Le lanceur Zakary Gignac

Le Hull-Volant mise sur ses lanceurs

Le Hull-Volant de Gatineau amorce ses séries éliminatoires à la maison jeudi soir contre les Bisons de Saint-Eustache, ayant terminé devant eux au classement de la saison régulière de la Ligue de baseball junior élite.

Mais selon leur entraîneur-chef Mathieu Joly, il risque d’en avoir plein les bras avec ses adversaires.

«Nous avons joué six matches contre eux en saison et nous avons présenté une fiche de 3-3 alors que pas mal tous les matches ont été serrés, a-t-il indiqué à la veille du premier affrontement au parc Sanscartier de cette série quatre de sept.

«Il nous manque deux bons joueurs en Rémi Patry et Marcel-Maxime Lacasse qui sont partis rejoindre leurs équipes universitaires américaines, mais c’est la même chose pour les Bisons, il leur manque Samuel Chaput, un des meilleurs joueurs de la ligue (cinq circuits, moyenne de ,282), et Marc-Antoine Lebreux (,394) pour la même raison. On s’attend à une bonne série, c’est certain.»

Comme dans tout match de baseball, les lanceurs sont la clé en séries éliminatoires et Joly se fie énormément sur ses deux vétérans sur la butte, Manuel Laflamme et Zakary Gignac. Le premier a eu une fiche de 8-2 cette saison avec une moyenne de points mérités de 1,98, alors que le second, qui obtiendra le départ lors du premier match, a eu un dossier de 2-2 avec cinq sauvetages et une MPM de 2,05.

«Dans un quatre de sept, ces deux gars-là vont revenir souvent. Quand tu as tes gros lanceurs sur la butte, ça donne confiance à toute l’équipe», souligne Joly.

Ce dernier pense que son attaque pourra compenser pour la perte de Patry et Lacasse alors qu’elle sera menée par les deux mêmes joueurs, Zakary Gignac (moyenne de ,391 en saison) et Manuel Laflamme (,359).

Le Hull-Volant, qui s’était incliné en première ronde des séries l’an dernier, se rendra à Saint-Eustache pour le deuxième match vendredi avant de revenir au parc Sanscartier dimanche soir pour la troisième rencontre de ce duel, dont le gagnant obtiendra ensuite un laissez-passer directement en demi-finale de la LBJÉQ.