait se reposer », a souligné Lavoie.

Ses coéquipiers et lui ont gagné six de leurs neuf derniers matches, dont le 13 octobre à Régina. Une victoire de 33-32 obtenu grâce à un touché au sol du quart substitut Ryan Lindley avec quelques secondes en temps réglementaire.

L’équipe tirait de l’arrière par 12 points à un certain moment. La semaine précédente, elle avait comblé un retard de 19 points.

Ce résultat a permis à Ottawa de s’assurer une place en éliminatoires.

Mais les champions en titre de la coupe Grey veulent plus. Ils zieutent le premier rang de la division Est.

Le hic ?

Les Argonauts de Toronto les devancent par un point après avoir gagné, samedi soir. Les deux clubs ont tous une joute à disputer.

« Il faut remporter notre dernier match pour se donner une chance de finir premier. Ça sera comme une partie éliminatoire vendredi contre Hamilton », a lancé Lavoie.

Mais le Rouge et Noir tient à gagner pour une autre raison. Il terminerait la saison 2017 avec huit victoires, neuf revers et un verdict nul.

Une fiche identique à l’an dernier. « Ça nous avait bien servi », a rappelé Patrick Lavoie.

Ottawa était devenu seulement la troisième équipe dans la riche histoire de la LCF à remporter la coupe Grey après avoir conservé un dossier négatif en saison régulière.

« Nous atteignons notre apogée au bon moment. Nous savons que nous pouvons nous rendre jusqu’au bout. Nous l’avons déjà fait l’an passé », a ajouté Lavoie.

Arruda et les Ravens éliminés

Les Ravens de Carleton ne participeront pas aux éliminatoires du football universitaire canadien. Ils ont laissé filer une avance de 13 points en deuxième demie samedi, perdant 28-23 contre les Gryphons de Guelph.

Le gagnant de cette partie s’assurait de participer au tournoi automnal. «C’est une défaite crève-cœur, a soutenu l’entraîneur-chef des Ravens, Steve Sumarah. Nous avons tout simplement manqué d’essence à la fin.»

Carleton termine la saison avec une fiche de 3-5. Son attaque était dirigée par le quart gatinois Mike Arruda, qui en était à sa première année dans les rangs universitaires. Ce dernier a amassé 2146 verges par la voie aérienne, 12 touchés et huit interceptions.

Quant aux Gee Gees d’Ottawa (5-3), ils ont subi une dégelée de 63-10 aux mains des Mustangs de Western. Ça ne change rien à leur sort. Ils étaient déjà assurés de jouer en éliminatoires. Ils recevront la visite de Guelph (4-4) lors du premier tour, samedi prochain, au stade de l’avenue Lees.

Les deux clubs se sont affrontés une fois en saison régulière. L’Université d’Ottawa avait gagné 24-21 en deuxième prolongation.