Les joueurs d’Équipe Canada se sont entraînés à l’extérieur au New Era Field en vue de leur affrontement contre les Américains, vendredi.

Le match entre le Canada et les États-Unis aura lieu en plein air

Que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, l’entraîneur du Canada au championnat mondial de hockey junior, Dominique Ducharme, ne s’attend pas à ce que les éléments diminuent l’intensité de la rivalité entre les siens et les Américains.

« Les matches ont toujours été serrés et nous nous attendons à la même chose vendredi (15 h), a confié Ducharme, après un bref entraînement de l’équipe sur la glace temporaire du New Era Field, le domicile des Bills de Buffalo. Oui, ce sera à l’extérieur. Mais à compter de la première mise au jeu, c’est du hockey. »

L’affrontement va se dérouler en phase préliminaire du tournoi à 10 clubs. Ce sera la première fois que des équipes nationales vont croiser le fer à ciel ouvert.

On prévoit une foule de plus de 40 000 personnes, ce qui serait un record de la Fédération internationale de hockey sur glace, et une température entre moins 9 et moins 6 degrés Celsius.

Le Canada a démarré le tournoi en battant la Finlande et la Slovaquie. Les États-Unis ont vaincu les Danois et disputent leur deuxième match jeudi soir, contre les Slovaques.

Jeudi, le gardien canadien Carter Hart s’est remémoré les nombreuses fois où il patinait dehors dans la cour arrière de la maison de son coéquipier Sam Steel, près d’Edmonton.

« Ressentir un peu l’air froid, avoir le nez qui coule et les pieds froids, c’était vraiment “le fun” », a dit Hart, qui sera devant le filet vendredi.

Le Canada domine les confrontations 33-10-3, mais les Américains ont gagné les trois dernières rencontres.

Parmi les 26 matches de la LNH à avoir été présentés dehors, cinq l’ont été avec des températures de moins 7 Celsius ou plus froid.

Le stade des Bills a accueilli la première Classique hivernale en 2008. Les Sabres ont alors été battus en fusillade par les Penguins de Pittsburgh, 2-1.

L’attaquant canadien Dillon Dube dit que l’état inégal de la glace va amener les deux formations à simplifier leur jeu : faire de courtes passes et lancer le disque au fond de la zone adverse.

« Ça va être très “de base”, croit-il. Ça va être amusant, du hockey à l’ancienne. Mais c’est sûr que de jouer dehors, ça rend les choses encore plus folles. »

RÉSUMÉ DES MATCHS DE LA JOURNÉE

Samuel Bucek a brisé l’impasse à 17:52 au troisième vingt et la Slovaquie a battu les Américains 3-2 au championnat mondial de hockey junior, jeudi.

S’amenant du flanc gauche, Bucek a contourné le filet de Joseph Woll et ce dernier a résisté une fois, avant de céder sur le rebond.

Les deux clubs ont maintenant un dossier de 1-1.

Filip Krivosik a réussi un doublé pour les Slovaques, qui n’avaient pas battu les États-Unis depuis 2009.

Brady Tkachuk et Casey Mittelstadt ont répliqué pour les Américains, qui vont affronter le Canada vendredi, au stade des Bills de Buffalo. Mittelstadt est un espoir des Sabres.

Finlande 4 Danemark 1

Juuso Valimaki et Henri Jokiharju ont tous deux récolté un but et une aide pour mener la Finlande à une victoire de 4-1 contre le Danemark.

Joona Koppanen et Aapeli Rasanen ont marqué les autres buts des vainqueurs. Miro Heiskanen a récolté deux aides tandis qu’Ukko-Pekka Luukkonen n’a eu besoin d’effectuer que six arrêts pour inscrire la victoire à sa fiche.

Kasper Krog a stoppé 58 lancers devant la cage du Danemark, dont le premier but de la compétition a été inscrit par Nikolaj Krag. Le Danemark s’est incliné 9-0 devant les États-Unis à sa première sortie.

Krag a profité d’un avantage numérique pour faire 2-1 tôt en deuxième période. La Finlande s’est toutefois détachée quand Valimaki et Jokihariu ont marqué en l’espace de deux minutes plus tard dans la période médiane.

Russie 5 Suisse 2

La Russie a inscrit trois buts en troisième période pour disposer de la Suisse 5-2.

Artur Kayumov a brisé l’égalité de 2-2 à 11:02 du troisième vingt.

Georgi Ivanov et Vitali Abramov ont ajouté deux buts en 13 secondes durant les deux dernières minutes de la rencontre pour confirmer la victoire.

Suède 3 République tchèque 1

Alex Nylander a marqué un but et ajouté une mention d’aide pour mener la Suède vers un gain de 3-1 face à la République tchèque.

Cette victoire a permis à la Suède de se hisser au premier rang du groupe B avec deux victoires en autant de rencontres.

Les Suédois se sont donné une avance de 2-0 après 20 minutes de jeu grâce aux buts de Marcus Davidsson et Elias Pettersson, ce dernier avec seulement 56 secondes à jouer à l’engagement.

Après une réplique de Filip Zadina en milieu de deuxième période, Nylander a mis la rencontre hors de portée à 4:25 de la troisième période.