Radek Stepanek et Andre Agassi supervisent l’entraînement de Novak Djokovic.

Le nouveau service de Djokovic

MELBOURNE — Novak Djokovic, qui est de retour au jeu après avoir passé six mois hors des courts de tennis, se présentera aux Internationaux d’Australie avec une toute nouvelle gestuelle au service, en partie inspirée de celle d’Andre Agassi, espérant que sa blessure au coude est bien derrière lui.

Aucun tennisman n’a récolté plus de titres aux Internationaux d’Australie que Djokovic, qui en totalise six et qui – jusqu’à ce qu’il se fasse éliminer au deuxième tour l’an dernier – avait remporté cinq des six dernières éditions, entre 2011 et 2016.

Djokovic, 14e tête de série du tournoi, a disputé quelques matches préparatoires en vue de son affrontement de première ronde face à Donald Young.

Vainqueur de 12 titres du Grand Chelem, Djokovic se trouve dans la même portion de tableau que la quatrième raquette mondiale Alexander Zverev, le numéro cinq mondial Dominic Thiem et le vainqueur du tournoi de 2014 Stan Wawrinka, qui a confirmé samedi qu’il serait de retour au Melbourne Park après six mois d’absence suite à une intervention chirurgicale au genou gauche.

Ces joueurs vedettes se trouvent tous dans la même moitié du tableau, de même que le champion en titre Roger Federer, qui était revenu d’une longue convalescence l’an dernier pour vaincre Rafael Nadal en finale. Federer avait par la suite poursuivi sa saison en triomphant à Wimbledon, son 19e titre majeur, et avait terminé la saison au deuxième rang mondial derrière Nadal. La première raquette mondiale avait quant à lui remporté les Internationaux de France et des États-Unis.

Une situation qui donne un peu d’espoir à Djokovic.

« La saison de Roger et Rafa ont démontré que l’âge n’est qu’un chiffre, surtout dans le cas de Roger, a déclaré Djokovic, samedi, lors de la conférence de presse pré-tournoi. Il est un bon exemple de quelqu’un qui prend bien soin de lui, qui sait comment bien se préparer et qui excelle au bon moment. »

« Il a remporté quelques tournois du Grand Chelem. Qui aurait prédit qu’après six mois d’absence il connaîtrait la saison qu’il a connue ? Alors... tout est possible. »

Djokovic avait disputé 51 tournois majeurs consécutifs avant de se retirer des Internationaux des États-Unis l’an dernier durant sa période de rééducation.

Hors des courts de tennis, le Serbe de 30 ans a affirmé qu’il a apprécié le temps passé en famille, surtout lorsque sa femme, Jelena, a donné naissance à leur deuxième enfant en septembre.

Sur le terrain, il a usé du temps hors de la compétition pour s’entraîner avec Agassi et Radek Stepanek afin d’améliorer sa gestuelle au service, de perfectionner sa technique et de « libérer le poids mis sur le coude, évidemment c’est quelque chose que je dois faire puisque j’ai cette blessure ».

Agassi a lui aussi été obligé de modifier son mouvement au service en raison d’une blessure au cours de sa carrière et il a contribué à transformer celui de Djokovic.

Les joueurs vedettes qui sont blessés ont fait beaucoup jaser en vue du début du tournoi. Nadal se remet d’une blessure persistante au genou droit, tandis que Andy Murray et Kei Nishikori ont déjà déclaré forfait.

DÉFAITE AU PREMIER TOUR POUR SLOANE STEPHENS

MELBOURNE — Après avoir remporté le titre féminin aux Internationaux des États-Unis en septembre, Sloane Stephens s’est inclinée au premier tour des Internationaux d’Australie, lundi.

Stephens, 13e tête de série, a perdu la deuxième manche en bris d’égalité et s’est avouée vaincue au troisième set, s’inclinant 2-6, 7-6 (2), 6-2 face à la Chinoise Zhang Shuai.

L’Américaine, qui n’a toujours pas remporté de match depuis son premier triomphe à un tournoi du Grand Chelem, faisait face à la 34e raquette mondiale.

Sloane Stephens

Stephens n’avait pas pris part aux Internationaux d’Australie l’an dernier en raison d’une blessure au pied gauche, qui l’a tenue hors du circuit jusqu’à Wimbledon. Après avoir triomphé en finale à Flushing Meadow devant Madison Keys, Stephens a encaissé huit revers consécutifs.

« Sloane joue tellement bien, elle a remporté les Internationaux des États-Unis — tout le monde le sait — elle est une excellente joueuse, a déclaré Zhang. Je sais à quel point je trime dur... je suis préparée à affronter n’importe quelle joueuse ici. C’est pour ça que j’ai gagné aujourd’hui. »

Ostapenko en force

Sur l’autre court, la gagnante des Internationaux de France Jelena Ostapenko a pour sa part amorcé le tournoi en force, l’emportant 6-1, 6-4 face à Francesca Schiavone, âgée de 37 ans. La différence d’âge entre Ostapenko et la gagnante du tournoi de Roland-Garros en 2010 était la plus importante parmi tous les matches de premier tour au Melbourne Park.

Ostapenko a sauvé deux balles de bris lors du troisième jeu du premier set et a conclu la manche avec un as. Après un échange de bris de service de part et d’autre au deuxième set, Ostapenko a eu le dernier mot sur le neuvième jeu. Elle a par la suite mis le match hors de portée grâce à son service, après avoir encaissé une double faute sur sa première balle de match.

La septième tête de série participe pour la troisième fois aux Internationaux d’Australie — elle avait atteint le troisième tour au Melbourne Park lors de la dernière campagne. Schiavone était du tableau principal du tournoi pour la 17e fois de sa carrière.

CINQ CANADIENS PARTICIPERONT AUX INTERNATIONAUX DE TENNIS

MELBOURNE — Il y aura cinq Canadiens aux tableaux principaux du simple des Internationaux de tennis d’Australie, qui se mettront en branle à compter de dimanche soir (heure locale de Montréal).

Après Milos Raonic, Denis Shapovalov et Eugenie Bouchard, Peter Polansky et Vasek Pospisil se sont joints à leurs compatriotes pour ce premier tournoi du Grand Chelem de la saison.

Samedi soir, Pospisil a obtenu sa qualification grâce à un gain de 6-4, 4-6 et 6-4 aux dépens de l’Indien Ramkumar Ramanathan.

Le Canadien, qui semblait embêté par une douleur au genou, en sera malgré tout à une quatrième présence au tableau principal de l’épreuve de Melbourne. Dimanche soir, il croisera le fer avec le Croate Marin Cilic, un ex-champion des Internationaux des États-Unis. En 2014 et en 2015, Pospisil avait atteint le troisième tour, à Melbourne.

Après s’être incliné 1-6, 6-3 et 6-3 devant l’Indien Yuki Bhambri au dernier tour des qualifications, Polansky a été repêché pour le tableau principal pour une deuxième année consécutive. Lundi soir, il sera opposé au Russe Karen Khachanov, 26e tête de série.

Shapovalov sera également en action dès la première journée, contre le Grec Stefanos Tsitsipas.

Quant à Bouchard et Raonic, ils amorceront leur parcours lundi soir.